Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2009

L'opération du Saint-Esprit de Michel Heim

pieta-1.jpg

THEATRE CLAVEL

3, rue Clavel 75019 PARIS

Métro : Pyrénées

Loc. 01 43 45 55 38

resa.clavel@free.fr

Tarif unique : 20€

mardi et mercredi à 21h.30

vendredi et samedi à 20h.

jusqu'au : 28 mars 2009.

 

 

Comédie leste et céleste mise en scène par Jean-Pierre Rouvellat.

avec (par ordre d'entrée en scène) Laurent Plessi (St-Pierre) - Michel Heim (Dieu le père) - Vincent Baillet (la vierge Marie) - Laury André (l'Ange Gabriel) - Franck Isoart (Jésus) - Jean-François Dewulf (Lucifer)

paradis.jpg

 

Savez-vous ce que font les anges au Paradis pour passer le temps quand ils ne jouent pas à saute-mouton avec les cumulonimbus ? ... (oui, c'est tout ce qu'ils ont le droit de sauter ...) et bien ils chantent dans la tessiture des castras bien entendu car même là-haut, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a. Le reste du temps, ils s'ennuient comme tout le monde ...
Dieu le père et son fils, se rasent tellement qu'un jour, par inadvertance, ils se la sont rasée (la barbe) Pas le reste car le père est trop vieux et Jésus privé de Marie-Madeleine qui est restée en bas parce que c'était plus joyeux a égaré le mode d'emploi. Par contre, il rêve de redescendre. Faut-il qu'il s'ennuie après ce qu'on lui a déjà fait subir  " une fois ". Mais il n'atterrira pas en Belgique, plutôt à Broadway où il rêve de jouer les Super-Star. Quant au St-Esprit, à force d'entendre dire " Allah est grand " il est allé vérifier sur place histoire d'être en mesure de faire des comparaisons et ... ça ne lui a pas réussi. Mais pas du tout ! Durant ce temps, St-Pierre se pique le nez.
Marie ne cesse de se plaindre de ces anges qui lui cassent les oreilles et Gabriel qui n'a plus rien à lui annoncer s'est recyclé en délégué syndical. Pour Lucifer, (qui de temps en temps vient voir s'il n'y aurait pas quelques sans papiers dont personne ne veut) c'est la récession et les flammes éternelles menacent de s'éteindre, faute de carburant !
Il va donc falloir mettre en application le plan B sinon tout est fichu.
Pour savoir la fin de cette histoire, une seule solution, prenez le chemin qui mène au théâtre Clavel, (je sais, ça monte un peu mais c'est normal) et là, vous apprendrez ce que vous avez toujours voulu savoir concernant l'opération du St-Esprit mais également pour quelle raison Yukio Mishima préférait les images représentant St-Sébastien à celles de Jésus ... Dérouillage des zigomatiques assuré.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

priere.jpg

16:19 Publié dans THEATRE | Lien permanent | Tags : comédie

27/08/2008

Entre 15H et 15H.30 de Jean-Claude ISLERT

entre 15h.jpgTHEATRE MICHEL

38 rue des Mathurins 75008 PARIS

(Havre-Caumartin)

T. 01 42 65 35 02

Pl. 36€ & 28€

Du mardi au samedi à 20h.45

Matinées le samedi à 16h.30

& dimanche à 15h.

Mise en scène : Jean-Luc MOREAU

 

 

avec Arnaud GIDOIN,

Patrick ZARD, Elisa MAILLOT,

Audrey HAMM, Antoinette MOYA.

Pour évoquer le genre de situation que nous allons découvrir, il existe un terme adéquat qui se nomme le cinq à sept mais comme notre époque est trépidante, ce sera plus rapide encore. D'évidence, l'amant est garé en double file à moins que sa vieille mère ne patiente dans la voiture en bas !
Patrick Zard aurait plutôt le physique d'un mari tandis que Arnaud Gidoin a tout du jeune amant or sachez que c'est l'inverse ...
Sans en avoir l'air, Jacques (Arnaud Gidoin) et Sylvie (Elisa Maillot) sont mariés depuis 15 ans et apparemment, les braises ont quelque peu refroidi.
N'oublions pas que ce qui maintient la stabilité d'un mariage, c'est la confiance (réciproque si faire se peut) sorte de ciment indispensable à la pérennité de l'union. C'est là précisément que le bât blesse car Jacques est un fieffé menteur, pire : un menteur professionnel dont l'activisme confine au grand art !
Lasse de ses tromperies, Sylvie a un jour pris un amant et celui qui lui tomba sous la main était bien entendu le plus proche collaborateur de son époux.
Imaginez les complications à venir ...
Quiconque serait persuadé que le vaudeville n'est plus du goût du jour devra réviser son jugement après avoir vu cette pièce, à la teneur ô combien contemporaine !
C'est drôle, enlevé et on passe un moment délicieux face à cet imbroglio aux ressources inépuisables.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

11:58 Publié dans THEATRE | Lien permanent | Tags : comédie, théâtre michel, vaudeville