Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2013

Edith, Marilyn, Simone et Montand

fyer-H.Arden.jpg


THEATRE du GYMNASE

Studio Marie Bell

38 bd. Bonne Nouvelle

75010 PARIS


(M° Bonne Nouvelle)


Loc. 01 42 46 79 79


www.theatredugymnase.com


(Fnac,Virgin, Billetreduc, Tickenet ...

et points de vente habituels)


Pl. 20€


le samedi à 16 heures


jusqu'au : 29 JUIN 2013


 

Spectacle musical écrit par Hélène Arden


Mise en scène de Valéry Rodriguez


Piano : Laurent Attali ou Stéphane Lébé


Guitare : Christophe Danvin ou Clément Garcin


 

 

De l'énergie, Hélène Arden en a à revendre, cette chanteuse connaît parfaitement ses possibilités comme ses limites et elle maîtrise le tout avec expérience. 

Le parcours d'Yves Montand n'a aucun secret pour elle, aussi a t-elle voulu nous en faire profiter. Or, cette artiste est comédienne, je dirais presque avant tout puisqu'elle a l'art de s'imposer au public qu'elle n'hésite pas à solliciter de temps à autre. Mais la richesse du spectacle ne se limite pas là, l'aisance scénique de l'interprète, révélant la danseuse qu'elle est également, de façon évidente. (Elle se lancerait avec maestria dans un french-cancan endiablé au premier claquement de doigts !)

A ce jour, quelques spectacles ont été réalisés, évoquant Piaf ou Marilyn, tandis que Montand restait le grand oublié. C'est donc une injustice que Hélène Arden a voulu réparer et pas seulement ... Elle interpréte donc les chansons de chacun des personnages énoncés, tout en nous racontant leur histoire vue par le biais de la soeur, marseillaise (tout comme elle) celle-ci, tenant un salon de coiffure. Les anecdotes vont succéder aux anecdotes tandis que tous revivent peu à peu sous nos yeux.

Deux musiciens l'accompagnent et l'un d'eux bénéficiera même de la lourde tâche d'incarner le grand Yves, ce qui n'est pas une mince affaire même de façon fugitive ...

Les spectateurs ressortent de la salle littéralement hantés par ce répertoire qui a refait surface et gageons que plus d'un va plonger dans sa discothèque afin d'y retrouver les CD (ou même vinyles) de façon à prolonger cet instant qu'ils ont applaudi avec un bonheur teinté d'un zeste de reconnaissance.

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com 

 

19:26 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

15/05/2013

L'ODYSSEE Burlesque, d'après Homère.

Ulysse.jpg


VINGTIEME THEATRE

7, rue des Plâtrières

75020 PARIS


(M° Ménilmontant)


Loc. 01 43 66 01 13


Du mercredi au samedi à 21h.30

et le dimanche à 17h.30


jusqu'au : 16 JUIN 2013


 

Mise en scène : Thierry SURACE


avec : Manon ALLOUCH - Florent CHAUVET - Estelle CLEMENT - Sonia DE MEGLIO - Sylvia SCANTAMBURLO _ Jérôme SCHOOF - Christophe SERVAS - Thierry SURACE


 

espace-scenique.jpg


 

L' Odyssée revisitée, présentée sous forme de spectacle de cabaret, ce choix pourrait sembler aussi iconoclaste que réducteur mais rassurez-vous, il n'en est rien.

Même ceux qui se plongent volontiers dans la narration homérique des aventures du rusé Ulysse risquent vu l'ampleur et la richesse du récit d'en oublier certains détails. Or comme chacun sait, on mémorise mieux en passant par le biais des chansons. (Sinon les troubadours n'auraient jamais existé ) C'est donc joyeusement que nous assistons aux péripéties que le Sort (entendez les dieux) a infligé à ce héros qui même éloigné de la nymphe Calypso, est devenu immortel.

" Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage " chantait Brassens alors que la réalité fut tout autre puisque le fils de Laërte, époux de Pénélope et père de Télémaque dut traverser mille embûches, surmonter autant d'obstacles, avant de revenir au bercail, entendez en son bien aimé royaume d'Ithaque. Et en passant par le cabaret, c'est plus joyeux !  Donc que l'ambroisie coule à flots, que la musique s'élève en direction de l'Olympe et que le plaisir des yeux soit également le nôtre. Les voix sont belles, les silhouettes sculpturales et si l'on vous parle ensuite de Circé, de Nausicaa et de Poséïdon, vous ne ferez plus figure d'ignare ayant séché les cours d'histoire ancienne (à supposer qu'ils aient été au programme car maintenant on n'est plus sûr de rien) - Donc, joie, culture et musique, que demander de mieux ?

Ruez vous au Vingtième où le bonheur est bien au rendez-vous.


Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

3-chanteuses.jpg


 

14:01 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

01/04/2013

Ravel de Jean Echenoz


Théâtre Artistic Athévains

45 bis rue Richard Lenoir

75011 PARIS


(M° Voltaire)


Tél. 01 43 56 38 32


www.artistic-athevain.com

( Pl. 30€ - T.R. 20 & 10€ )


mardi : 20h, mercredi / jeudi : 19h, vendredi / samedi : 20h, samedi / dimanche : 16h. Relâche le lundi.


jusqu'au : 5 mai 2013

 

Mise en scène : Anne-Marie Lazarini assistée de Bruno Andrieux


Musique originale : Andy Emler


Décor et lumières : François Cabanat


Costumes : Dominique Bourde

avec la collaboration de Henri Lazarini


avec Coco Felgeirolles, Michel Ouimet, Marc Schapira


et en alternance au piano : Andy Emler ou Yvan Robilliard

 

Ravel-1.jpg

 

En toute connaissance de cause, mue par le respect qu'elle vouait au texte de Jean Echenoz, Anne-Marie Lazarini n'a pas écrit une adaptation pour le théâtre mais a choisi de nous faire entendre le roman lui-même (à quelques lignes près) ce qui fait que nous écouterons les personnages parler d'eux, Ravel y compris, à la troisième personne. Cela crée une distanciation non pas tant de l'interprète vis à vis de celui ou celle qu'il est censé être mais du public qui devient doublement contemplatif et puise un plaisir d'esthète au contact de tout ce qu'il voit et entend.

Tout d'abord la scénographie qui est superbe avec cette dominante d'un bleu particulier lequel met en valeur ces touches délicatement ensoleillées que constituent les costumes ...Un vrai régal pour les yeux ! 

Michel Ouimet est un Ravel tout à fait crédible, dandy précautionneux encadré par les deux narrateurs et parfois personnages que sont Coco Felgeirolles et Marc Schapira dont les interventions favorisent les rebondissements ponctuels.

Ajoutez à cela la musique originale de Andy Emler sans oublier des extraits de l'oeuvre de Ravel, bien sûr, les deux venant illustrer texte et situations que nous savourons de bout en bout. 

Les amateurs de l'oeuvre musicale qui savaient peut-être, peu de choses de la vie du compositeur repartiront avec cette connaissance en plus, qu'ils auront n'en doutons pas envie de parfaire et il en sera de même c'est certain, pour ceux qui viennent de découvrir les écrits de Jean Echenoz, d'une qualité rare !

Vous l'avez compris, c'est à un rendez-vous exceptionnel auquel vous êtes tous conviés.

 

Simone ALEXANDRE

www.theatrauteurs.com

 

Ravel-voyage.jpg

( Photos : LOT )


 

16:16 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent