Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2015

Une mémoire d'éléphant (dans un magasin de porcelaine)

memoire-elephant.jpg

 

Théâtre ALAMBIC Comédie

 

12, Rue Neuve de la Chardonnière

 

75018 PARIS

 

 

(M° Simplon)

 

Loc. 01 42 23 07 66

 

http://www.alambic-comedie.com/ALAMBIC_COMEDIE/

 

Pl. de 10 à 20€

 

A 19h, lundi et mardi

 

 

jusqu'au : 2 JUIN 2015

 

 

Auteur : Vincent DELBOY

 

Metteur en scène : Arnaud DELPOUX

 

 

avec Claire GERARD & Julia DORVAL

 

 

 

Je connaissais l'Alambic de longue date - ancienne version - or le lieu refait est méconnaissable; en mieux, indubitablement.

Il semble même que l'on ait repoussé les murs car l'espace parait nettement plus spacieux et pour tout dire, fort agréable.

 

L'accent général est mis sur la comédie comme le nom du théâtre l'indique et l'accueil chaleureux.

 

Vincent Delboy est un jeune auteur qui ne manque ni d'expérience ni de talent.

 

Certes, son style d'écriture ne permettra jamais qu'on le confonde avec Victor Hugo, le langage est actuel, un peu au ras des plantes vertes mais il gagne en impact ce qu'il perd en politiquement correct. ( Aucune préciosité, par conséquent.)

 

Quant au thème choisi, ce dernier est bien plus profond qu'il n'y paraît. La fin que je vous scellerai bien sûr, le confirme amplement.

 

Rencontre improbable dans la salle d'attente ( ! ) d'un psy '  entre une maniaco-dépressive un tantinet psychorigide et une douce fofolle qui a perdu la mémoire à la suite d'un accident de voiture … 

 

La première (Claire Gérard, alias Marianne) en instance de divorce est complètement obsédée par l'ordre et la propreté tandis que la seconde (Julia Dorval dite Babette) dotée d'une bonne humeur inoxydable prend des notes dans un cahier afin de battre en brèche un Alzheimer pour le moins prématuré.

 

La mise en scène réalisée par Arnaud Delpoux est tout à la fois fluide et efficace, le public rit beaucoup et visiblement plus habitué que moi aux moeurs du café-théâtre, applaudit à la fin de chaque scène, bref participe sans réserve.

 

Le jeu des comédiennes est irréprochable. Certes Babette en fait des tonnes mais c'est son personnage qui veut cela.

Bref, on passe sur place un excellent moment de détente et c'est sans doute ce dont nous avons le plus besoin actuellement.

 

Par conséquent, A VOIR ... pour le plaisir ! 

 

 

Simone Alexandre

 

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

07:54 Publié dans THEATRE | Lien permanent