Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2019

Quand l'Amour des Notes ... Musicomédie

aff.quandlamourdesnotes.jpg

 

 

Théâtre ESSAION

 

6, rue Pierre au Lard

 

75004 PARIS

 

 

 

M° Rambuteau / Hôtel de Ville

 

 

LOC. 01 42 78 46 42

 

 

https://www.essaion-theatre.com/

 

Pl. de 10 à 25€

 

Chaque samedi à 21h30

 

jusqu'au : 5 OCTOBRE 2019

 

 

Ecriture et mise en scène : Céline DEVALAN

 

avec Anthony COURRET, Céline DEVALAN, Mélanie DEVALAN et Mélisandre MEERTENS

 

Chorégraphie : Vanessa TERRIER

 

Musique et Chansons : Serge PARA

 

Musiciens : Cédric DAYOU, Benjamin GARNIER, Swein LEMARIE, Serge PARIS

 

Création lumière : Antoine LE GALLO

 

Amour-notes-1.jpg

 

 

Sur le plateau de la grande salle pentue de l'Essaïon arrivent les quatre musiciens bientôt suivis des quatre comédiens ( 3 Femmes et 1 homme )

 

Par conséquent, quatre personnages et autant de personnalités et de réactions différentes face à l'Amour. ( avec un grand A, de préférence )

 

Tous et chacun à sa façon cherchent la même chose qui consiste à trouver l'Autre, cet (te) indispensable moitié (e) sans qui ils se sentent oubliés, presqu'en trop.

 

lamourdesnotes-A2.jpg

Mélisandre, moulée dans sa robe rouge est persuadée de rater toutes les rencontres, pire d'être transparente.

 

Or elle est tombée amoureuse de Cédric ( à la guitare ) et de sa chevelure platine alors que celui-ci a remarqué Mélanie, la meilleure amie de la dame en question, Mélisandre s'étant confiée à elle dans l'espoir qu'elle jouerait les intermédiaires auprès de l'objet de ses pensées. Cruel dilemme …

 

Il y a également Anthony, expert-comptable de 40 ans, marié quant à lui et qui commence à avoir bien plus que des rêves de liberté … En clair toutes les femmes l'attirent sauf la sienne. Il voudrait divorcer mais n'ose pas.

 

Avec Céline, c'est une tout autre histoire car elle est revenue de tout. Plus aucune illusion ! Les mâles, elle les connaît et déclare qu'il n' y en a pas un qui vaille plus cher qu'un autre. Aussi déclare t'elle être bien décidée à rester seule. Elle vit donc comme un mec, elle prend et elle jette !

 

les-quatre.jpg

 

L'orchestre est en quelque sorte témoin de ce qui se passe sous nos yeux à tous et les musiciens feront ponctuellement part de leur sentiment face à telle ou telle situation.

 

Les chansons et la musique sont de Serge Para.

Guitare, piano, basse, chant et saxophone interviennent ainsi dans l'action et pas seulement en contrepoint.

 

Ces complications de la vie se déroulent sous nos yeux, chaque personnage étant un univers à lui tout seul.

Tandis que tous ces états d'âme sont aussi les nôtres et le public s'identifie au passage …

 

Le spectacle n'a malheureusement lieu ( pour l'heure ) que le samedi à 21h30 mais précisément n'est-ce pas la meilleure façon d'aborder le week-end ?

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

16:00 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

14/06/2019

HUCKLEBERRY FINN, le musical d'après le roman de Mark Twain

aff.Huck.jpg

 

 

THEATRE DE LA HUCHETTE

 

23, Rue de la Huchette

 

75005 PARIS

 

 

 

(M° St-Michel ou Cluny)

 

LOC. 01 43 26 38 99

 

Pl. 28€ - T.R. 21€

 

http://www.theatre-huchette.com/

 

du mardi au samedi à 21h

matinée le samedi à 16h

 

 

Adaptation : Didier BAILLY et Hélène COHEN

 

d'après le roman de Mark TWAIN

 

Musique : Didier BAILLY

 

Paroles : Eric CHANTELAUZE

 

 

Mise en scène : Hélène COHEN

 

 

avec Morgane L'HOSTIS, Joël O'CANGHA

et Alain PAYEN

 

Huck-02.jpg

 

Présenter une comédie musicale sur le petit plateau du Théâtre de la Huchette relevait de la gageure même en limitant l'action à trois interprètes.

 

Or, si vous saviez ce qu'ils sont capables de faire ! …

Du reste, vous allez le découvrir puisque vous irez les applaudir car ils le méritent bien et je ne saurais trop vous y encourager.

 

Quelques mots de l'action pour ceux qui n'ont pas lu Mark Twain car même en lisant beaucoup, il y aura toujours quelques textes qui passeront au travers, jusqu'au jour où, ... bien sûr.


Force est alors de constater qu'il n'y a pas de meilleure approche que la scène pour découvrir une oeuvre car il n'est pas donné à tous d'entendre ce qui est écrit et là, les comédiens-chanteurs font merveille pour nous illustrer ce que l'auteur nous a raconté.

 

Huck ( Morgane L'Hostis ) est un jeune garçon qui - maltraité par son père - va avoir envie de prendre le large. Coïncidence, dans le même temps Jim ( Joël O'Cangha ) un esclave aura envie d'en faire autant en cette Amérique raciste du 19ème siècle.


