Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2020

Opéra-piécé d'Aurore Bouston & Marion Lépine

OperaPIECE-h.jpg

 

 

L' ESSAION

 

6, Rue Pierre au Lard

 

75004 PARIS

 

 

 

(M° Hôtel de Ville

ou Rambuteau)

 

 

LOC. 01 42 78 46 42

 

 

Pl. de 10 à 25€

 

https://www.essaion-theatre.com/

 

 

Chaque mardi et mercredi à 21h

 

 

Mise en scène : William MESGUICH

 

 

avec Aurore BOUSTON et Marion LEPINE

 

 

accompagnées à l'accordéon par,

 

Marion BUISSET ou Vincent CARENZI

 

Opera-piécé-1.jpg

 

 

Voilà le spectacle idéal à aller voir en cette période de troubles actuels, une agréable parenthèse visuelle et sonore à ouvrir, que l'on referme à regret avec une furieuse envie de crier : " bis ! " et dont on ressort tout ragaillardis.

 

Le prétexte ? - car il en faut toujours un - nous présente ici deux intermittentes du spectacle, lesquelles courent le cachet " comme de bien entendu " espérant le coup de fil providentiel qui viendra apporter le complément d'heures garantissant les droits et permettant plus prosaïquement de vivre car comme chacun sait les artistes ne peuvent se contenter de rêves et d'eau claire ...

 

nuit-ludique.jpg

 

Rassurez-vous, aucune sinistrose dans ce spectacle fait d'humour, de fantaisie, d'une indéniable technique vocale portée par des voix très agréables à entendre, qu'il s'agisse de duos ou de simple solo.

 

Marion Lépine et Aurore Boutron excellent à ce genre d'exercices tant en matière de répertoire classique ou de simple variété.

 

Pour les accompagner, Marion Buisset, partie intégrante du spectacle qu'elle soit assise ou debout fait esthétiquement corps avec cet accordéon qu'elle utilise avec une évidente maestria.

 

C'est cocasse, ludique ( poétique aussi parfois ) et toujours mené à un rythme effréné grâce aux soins d'un William Mesguich dont l'indéniable talent est connu de tous.

 

duo.jpg

( photos : Agathe DEUSY )

 

 

Voilà un spectacle comme on aimerait en trouver plus souvent qui nous console de tous les à peu près qu'une saison comporte forcément et qui consolide notre amour du théâtre en général et de l'art lyrique en particulier.

 

Cela se déroule dans la salle pentue de l'Essaïon chaque mardi et mercredi à 21h ( relâche exceptionnelle le mardi 3 mars ) et vous auriez gravement tort de ne pas y aller tant on est heureux d'applaudir ce superbe et facétieux trio.

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

16:04 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

23/01/2020

Annonce : OpéraPIECE d'Aurore Bouston & Marion Lépine

 

 

https://www.essaion-theatre.com/

 

les mardi et mercredi à 21h - Durée : 1h 15 -

 

Mise en scène : William MESGUICH

10:09 Publié dans Annonces | Lien permanent

22/01/2020

Le Misanthrope de Molière

Aff.Misanthrope.jpg

 

 

Théâtre LE RANELAGH

 

5, Rue des Vignes

 

75016 PARIS

 

 

 

 

(M° Muette ou Passy)

 

 

LOC. 01 42 88 64 44

 

 

https://www.theatre-ranelagh.com/

 

du mercredi au samedi à 21h

 

dimanche à 14h30

 

 

Mise en scène,

 

Chloé LAMBERT et Nicolas VAUDE

 

avec,

 

Nicolas VAUDE ( Alceste ) 

Chloé LAMBERT ( Célimène ) 

Laurent NATRELLA ( Philinte ) 

Nathalie BOUTEFEU ( Eliante ) 

Pierre VAL ( Oronte ) 

Hélène BARILLE ( Arsinoé ) 

Arthur CRUSSELS ( Acaste ) 

Raphaël DULERY ( Clitandre ) 

Clara ARTUR VAUDE ( Basque, un garde et Du Bois )

 

premier-plan.jpg

 

 

Si l'estime est le ciment indispensable à l'amitié, force est de reconnaître qu'elle n'est pas obligatoire en matière d'amour, là où le démon de la possession vient souvent brouiller les cartes …

 

Ainsi Alceste ( Nicolas Vaude ) est-il irrésistiblement attiré par Célimène, ( Chloé Lambert ) cette jeune et belle veuve dont le comportement se situe pourtant à l'opposé des principes dont s'enorgueillit notre

" atrabilaire amoureux " comme le définissait son père spirituel.

 

Le désir de plaire est pour cette indéniable coquette la seule et unique constance, aussi s'entoure t'elle de soupirants qu'elle garde jalousement en laisse tels de petits caniches.

 

Alceste que l'amour ne saurait complètement aveugler, considère avec rage ce ballet qui s'active autour de la belle, situation qui bat en brèche toute possibilité d'intimité.

 

Alceste-Philinte.jpg

 

Tout en rongeant son frein, il trouvera l'exutoire du moment en la personne de son ami Philinte qu'il n'hésitera pas à ouvertement renier, le comportement de ce dernier lui paraissant répréhensible.

 

Pourtant celui-ci - en dépit d'une légèreté apparente - est parfois de bon conseil … Laurent Natrella campe ce personnage avec une judicieuse intelligence.

 

Oronte ( Pierre Val ) qui se pique de taquiner la muse fera lui aussi les frais de la mauvaise humeur d'Alceste lequel a coutume de ne pas mâcher ses mots.

 

Voilà que survient Arsinoë, ( Hélène Barillé ) peut-être un peu trop lisse pour le rôle ce qui, il est vrai la protège de la caricature habituelle : cette fausse prude, dont Alceste ne fait aucun cas mais qui s'est entichée de lui.

 

Par rancoeur, elle voudra dessiller les yeux de l'obstiné en prouvant l'inconstance de sa rivale.

 

Pour sa subtile interprétation du personnage d'Eliante, Nathalie Boutefeu mérite une mention spéciale tandis que Pierre VAL est un Oronte plus sympathique que ridicule.

 

A-ses-pieds.jpg

( photos : Ben Dumas )

 

 

Au fil des siècles, certains critiques ont reproché à cette pièce son manque d'action qui se résume à des conversations plus ou moins houleuses.

Or si cette remarque est justifiée, en revanche l'auteur compense le fait par la manifestation du caractère de chacun à nos yeux exposée.

 

Les petits marquis : Acaste ( Arthur Sonhador ) et Clitandre ( Raphaël Duléry ) sont aussi superficiels que nécessaires voire indispensables au déroulement des faits.

 

Les valets de Célimène et d'Alceste seront successivement incarnés par Clara Artur Vaude qui dans ce double exercice s'en donne à coeur -joie, de façon débridée !

 

Qu'ajouter de plus ? ... sinon, allez-y  !

Car ce Misanthrope où souffle un vent plus actuel - mais fort fidèle au texte, rassurez-vous - ne ressemble à nul autre et à ce titre mérite bien le détour.

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

14:04 Publié dans THEATRE | Lien permanent