Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2014

C'est Noël tant pis de Pierre Notte

Sapin.jpgThéâtre du Rond-Point

 

2bis, avenue Franklin Roosevelt

 

75008 PARIS

 

(M° Franklin Roosevelt)

 

loc. 01 44 95 98 21

 

 

À 21h. du mardi au samedi,

 

à 15h30 le dimanche

 

 

( Relâche les 25.XII et 1er Janvier )

 

jusqu'au 10 JANVIER 2015

 

Texte et mise en scène, Pierre NOTTE

 

 

avec Bernard ALANE (Père) - Brice HILLAIRET (Tonio) - Sylvie LAGUNA (Mère) - Chloé OLIVERES (Geneviève) - Renaud TRIFFAULT (Nathan)

 

 

avec la voix de Michèle JURET-NOTTE

 

C.NORL-3.jpg

 

Noël, fête familiale par excellence en un monde judéo-chrétien.  

C'est du moins ce que l'on dit en chaque famille qui préfère oublier ses racines gréco-romaines rappelant par trop les mœurs des Atrides …

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgNoël, le triomphe de toutes les conventions où l'on se réunit autour d'une dinde et d'une bûche glacée (ou non). 

L'arbre se pare alors de guirlandes et de boules scintillantes en un dérisoire symbole de joie éphémère !  

Précisément, voici la famille-type : père et mère qui se chamaillent en attendant l'arrivée des enfants ainsi que de la bru (un seul fils étant casé) cette dernière surnommée fort aimablement " la pièce rapportée." 

Très habilement, l'arbre triangulaire ne tardera pas à se transformer en table, symbole de maçonnerie familiale ? ...

Quelques couacs à ce sublime instant : la dinde traditionnelle a fait  place à un invisible gigot tandis que la bûche est prématurément remplacée par une galette des Rois sur laquelle plane une date de péremption.

Et la grand-mère pendant ce temps là ?…

Où est-elle ? 

Reléguée communément en haut de son escalier, elle sera finalement découverte en un lieu et une posture pour le moins inhabituels. Cette fois, ce ne sera pas la classique ouverture des huitres qui conduira tout le monde aux urgences mais toute la famille se trouvera réunie autour du lit de l'ancêtre. 

Pierre Notte d'un ton léger porteur de volontaires redites, au rythme enlevé, nous offre ici quelques belles analyses de caractères. 

- le père qui n'a jamais pris l'ombre d'une décision et qui s'endort à la plus petite contrariété,

- la mère qui projette ses frustrations sur la femme de son fils, en belle-mère qui se respecte,

- les deux frères qui se jalousent depuis toujours chacun estimant être moins aimé que l'autre,

et enfin, Geneviève ( la pièce rapportée ) dont la coupe décidément pleine finira par déborder en une " belle déflagration dramatique " hautement libératoire et remarquablement menée.

Tout ce monde s'agite, menace de partir, revient, revendique, espère, multiplie les péripéties en ce temps de Noël ouvert comme une parenthèse pour le moins explosive mais non dénuée de tendresse qui n'ose se déclarer comme telle.

Les comédiens sont tous excellents, à commencer par Bernard Alane dont le jeu subtil nous enchante. Pour tout dire, cette pièce qui tombe à point nommé représente un mets de choix à nos esprits goinfrés.

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

C.Noel-2.jpg

 ( photos : Giovanni Cittadini Cesi )

132465366.jpg

16:06 Publié dans THEATRE | Lien permanent

24/12/2014

C'est Noël, tant pis (annonce)

 

Théâtre du Rond-Point

2bis, avenue Franklin Roosevelt

75008 PARIS

 

tél. 01 44 95 98 21

07:40 Publié dans THEATRE | Lien permanent

22/12/2014

Aucassin et Nicolette, traduction et conception : Stéphanie Tesson

aucas-nico-h.jpg

POCHE MONTPARNASSE

 

75, boulevard du Montparnasse

 

75006 PARIS

 

(M° Montparnasse-Bienvenue)

 

Loc. 01 45 44 50 21

 

 

Pl. 15 à 35€ -26 ans : 10€

 

À 19h du mardi au samedi

 

À 17h30 le dimanche

 

jusqu'au : 4 JANVIER 2015

 

avec : Brock et Stéphanie Gagneux

 

 

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgDésolée d'entrer aussi brutalement dans le vif du sujet, mais la réalisation de ce spectacle ne m'a pas semblé être à la mesure de l'ambition de
Stéphanie Tesson lorsqu'elle s'attaqua à ce texte du
XIIIe siècle. 

Il est louable de vouloir préserver notre culture historique ; mais en l'amenant à nous, encore faut-il ne pas lui faire dégringoler les marches de l'escabeau.

Je vais donc m'empresser de considérer qu'il s'agit d'un spectacle pour enfants ( ou naïfs adolescents ) car l'économie de moyens -tant scéniques que sur le plan de l'expression- frisent légèrement le patronage …

Il est dit qu'Aucassin est un jeune et gentil damoiseau tandis que la beauté de Nicolette est sans égale - il est vrai que l'amour est aveugle - et nous ne constatons rien de tout cela. 

Stéphanie Gagneux, tignasse blonde, sourcils charbonneux et menton pointu, chaussée d'interminables poulaines, dresse comme elle peut sa petite taille dans le vain espoir d'incarner à elle seule les deux personnages au moyen d'un chapeau à la Robin Hood et d'un costume bâtard mi-mâle, mi-femelle.

En revanche, avec son côté matois de paysan éclairé, Brock, excellent bruiteur vocal intervient à point nommé pour enchanter nos oreilles tout en amusant notre esprit.

C'est donc, vous l'avez compris, à un spectacle un tantinet bancal auquel nous assistons : lequel est certes susceptible d'aiguiser notre curiosité au sujet d'une époque par trop survolée dans les manuels scolaires, mais de là à nous en contenter… 

 

Simone Alexandre 

www.theatrauteurs.com

 

Aucass.Nico-.jpg

( photos : Alejandro Guerrero )

2834272143.jpg

09:14 Publié dans THEATRE | Lien permanent