Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2015

Le jour où j'ai rencontré Franz Liszt de Pascal Amoyel

Aff.Amoyel-Listz.jpg

 

 

THEATRE LE RANELAGH

 

5, rue des Vignes

 

75016 PARIS

 

 

 

(M° La Muette ou Passy)

 

 

loc. 01 42 88 64 44

 

 

 

http://www.theatre-ranelagh.com/

 

Pl. 32 & 38€

 

-26 ans : 10€

 

 

A 20h45 du mardi au samedi

 

A 17h. le dimanche

 

Spectacle musical conçu et interprété par Pascal AMOYEL

 

Mis en scène par : Christian FROMONT

 

Amoyel-Listz.jpg

 

A l'origine de toute carrière artistique, on trouve presque toujours une passion admirative.

Pour Pascal Amoyel, ce fut Liszt qui en quelque sorte, lui montra la voie qu'il devait emprunter : " faire comme Franz, donner des concerts " allait pour lui, très jeune, devenir une obsession. C'est donc à cette fascination que nous devons le privilège de l'applaudir aujourd'hui.

 

Tout comme Mozart, Liszt fut un enfant prodige et tout comme lui, sa carrière fut aussi fulgurante que brève mais il vécut plus longtemps.

 

Adulé de ses contemporains, Franz Liszt se réfugia dans le mysticisme à l'âge de 35 ans. Quelle force de caractère lui fallut-il pour tourner ainsi le dos à la gloire ? ! " Vanitas, vanitatum et omnia vanitas " la célèbre citation empruntée à l'Ecclésiaste a fort heureusement pour nous épargné l'artiste que nous sommes venus applaudir. La comparaison s'arrêtera donc là.

 

Tour à tour virtuose, conteur, voire magicien, Pascal Amoyel revisite la vie de celui qu'il s'est choisi pour mentor au delà du temps.

 

Or, comme tout musicien - fut-il compositeur - est obligatoirement amené à interpréter les oeuvres de ses prédécesseurs, son hommage inclura chronologiquement Bach, Mozart, Czerny, Beethoven, Chopin et même Wagner sans oublier ses propres improvisations.

 

piano.jpg

 

La mise en scène conçue par Christian Fromont permet à l'interprète de ne pas rester rivé à son piano, ses déplacements auront donc valeur de respirations humoristiques grâce auxquelles il amusera l'auditoire avec parfois, la complicité de Sylvain VIP car s'il n'avait été musicien, Pascal Amoyel eut été magicien (rêve d'enfant, sans nul doute !)

 

Le spectacle dure 1h20 et nous réserve de purs moments de bonheur intense.

 

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

10:58 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

04/12/2015

ALBUM DE FAMILLE (Théâtre en chansons)

Aff-Album.jpg

 

LUCERNAIRE

 

53, rue Notre Dame des Champs

 

75006 PARIS

 

 

(M° Vavin ou N.D.des Champs)

 

tél. 01 45 44 57 34

 

http://www.lucernaire.fr/

 

Pl. 26€

 

T.R. 16 & 21€

 

- 26 ans : 11€

 

A 19h. du mardi au samedi

 

A 15h le dimanche

 

jusqu'au : 24 JANVIER 2016

 

 

Mise en scène : ISABELLE TURSCHWELL & LAURI LUPI

 

avec : MARILINE GOURDON ou ISABELLE TURSCHWELL (la mère) - CAMILLE VOITELLIER ou STEPHANIE CAVAILLES (la fille) - PHILIPPE GOUIN ou GIDAS THOMAS (le père) - RUBEN ou VINCENT HEDOU (le fils) -

 

plan-rapproché-1.jpg

 

Le spectacle commence par un chuchotis dans le noir, méthode imparable pour intriguer le spectateur.

 

Une phrase déclenchera le fou-rire général,

 

- " la famille c'est important, surtout pour les problèmes d'argent ... "

 

( A condition que le père ne se nomme pas Harpagon, bien sûr ! )

 

Le recours à la cacophonie organisée où tous les personnages parlent en même temps, chacun ayant son mot à dire sans écouter l'autre, en une caricature appuyée de ce qui se passe dans la vraie vie, aura lieu plusieurs fois durant la représentation ponctuant ainsi le déroulement du fil conducteur.

 

Vous l'avez compris, ils sont très habiles, interprètent à leur guise le répertoire connu, le rendant ainsi désopilant en diable ! Les voix sont agréables et l'humour omniprésent.