Les chemins de l'un et de l'autre iront dans le même sens et ils embarqueront sur le même radeau ce, dans toute l'acception du terme.

 

en-avant.jpg

( photos : LOT )

 

Chemin faisant, ils croiseront bien sûr d'autres personnages qui seront incarnés avec truculence et brio par Alain Payen lequel jouera les " deus ex machina " de façon bien visible en cette quête de liberté recherchée par ce gosse indomptable et cet adulte malmené par la société.

 

Battant en brèche tous les préjugés, une filiation improbable verra peu à peu le jour entre l'homme et l'enfant jusqu'à ce qu'ils découvrent qu'ils sont devenus indispensables l'un à l'autre et prêts à supporter toutes les épreuves pour ne pas être séparés.

 

Nous assistons en musique à cette formidable leçon d'humanisme, ce qui à l'époque actuelle n'est pas superflu.

 

Hélène Cohen a mis au point une mise en scène active, efficace et rapide ne laissant place à aucun temps mort, investissant scène et salle face à des spectateurs ravis. Aussi, ne manquez pour rien au monde ce rendez-vous !

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

11:06 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

31/05/2019

LA VICTOIRE EN CHANTANT - Cabaret citoyen -

aff.victoire.jpg

 

 

 

THEATRE 13-Jardin

 

103A, bld.Auguste Blanqui

 

75013 PARIS

 

 

 

(M° Glacière)

 

 

LOC. 01 45 88 62 22

 

 

Pl. 26€ - T.R. 17€

Tarif unique : 13€ le 13 de chaque mois

 

http://www.theatre13.com/

 

du mardi au samedi à 20h

 

dimanche à 16h

 

Durée : 1h40 sans entracte

conseillé à partir de 12 ans.

 

 

jusqu'au : 16 JUIN 2019

 

 

textes ( et chansons ) de Charles Péguy, Paul Claudel, Guillaume Apollinaire, Roland Dorgelès, Jules Romain, Raymond Queneau, Louis Aragon, Jean Tardieu, Albert Camus ...

 

Création collective sous la direction

 

de : Raymond Acquaviva

 

 

avec les comédiens-chanteurs,

 

Pierre Boulben, Louise Corcelette, Benoît Facerias, Philippine Martinot, Quentin Morant, Fabio Riche,

Lani Sogoyou, Josephine Thoby

 

accordéonistes en alternance,

Aude Giuliano, Guy Giuliano ou Laurent Derache

 

Assistant à la mise en scène

et direction musicale : Quentin Morant

 

Lumières : Philippe Sazerat

 

Scénographie et costumes : Raymond Acquaviva

 

 

vitoirenchantant.jpg

 

Qui décrétera un jour la fin, mieux : l'interdiction de toutes les guerres ?

Question utopiste par excellence !


Depuis toujours, la guerre est fatale aux plus malchanceux tandis que d'autres, bien à l'abri, se remplissent les poches …

 

Actuellement, une affirmation revient en leitmotiv,

- " l' Europe, c'est la paix " - sans doute avons nous déjà oublié l'épisode yougoslave ? …


Dans le même temps, confrontés au terrorisme à cause d'un problème que tout le monde ou presque se refuse à régler ( la reconnaissance pleine et entière du peuple palestinien ) des politiciens affirment,

- " nous sommes en guerre. "

et ne font rien pour l'éviter.

 

Victoire-2.jpg

 

Toujours dans le même temps, et en toute hypocrisie, nous vendons des armes à des peuples en conflit flagrant, tout en cachant à peine notre satisfaction que cela se passe : ailleurs ! …

 

De même qu'il n'y a pas de guerre sainte, il n'y a pas de guerre propre ; par contre et très curieusement, il y en eut de joyeuses où de naïfs illuminés partirent, " la fleur au fusil " pour reprendre l'expression consacrée.

 

L'enthousiasme de 1914 déchanta trois ans plus tard et les mutins furent exécutés car ce n'était pas fini.

Et oui, en temps de guerre tout pacifiste  ( " déserteur " , disent-ils ) doit être passé par les armes !

 

Or après " la Der des Ders " il y en eut une autre plus expéditive et moins glorieuse que la première dont le souvenir restait ancré dans les esprits.

 

Ces deux expériences mises bout à bout créèrent ce spectacle joyeux, enlevé, parce que l'espoir n'abandonne jamais complètement l'esprit des hommes. Et puis, pour ne pas recommencer, il faut savoir ce qui s'est passé.

 

Victoire-3.jpg

( photos : Bruno PERROUD )

 

 

Un célèbre dicton précise qu' " en France tout finit par des chansons."  En voici la preuve, flagrante.

 

Alors, mobilisation générale des spectateurs au Théâtre 13 où l'équipe enthousiaste de comédiens-chanteurs formée par Raymond Acquaviva vous attend.

 

Quelques airs oubliés s'inviteront de nouveau à notre mémoire et en raison de la façon dont la chose nous est présentée, même les pacifistes devraient s'y retrouver …


Vous savez donc ce qui vous reste à faire, le spectacle étant programmé jusqu'au 16 Juin.

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

19:57 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent