Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2015

Insenso de Dimitris Dimitriadis

 

Dans le cadre du festival de caves

 

organisé par le théâtre de l'Atalante

 

 

 

 

Traduction : Constantin Bobas et Robert Davreu

 

Mise en scène : Agathe Alexis

 

Interprétation : Hélène Hausseur

 

 

logo-fest.caves.png

 

Qui n'a vibré en regardant le superbe film de Visconti : SENSO où la sublime et cependant impitoyable car désespérée, Alida Valli ( du moins, son personnage ) se vengeait de son amant autrichien en le dénonçant pour désertion alors que c'était sa couche - à elle - que ce dernier avait désertée.

 

Histoire d'une double trahison ( historique et privée ) dans une Venise occupée par des troupes étrangères … Un officier déserteur était immanquablement passible du peloton d'exécution et ce fut ce qui advint à Franz Mahler.

 

Nous retrouvons Livia quelque temps plus tard, hantée par le souvenir de l'homme qu'elle a livré alors qu'elle l'adorait.

Elle tente de se délivrer du remords par le déni pur et simple, arguant que ce sont les autres qui sont responsables mais pas elle ; or parvient-elle réellement à se convaincre ? 

 

Elle survit donc avec le souvenir des mains de son amant sur elle, de ce corps auquel elle était viscéralement attachée et dont l'absence créé un vide que rien ne pourra jamais combler.

Elle s'est un temps, livrée à cette passion dévorante qui résumait l'univers entier à un seul être qu'elle ne supportait pas de partager.

 

La comédienne ( Hélène Hausseur ) aborde le rôle par la violence et fort heureusement les nuances qu'inspire cette âme dévastée succèderont à toute cette dureté seulement apparente.

Car il est évident que seule la sensualité éperdue d'une femme blessée peut sinon justifier, du moins expliquer un tel acte puisqu'au final, c'est elle qui s'est moralement tuée, gâchant ainsi le temps qui lui reste à vivre …

 

L'écriture de Dimitris Dimitriadis est flamboyante et nous espérons que cette prestation trouvera un prolongement. ( Qui sait, peut-être à la rentrée prochaine ? ) Dans l'intervalle vous pouvez encore applaudir la comédienne - toujours dans le cadre de ce festival - jeudi 18 juin à 20h.

 

Le théâtre de l'Atlante ( 01 42 23 17 29 ) vous précisera par téléphone le lieu exact du rendez-vous après réservation, bien sûr, la veille du spectacle.

 

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

15:44 Publié dans THEATRE | Lien permanent