 

J'aimerais décerner une mention spéciale à Camille Voitelier qui joue le rôle de la fille, laquelle est irrésistible du début jusqu'à la fin. Cette comédienne-chanteuse possède une palette incroyable d'expressions époustouflantes de drôlerie ! 

 

famille-complet.jpg

 

Comme leur aventure à tous est ( ou fut ) forcément la nôtre, nous passons pratiquement du rire aux larmes, de l'attendrissement à la nostalgie pour accéder sans transition à l'hilarité pure. Nous nous ressourçons en quelque sorte à leur contact, ce dont nous avons tous bien besoin actuellement.

 

Aussi, courez-y vite !

 

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

13:37 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

21/11/2015

Madame BOVARY de Gustave Flaubert, adaptation de Paul Emond

aff.Mme-Bovary.jpg

 

 

THEATRE de POCHE MONTPARNASSE

 

75, boulevard du Montparnasse

 

75006 PARIS

 

 

(M° Montparnasse-Bienvenue)

 

 

LOC. 01 45 44 50 21

 

 

 

http://www.theatredepoche-montparnasse.com/

 

Pl. de 10 à 35€

 

A 19h. du mardi au samedi

 

A 17h.30 le dimanche

 

Mise en scène,

 

SANDRINE MOLARO & GILLES-VNCENT KAPPS

 

 

avec GILLES VINCENT-KAPPS - FELIX KYSYL ou PAUL GRANIER - SANDRINE MOLARO & DAVID TALBOT

 

Emma.jpg

 

Sur la scène, 4 chaises puis arrivée d'autant de personnages qui nous prouvent d'emblée qu'ils sont tous comédiens, chanteurs et musiciens.

Le roman écrit jadis par Flaubert commence ici par le mariage d'Emma ( Sandrine Molaro ) et de Charles ( David Talbot ) La dame espérait beaucoup de ce changement en son existence …

 

- Joyeuse ambiance de noce campagnarde !

 

Par une succession de saynètes enlevées, le spectateur découvre peu à peu le déroulement de l'histoire. La façon humoristique dont elle est ici traitée, nous offre par exemple un père du marié plus jeune que son fils ( Félix Kysyl ) ce qui amuse beaucoup la salle ce, d'autant plus qu'il jouera également le rôle de la mère de l'époux, Charles Bovary. De même que Gilles-Vincent Kapps sera successivement Homais le pharmacien, Rodolphe Boulanger, l'amant et quelques autres …

 

Comme le passage entre chaque scène est rapide, ces changements de rôles ne sont nullement gênants, mieux : ils nous réjouissent. Seule Emma restera Madame Bovary et a bien assez à faire comme cela.

 

Autant son mari est complaisant et pour tout dire un peu benêt ( preuve que l'on peut exercer la médecine tout en restant crédule ) autant l'épouse est agitée, changeante, exigeante car frustrée, avec en prime les remontrances de Madame-mère à qui il est difficile d'en conter ! ...

 

De l'amour platonique vécu avec le jeune Léon passionné de lecture tout comme elle, qui las d'attendre la concrétisation de cette idylle, s'éloignera, notre Emma qui s'ennuie de plus en plus, succombera corps et âme au charme de l'entreprenant Rodolphe lequel se lassera vite de cette liaison. Comme on dit vulgairement " il n'y a que le premier pas qui coûte " aussi Léon de retour aura plus de chance que la fois précédente …

 

trio-les-Bovary.jpg

( photos : Brigitte ENGUERAND )

 

 

Dans l'intervalle, Emma s'est lancée dans des dépenses inconsidérées, son époux qui ne voit rien, subira les conséquences de cette attitude ce, jusqu'au drame final et même au delà. Le roman n'était pas particulièrement drôle mais grâce à la façon dont il nous est présenté, nous rions de bon coeur à l'énoncé de ces mésaventures provinciales.

 

La fougue des comédiens y est sans doute pour beaucoup et grâce à eux nous passons un agréable moment sans remord aucun. Car après tout, " c'est la vie " comme disait une dame en sortant qui visiblement possédait quelque expérience ...

 

Par conséquent, allez-y, je vous promets de passer en leur compagnie un excellent moment. ( bis repetita placent )

 

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

17:24 Publié dans SPECTACLE MUSICAL, THEATRE | Lien permanent