Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2015

CINE-CONCERTS RUSSES

aff.cine-concert.jpg

 

THEATRE de POCHE

 

75, boulevard du Montparnasse

 

75006 PARIS

 

 

(M° Montparnasse-Bienvenue)

 

loc. 01 45 44 50 21

 

http://www.theatredepoche-montparnasse.com/

 

samedi à 16h30 : en alternance,

 

LA JEUNE FILLE AU CARTON A CHAPEAU film de Boris BARNET (1927)

 

FLORILEGE AU FIL DES NEIGES : films d'animation de 1927 à 1997

 

avec Vadim SHER ( piano, accordéon, clavier )

Dimitri ARTEMENKO ( violon )

Marie GREMILLARD ( violoncelle )

 

cine-concert-poche-1.jpg

 

On ne saurait être cinéphile en éludant le démarrage du 7ème Art. Par conséquent, il n'est pas rare en certains lieux, de rencontrer des amateurs de films muets. Or ce mode d'expression tenait beaucoup du mime ! Il fallait démontrer par le geste et les mimiques  - souvent outrancières - ce que la parole ne pouvait alors dire. C'est sans doute ainsi qu'est né le burlesque : courses-poursuites, perte d'équilibre, quiproquos et sens de l'absurde. On y est sensible ou pas. Afin de pallier l'absence de paroles un musicien (souvent un pianiste) installé dans la salle à proximité de l'écran apportait un commentaire sonore en contrepoint à l'action.

 

Ici, les musiciens sont deux, le compositeur et pianiste : Vadim SHER et la violoncelliste Marie GREMILLARD. Force est de reconnaître qu'aucune musique ne saurait être plus parlante que celle-là !

Deux interprètes chevronnés maîtrisant parfaitement leur Art dont l'illustration colle parfaitement à ce qui se déroule sous nos yeux.

Une habitation modeste, un mariage blanc ( sur fond de neige, cela se voit moins ) une somme de 25 000 roubles qui tombe du ciel, laquelle permettra de déterminer ce que vaut chacun …

 

A voir le 7 NOVEMBRE prochain.

 

Antoine-Schlemmer.jpg

 ( photos : Antoine Schlemmer)

 

En alternance une autre projection ( d'animation celle-là ) est programmée en ce même lieu, ( 55 mn de dessins animés et musiques slaves ) toujours le samedi à 16h30, ce qui permet de réunir toutes les générations et qui a pour titre : FLORILEGE AU FIL DES NEIGES de 1927 à 1997.

Cela devrait nous permettre de constater l'évolution de ce mode d'expression au fil des décennies … La création musicale cette fois est double puisque signée conjointement par Dimitri ARTEMENKO et Vadim SHER. à voir les 14 & 28 NOVEMBRE.

 

Voilà de quoi passer agréablement un (ou plusieurs) samedi après-midi en famille. A noter dans votre agenda !

 

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

14:43 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

01/11/2015

bande annonce : L'Orchestre de Papier de Max Vandervorst

 

 

grand-parquet.php

12:02 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

24/10/2015

NEIGE NOIRE variations sur la vie de BILLIE HOLIDAY

Billie-h.jpg

 

LUCERNAIRE

 

53, rue Notre Dame des Champs

 

75006 PARIS

 

 

( M° Vavin ou N.D.des Champs)

 

loc. 01 45 44 57 34

 

http://www.lucernaire.fr/

 

A 21h. du mardi au samedi

 

A 19h. le dimanche

 

 

Du 21 Octobre au 6 Décembre 2015

 

Durée : 1h.15

 

Texte et mise en scène : Christine POUQUET

 

avec Samantha LAVITAL et Rémi COTTA ou Philippe GOUIN

 

valises.jpg

 

 

Un mur de valises … ( en fond de scène ) cliquetis d'une machine à écrire puis des mains apparaissent mimant ces gestes déjà lointains de dactylographe.

 

Billie chante sa solitude a cappella.

 

Son partenaire masculin ( Philippe Gouin ) est un extraordinaire danseur ! A lui seul, il fait mentir le dicton noir affirmant - souvent à juste titre - que les blancs ont le cul vissé.

 

Alternant jeu et chansons, Samantha Lavital raconte la vie de Billie Holiday, mieux, l'incarne sous nos yeux avec brio tant par la voix que par les compositions scéniques qu'elle nous fournit.

 

C'est ainsi que nous ferons la connaissance de sa grand-mère qui compta tant pour elle, jusqu'à ne pouvoir s'en détacher … Image sortie de l'imagination romantique de la chanteuse ? Peut-être, mais qui est lourde de signification.

 

Ne pouvant dormir qu'assise, tout comme Alexandra David-Néel, qui passait ses nuits dans une chaise-longue, sa grand-mère centenaire ne quittait plus son rocking-chair.

 

Le propriétaire blanc, lui avait fait 16 enfants et elle portait les initiales du maître tatouées sur un bras. La petite Billie qui à l'époque se nommait encore Eleonora Fagan fut violée par un voisin à l'âge de dix ans … tandis que sa mère travaillait la nuit dans une maison close.

 

 

Très tôt indépendante, la fillette voulu retrouver son père Clarence Holiday guitariste de jazz dont elle avait sans nul doute hérité du talent et elle partit pour Harlem. Nous allons la suivre dans toutes ses péripéties, et son partenaire incarnera avec brio et une incroyable fantaisie, les personnages masculins croisés par elle, à commencer par Lester Young bien sûr, peut-être le seul sur lequel elle pouvait réellement compter ?

 

 

0llé.jpg

 

 

Son parcours fut semé d'embûches, en cause : le racisme évidemment, les drogues de toutes sortes dont elle usa et abusa car on ne devient pas chanteuse de jazz en buvant de l'eau pure, avec cette musique qui demande que l'on se surpasse chaque soir ! ...

 

C'est à ce prix qu'elle et beaucoup d'autres ont gagné leur immortalité.

 

Un double et immense bravo en direction de Samantha Lavital dont la voix prenante et le jeu intelligemment mis au point se trouvent mis en valeur par la tourbillonnante fantaisie de son partenaire, Philippe Gouin.

 

 

A voir et revoir ( why not ? ) tant on y prend plaisir.

 

Simone Alexandre 

 

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

10:11 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

05/10/2015

La veuve Choufleuri de Jacques Offenbach

Petermann.jpg

 

 

 

LE PASSAGE VERS LES ETOILES

 

17, cité Joly

 

75011 PARIS

 

 

(M° St-Maur ou Père Lachaise)

 

 

tél. 09 50 00 60 17

 

http://www.lepassageverslesetoiles.com/

 

Pl. 32€ - T.R. 16 & 12€

 

chaque samedi à 16h

 

jusqu'au : 26 DECEMBRE 2015

 

Mise en scène et adaptation : Alexandre BUSSERAU et Romane COUMES

 

avec Raphaëlle ARNAUD (Mme Balandard en alternance) - Alexandre BUSSEREAU (Babylas) - Romane COUMES (Ernestine) - Anthony FERNANDES (M.Balandard) - Renaud GALLISSIAN (Petermann) - Manon KATHY HARRYS (Mme Balandard en alternance) - Ornella PETIT (Mme Choufleuri) _ Amélie SAIMPONT (Mme Balanchard en alternance) -Quentin WASTEELS (Le caribou)

 

 

La-veuve-choufleuri.jpg

 

 

Ce que l'on reprochait jadis à l'opérette, c'est que les chanteurs - la plupart du temps - parlaient horriblement faux et comme ce mode d'expression alterne chant et langage parlé, une certaine désaffection du public s'ensuivit. Ce n'est certes pas le cas en la circonstance, bien au contraire ...

 

Cela dit, Offenbach reste et de loin le compositeur qui en cette forme lyrique ( opérette ou opéra-bouffe ) se démode le moins. L'oeuvre est même le meilleur antidote à ce que dans notre acharnement à adopter le langage d'outre-Manche nous nommons : spleen.

 

Cette fois, ce n'est pas Monsieur Choufleuri qui restera chez lui mais Madame, puisqu'elle est veuve, laquelle passe les trois quarts de son temps à dormir ou à boire ... tant il est vrai que l'on vit son veuvage comme on peut ! 

 

Sa fille Ernestine quant à elle, passe son temps à la fenêtre de laquelle elle aperçoit Babylas installé juste en face mais que sa mère refuse obstinément de rencontrer. Or Madame Choufleuri prépare une grande soirée située sous le signe du bel canto et a convié " de grandes pointures " tant sur le plan lyrique que sur celui des invités. 

 

Seulement voilà, entre un projet et sa réalisation il y a parfois un monde ( comme on dit ) d'autant que l'une des divas ne risquait pas de venir puisqu'elle est morte depuis longtemps.

 

Qu'à cela ne tienne, Ernestine profitera de l'occasion pour imposer son amoureux en le faisant participer à la fête et comme l'un et l'autre poussent agréablement la ritournelle, ils se feront passer pour les vedettes en question. 

 

Ce n'est pas très logique mais cela a le mérite d'être amusant. Bien plus que cela même puisque le public convié à visiter les lieux en empruntant l'itinéraire spécialement conçu pour lui, une fois installé rira de bout en bout saluant ainsi le caractère enlevé du spectacle.

 

Il m'est donné ici de décerner une mention spéciale à Manon Kathy Harrys, qui était exceptionnellement Ernestine ce jour là, laquelle nous gratifiait tout à la fois d'un timbre délicieux et d'une technique irréprochable, cela devrait lui garantir une belle carrière,située au plus haut niveau.

 

Renaud Gallissian dans le rôle de Petermann, ce domestique que l'on soupçonne d'être le consolateur caché de Madame Choufleuri ( quelques tutoiements lui échappant parfois ) est absolument désopilant dans ce rôle de belge censé être un serviteur anglais, ce qui aux yeux de la maîtresse de maison

" fait plus smart ! "  …

 

La mise en scène d'Alexandre Bussereau regorge de trouvailles toutes plus drôles les unes que les autres, ce à un rythme enlevé tandis qu'il s'acquitte du rôle de Babylas de façon plus qu'honorable tant sur le plan comédie que sur celui du chant à l'état pur.

 

Les autres partenaires n'ont pas à rougir de la comparaison.

 

Vous l'avez compris, c'est un spectacle joyeux à ne pas manquer en cette époque trop souvent maussade. Aussi, ne manquez pas d'aller les applaudir car ils le méritent bien.

 

Simone Alexandre

 

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

 

 

11:05 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent