Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2014

la folle histoire du Petit Chaperon Rouge ( le musical )

aff.chaperon-rouge.jpg

THÉÂTRE DES NOUVEAUTÉS

 

24, boulevard Poissonnière

 

75009 PARIS

 

(M° Grands Boulevards)

 

Loc. 01 47 70 52 76

 

 

Pl. 30 & 20€

 

 

Le mercredi à 15h,

 

le samedi à 14h

 

& le dimanche à 13h30

 

Durée du spectacle : 1h10, à partir de 5 ans

 

Comédie musicale familiale de Pascal JOSEPH

librement inspirée de Charles PERRAULT

 

Mise en scène par LEON

 

avec Emmanuelle BOUAZIZ (Chaperon Rouge) - ANJAYA (Mère, Mère-Grand, Caille-Rat) - Yohann BERTINETTI (Garou, Sorcière, Caille-Rat) - Arnaud DELMOTTE (Paul Tron le bûcheron)

 

Rouge.jpg

 

Pour une fois qu'une histoire est revisitée avec bonheur au théâtre, (d'aucuns diront dépoussiérée) réjouissons-nous, d'autant que cette comédie aussi musicale que familiale n'exclut aucun âge.

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgEn effet, les adultes sont ici aussi ravis que les enfants et ce, sans l'ombre d'un quelconque paternalisme ou condescendance car nos charmantes petites têtes blondes, rousses ou brunes ne sont pas ici prises pour des " pas finis " ou de simples demeurés comme c'est hélas parfois le cas.  Les références culturelles foisonnent et ne tombent pas dans le vide car les réactions prouvent qu'ils ont suivi. Éducation télévisuelle oblige, allez-vous dire ! ... (cela ne peut pas toujours être négatif.)

Délurée, ce Petit Chaperon Rouge là, je dirais même qu'elle n'a pas froid aux yeux et se révèle plus courageuse qu'un bûcheron canadien. 

Et le loup  … Rien du loup galeux à la langue pendante et le poil plus ou moins miteux ce qui fut le lot des précédentes générations. Celui-là, quelle classe ! Un vrai dandy.

Quant à la mère de la jeune demoiselle, disons que la dame est un peu fofolle et pas très consciente de ses responsabilités mais nous comprendrons pourquoi un peu plus tard juste au moment où nous nous prendrons d'affection pour la mère de cette dernière, pas décatie du tout et même bigrement dans le vent ! 

Les costumes sont chatoyants, la musique est belle et les chansons variées, nullement cantonnées en un style unique mais représentatives d'un peu tout.

Cerise sur le gâteau : le CD du spectacle est à la disposition des spectateurs qui auront envie de jouer les prolongations.

 

Conclusion en un seul mot : BRAVO ! 

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com 

 

bivouac.jpg

( photos : Bernard Richebé ) 

 

Théâtre des Nouveautés.jpg

07:54 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

20/12/2014

la folle histoire du Petit Chaperon Rouge (annonce)

07:24 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

17/12/2014

La carte de temps d'après Marcel Aymé

LA CARTE DE TEMPS Affiche.jpg

ESSAÏON

 

6, rue Pierre-au-Lard

 

(angle : 24 rue du Renard)

 

75004 PARIS

 

(M° Hôtel de Ville ou Rambuteau)

 

Tél. 01 42 78 46 42

 

Pl. 20€, T.R. 15€

 

Lundi et mardi à 19h.30

 

 

jusqu'au : 13 JANVIER 2015

 

 

 

- d'après une nouvelle intitulée : " La Carte "

- publiée chez Gallimard dans : " Le Passe-Muraille "

 

 

Adaptation : Marie-Thérèse ROY

 

Mise en scène : Véronique VELLA

de la Comédie Française.

 

 

avec : Patrick CHAYRIGUES, Delphine GUILLAUD, Raphaëlle SAUDINOS

 

Musique : Guy BÉART - Arrangements : Roger POULY

 

 

LA CARTE DE TEMPS Photo Baton (libre de droits (c)Emilie Brouchon).jpg

 

 

Ceux qui savent encore entendre un texte ( ils ne sont pas légion ) affirment à juste titre que chaque auteur possède " sa petite musique spécifique."  Force est alors de reconnaître que peu de metteurs en scène ont l'oreille absolue. Qu'il s'agisse de théâtre ou de cinéma, Marcel Aymé nous a laissé des témoignages ironiques, acerbes, voire grinçants.  C'était en quelque sorte sa marque de fabrique. Je n'ai rien entendu de semblable ici où les rouages baignent dans l'huile …

Il est vrai que le point de départ n'est pas une pièce de théâtre pensée, conçue et réalisée comme telle, mais de l'adaptation d'une nouvelle publiée en 1943 c'est à dire à une époque où le travail avait tendance à être obligatoire à raison de 12 heures par jour et de préférence au bénéfice de l'occupant. (STO) L'ironie est donc sous-jacente et nous n'en attendions pas moins de cet auteur; or il s'agit ici d'une fiction, laquelle a actuellement d'étranges résonances …

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgUn Etat en faillite qui ne peut plus procurer le minimum nécessaire à ses administrés a eu l'idée d'instaurer un système permettant de gérer le Temps au moyen de soudaines mais calibrées absences … ( un peu à la façon dont on débranche une prise )  C'est cynique, absurde et forcément burlesque. Cette présence intermittente offrira très rapidement autant d'inconvénients ( et même plus ) que d'avantages pressentis.

Il faut beaucoup de fantaisie pour mener à bien une telle entreprise et il m'a semblé que le soir où j'y étais, les interprètes n'étaient peut-être pas au meilleur de leur forme à moins que votre servante n'ait pas elle-même été en état de complète réceptivité ? … Dans le doute, je pencherai donc en direction de la seconde hypothèse, d'autant que la vidéo trouvée sur internet me plaît bien, aussi vous encouragerai-je à aller voir ce spectacle afin de forger sur place votre propre opinion puisqu'au final et fort heureusement, c'est la seule qui compte. 

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

LA CARTE DE TEMPS Photo Iris et Jules (libre de droits (c)Emilie Brouchon).jpg

( photos : Emilie Brouchon ) 

3308610010.jpg

07:56 Publié dans SPECTACLE MUSICAL, THEATRE | Lien permanent