Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2014

La carte de temps d'après Marcel Aymé

LA CARTE DE TEMPS Affiche.jpg

ESSAÏON

 

6, rue Pierre-au-Lard

 

(angle : 24 rue du Renard)

 

75004 PARIS

 

(M° Hôtel de Ville ou Rambuteau)

 

Tél. 01 42 78 46 42

 

Pl. 20€, T.R. 15€

 

Lundi et mardi à 19h.30

 

 

jusqu'au : 13 JANVIER 2015

 

 

 

- d'après une nouvelle intitulée : " La Carte "

- publiée chez Gallimard dans : " Le Passe-Muraille "

 

 

Adaptation : Marie-Thérèse ROY

 

Mise en scène : Véronique VELLA

de la Comédie Française.

 

 

avec : Patrick CHAYRIGUES, Delphine GUILLAUD, Raphaëlle SAUDINOS

 

Musique : Guy BÉART - Arrangements : Roger POULY

 

 

LA CARTE DE TEMPS Photo Baton (libre de droits (c)Emilie Brouchon).jpg

 

 

Ceux qui savent encore entendre un texte ( ils ne sont pas légion ) affirment à juste titre que chaque auteur possède " sa petite musique spécifique."  Force est alors de reconnaître que peu de metteurs en scène ont l'oreille absolue. Qu'il s'agisse de théâtre ou de cinéma, Marcel Aymé nous a laissé des témoignages ironiques, acerbes, voire grinçants.  C'était en quelque sorte sa marque de fabrique. Je n'ai rien entendu de semblable ici où les rouages baignent dans l'huile …

Il est vrai que le point de départ n'est pas une pièce de théâtre pensée, conçue et réalisée comme telle, mais de l'adaptation d'une nouvelle publiée en 1943 c'est à dire à une époque où le travail avait tendance à être obligatoire à raison de 12 heures par jour et de préférence au bénéfice de l'occupant. (STO) L'ironie est donc sous-jacente et nous n'en attendions pas moins de cet auteur; or il s'agit ici d'une fiction, laquelle a actuellement d'étranges résonances …

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgUn Etat en faillite qui ne peut plus procurer le minimum nécessaire à ses administrés a eu l'idée d'instaurer un système permettant de gérer le Temps au moyen de soudaines mais calibrées absences … ( un peu à la façon dont on débranche une prise )  C'est cynique, absurde et forcément burlesque. Cette présence intermittente offrira très rapidement autant d'inconvénients ( et même plus ) que d'avantages pressentis.

Il faut beaucoup de fantaisie pour mener à bien une telle entreprise et il m'a semblé que le soir où j'y étais, les interprètes n'étaient peut-être pas au meilleur de leur forme à moins que votre servante n'ait pas elle-même été en état de complète réceptivité ? … Dans le doute, je pencherai donc en direction de la seconde hypothèse, d'autant que la vidéo trouvée sur internet me plaît bien, aussi vous encouragerai-je à aller voir ce spectacle afin de forger sur place votre propre opinion puisqu'au final et fort heureusement, c'est la seule qui compte. 

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

LA CARTE DE TEMPS Photo Iris et Jules (libre de droits (c)Emilie Brouchon).jpg

( photos : Emilie Brouchon ) 

3308610010.jpg

07:56 Publié dans SPECTACLE MUSICAL, THEATRE | Lien permanent

16/12/2014

la carte de temps (annonce)

 

Théâtre ESSAÏON

6, rue Pierre au Lard

75004 PARIS

(M° Hôtel de Ville ou Rambuteau)

01 42 78 46 42

10:35 Publié dans SPECTACLE MUSICAL, THEATRE | Lien permanent

08/12/2014

Le carnaval des animaux d'Isabelle du Boucher, d'après Camille Saint Saëns

LE CARNAVAL... photo 2 Crédit Photo Ben Dumas.jpg

THÉÂTRE du RANELAGH

 

5, rue des Vignes

 

75016 PARIS

 

(M° Muette ou Passy)

 

loc. 01 42 88 64 44

 

Pl. 18 & 20€

 

- 26ans : 10€

 

le samedi et pendant les vacances à 17h

 

 

LE CARNAVAL... photo 1 Crédit Photo Ben Dumas.jpg

 

 

Nous ne sommes pas coutumiers dans ces colonnes des spectacles pour enfants, mais la période qui précède Noël est toujours un moment propice à la production de divertissements à eux destinés, et force nous est donc d’en parler quelque peu, parfois, lorsque cela en vaut la peine.

 

Et il faut reconnaître que dans une grande économie de moyens, Isabelle du Boucher a créé et mis en scène un charmant petit spectacle formaté pour les enfants à partir de six ans, mais la salle du Théâtre du Ranelagh en comptait de plus jeunes, qui paraissaient être fort à leur aise.

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgNous avons là 55 minutes de musique et de mouvements propres à divertir notre jeune public, attentif et participatif comme seuls les enfants savent encore l’être.

 

Camille Saint-Saëns a écrit cette œuvre au cours de vacances en Autriche pour contre balancer sa réputation de musicien sérieux, en 1886.

 

Cette suite musicale pour orchestre peut être adaptée, et c’est bien là ce qu’a fait Isabelle du Boucher, car nous avons face à nous deux pianistes pour un seul piano, et une comédienne également soprano, chamarrée comme le perroquet qu’elle figure et qui se nomme, fort musicalement, Papagena.

 

Ces allusions à d’autres musiciens sont propres à ouvrir d’autres fenêtres au public : Mozart, mais aussi Schubert ou Tchaïkovski.

 

Nul récitant ici, qui reprenne des textes de jonction entre les divers sketches musicaux que constitue l’arrivée de chaque animal, mais une joyeuse et riante folie multicolore et il vaut mieux laisser la surprise aux futurs spectateurs quant à la figuration de toute cette faune.

 

Car tout y est, dans l’ordre prévu par Saint-Saëns : introduction et marche royale du lion, poules et coqs, hémiones, tortues, l’éléphant, le kangourou, l’aquarium, les personnages à longues oreilles  (« L’âne s’est mis un bonnet d’homme »), le coucou au fond des bois, la volière, les pianistes, les fossiles, et le cygne.

 

Avec naturellement le finale qui est la grande parade des fins de revues, comme au cirque, comme dans une fanfare défilante,

 

Non vraiment rien ne manque pour faire passer aux enfants un moment d’intelligence vive et de bonne humeur rafraichissante.

 

 

Et pour les plus âgés qui ne se souviendraient de ce moment musical que par le son remémoré des disques que nous recevions, c’est bien là une occasion de redécouvrir le talent de Saint-Saëns, musicien sérieux, peut-être, mais qui savait aussi être facétieux.

 

© Frédéric Arnoux

www.theatrauteurs.com

 

LE CARNAVAL... photo 4 Crédit photo Ben Dumas.jpg

( photos : Ben Dumas ) 

208097553.jpg

10:30 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent