Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2008

A quelques pas d'elle de et par Michèle Nguyen

LE TARMAC de la Villette

Tarmac.jpg

Parc de la Villette, 221 av. Jean Jaurès 75019 PARIS

Métro : Porte de Pantin

loc. 01 40 03 93 95

Tarifs : 16 & 12€

www.letarmac.fr  contact@letarmac.fr

du 9 au 27 septembre 2008

du mardi au vendredi à 20h.

samedi à 16 et 20h.

(relâche exceptionnelle,

les 19 & 20 septembre.

 

mise en scène : Alberto Garcia Sanchez

prise de son : Didier Mélon & Michèle Nguyen.

Seule en scène sur un plateau nu, d'une voix douce et mesurée Michèle Nguyen nous raconte sa quête de racines paternelles. Pour seul support, une bande son prise sur le vif, entendez sur place à Hanoï. Les bruits de la ville parviennent à nous tandis que l'odeur de l'encens et le fumet de la soupe aux nouilles font presque frémir nos narines ... Miracle de l'évocation !
Pieds nus, elle touche à peine le sol quand elle avance et ses mains sont deux oiseaux graciles. Née en Algérie, ayant grandi en Belgique (patrie de sa mère) elle s'est rendue au Vietnam à deux reprises afin d'y puiser l'inspiration de ce spectacle qu'elle a écrit et qu'elle interprète sous nos yeux.
Aucun pathos excessif, aucune tentative de récupération du spectateur, elle est là, tout simplement et il nous appartient de l'écouter avec le même potentiel d'attention  et de réceptivité qu'elle avait quand elle se trouvait sur les lieux de sa narration.


Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

16:14 Publié dans THEATRE | Lien permanent | Tags : vietnam, évocation

17/09/2008

SANS MENTIR de Xavier DAUGREILH.

Théâtre TRISTAN BERNARD

64 rue du Rocher 75008 PARIS. (M° St-Lazare ou Villiers)

Loc. 01 45 22 08 40

Du mardi au samedi à 21h. + matinée le samedi à 18h.

Mise en scène : José PAUL et Stéphane COTTIN

sans-mentir-1.jpg

avec José PAUL (Cyrille) - Stéphane COTTIN (François) - Lysiane MEIS (Gwendoline) - Eric SAVIN (Serge) - Caroline MAILLARD (Elise) - Isabelle COTE (Valérie).

Complicité, confidences, conseils entre amis, tel est le thème décliné au masculin comme au féminin par le biais de ce texte.
Nous pénétrons dans un appartement qui (nous dit-on) ne fait pas loin de 178m2. Valérie et François s'apprêtant à effectuer un voyage, abandonnent la jouissance des lieux à un copain, Serge quelque peu perturbé par un récent divorce et vivant depuis dans un studio minuscule.
Un tantinet autoritaire, Valérie précisera bien : " pas de femme ici ! " Classique allez vous dire ? Ce qui suivra aussi, bien entendu.
Dans cette pièce les personnages - soit par amour soit par amitié - vont par deux (exactement comme dans la vie) et plus ... si affinités avec les conséquences " zizanesques " habituelles ... Mais ne faut-il pas vérifier le bien fondé des dictons et celui qui veut que les conseilleurs ne soient pas les payeurs sera ici examiné de très près. Cyrille va se charger de jouer le deus ex machina avant de se retrouver lui même piégé ...
En attendant, une soirée va faciliter les rencontres, les hommes vont se prodiguer quelques conseils infaillibles  et les femmes en faire tout autant. Exactement comme dans la vie, on vous dit !
Les dialogues se succèdent avec la régularité d'un match de ping-pong.
On admire au passage et une fois de plus le talent confirmé de José Paul qui joue de toutes les nuances de façon carrément jouissive tandis que ses camarades lui donnent allégrement la réplique en une distribution irréprochable.
Il y aura un retournement de situation pour le moins inattendu, que je vous laisse découvrir ... Certes, la pièce ne nous apprend rien que nous ne sachions déjà sur les moeurs contemporaines mais était-ce le but ?
Force est par conséquent de reconnaître que ce moderne boulevard nous a fait passer un agréable moment. Que demander de plus ? ...

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

16:09 Publié dans THEATRE | Lien permanent

09/09/2008

Les folies amoureuses de Jean-François Regnard.

VINGTIEME THEATRE

aff.folies.jpg

7, Rue des Plâtrières 75020 PARIS

Métro : Ménilmontant.

Loc. 01 43 66 01 13

Tarifs : 22€ - 17 & 12€.

Du mercredi au samedi à 21h.30

Matinée le dimanche à 17h.30

Du : 5 Septembre au 26 Octobre 2008.

Mise en scène : Pascal ZELCER.

avec : Frédéric CHEVAUX (Eraste) - Benjamin GUILLARD (Crispin) - Lara NEUMANN (Agathe) - Laurent RICHARD (Albert) - Anne SAUBOST (Lisette)

Monter une pièce du rarissime Jean-François Regnard, en y incluant des clins d'oeils musicaux actuels appartenant au répertoire anglo-saxon, cela pouvait ressembler à une gageure dont Pascal Zelcer s'est acquitté avec maestria.
L'instant de surprise passé, on découvre que les comédiens disent ce texte classique de façon irréprochable avec en plus, cette touche d'humour voire de dérision qui leur est demandée. C'est par conséquent, du très, très beau travail !
L'expression qui consiste à dire que l'on a dépoussiéré un texte n'a pas ici lieu d'être puisque nous avons en permanence un pied dans le passé (Les folies amoureuses écrites en 1704 appartenant plus au siècle précédent qu'à ce 18ème naissant) et l'autre pied résolument dans notre époque ce qui évite tout décalage.
Certes, les filles actuelles risquent peu d'être mariées à un barbon contre leur gré, mais tout est fait pour nous présenter la situation de façon plausible.
Albert a de par son accoutrement et son maintien une vague ressemblance avec Jean-Marie Bigard mais rassurez vous, son langage est plus châtié ...  (Regnard oblige !)
Agathe descend tout droit d'un Rubbens pléthorique. Son visage est charmant et sa voix ravissante. On comprend donc qu'elle fasse battre les coeurs.
Lisette et son côté dame Pernelle en puissance a de l'énergie et néanmoins le coeur sensible ...
Quant à Eraste et Crispin, bien que de condition différente, ils font l'un et l'autre des prétendants tout-à-fait acceptables.
Les rebondissements vont bon train en toute joyeuseté et l'on est ravis d'entendre des alexandrins si rondement menés. Neurones et zygomatiques n'ont ici absolument pas à rougir, réciproquement ... A voir et même revoir pour le plaisir.


Simone Alexandre.
www.theatrauteurs.com

folies-am.3.jpg

 

16:12 Publié dans THEATRE | Lien permanent