Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2016

Le crime de l'orpheline ( Grand-Guignol musical )

aff.crime-orpheline.jpg

 

 

THEATRE RANELAGH

 

5, rue des Vignes

 

75016 PARIS

 

 

(M° La Muette ou Passy)

 

 

loc. 01 42 88 64 44

 

 

 

http://www.theatre-ranelagh.com/

 

Pl. 30 & 35€

 

- 26 ans : 10€

 

jusqu'au : 18 JUIN 2016

 

A 20h30 du mardi au samedi

 

le dimanche à 17h.

 

Spectacle conçu par Florence ANDRIEU, Flannan OBE et Philippe BROCARD

 

Mis en scène par : Philippe LELIEVRE

 

avec : Florence ANDRIEU, Flannan OBE, Jeannette SALVADOR

 

& Philippe BROCARD ou Delphine DUSSAUX au piano

 

Crime-orpheline-1.jpg

 

 

Comme au temps du cinéma muet - dont du reste, les interprètes utilisent certains codes - ce qui ajoute du burlesque à la chose ! un ou une pianiste ( Philippe Brocard ou Delphine Dussaux ) fournissent le contrepoint musical à l'action.

Une première tête enfarinée, puis une seconde feront apparition entre les plis du rideau, tels des diables sortant de leur boîte. Puis, nous découvrirons la modeste mansarde où vit Joséphine, jeune orpheline qui aurait trouvé sa place boulevard du Crime en ce XIXème siècle où théâtres et mélodrames fleurissaient à chaque pas avec pour objectif de " faire pleurer Margot."

Ici, c'est de rire dont il sera question même si ce dernier flirte parfois avec l'effroyable. Aussi, revenons à l'histoire : la malheureuse enfant abandonnée, fut recueillie par une mystérieuse tutrice, laquelle ( pas la tutrice mais Joséphine ) est tombée amoureuse d'un p' tit gars des rues ( Alfred ) qui n'hésite pas à jouer les cascadeurs pour venir presque chaque soir lui rendre visite.

Les tourtereaux roucoulent donc ponctuellement de la sorte dans l'attente de jours meilleurs … Seulement à l'époque, on mariait les jeunes filles et précisément la bienfaitrice s'est mis en tête d'unir Joséphine à Rodolphe ( un ami de la famille ) afin d'assurer l'avenir de l'ingénue en question.

Bien entendu, celle-ci refuse n'ayant qu'Alfred en tête !

C'est donc le terrible noeud gordien qu'il lui faudra trancher même si la mansarde risque alors de se transformer en étal de boucher car nous sommes au Grand-Guignol où comme chacun sait, l'hémoglobine coule à flots.

Comment tout cela finira t-il ? …

Vous le saurez en prenant le chemin qui mène au Ranelagh - Sachez toutefois que petits et grands venus assister au spectacle s'en donnent à coeur joie, les plus jeunes parfaitement à l'aise dans cette atmosphère à la Tim Burton.

 

 

Crime-orpheline-2.jpg

( photos : Marie-Clémence DAVID )



Votre servante fut littéralement fascinée par la virtuosité agissante de Flannan Obé qui se démultiplie pour notre plus grand plaisir et ... quelle voix !
Sa partenaire, Florence Andrieu fait bien mieux que lui donner la réplique et il m'a semblé que les somptueuses boiseries du théâtre en résonnaient de contentement.

Vous l'avez compris, ce spectacle complètement atypique constitue une agréable parenthèse en cette presque fin de saison ( déjà ) aussi auriez-vous gravement tort de vous en priver. Alors n'hésitez pas : allez-y !


Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

11:06 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent