Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2010

" BONJOUR, BONSOIR " de Robert Poudérou.

bonjour.jpg

Quand on habite dans un village, saluer quelqu'un que l'on croise est parfaitement naturel. En revanche, dans une grande ville, semblable comportement peut sembler inhabituel, voire anormal et pourquoi pas, suspect ?

X et Y sont deux quasi-septuagénaires qui vont se rencontrer un jour dans un jardin public, se saluer et entamer ensuite une relation bizarre un peu à la façon de deux duettistes précautionneux.

Tout commence par un banal " bonjour monsieur " deux petits mots de rien qui seront suivis de beaucoup d'autres, lesquels sous couvert d'échanges anodins dévoileront peu à peu la psyché de chacun.

Se confie t-on à un inconnu ? Non ! on brode, tout en amenant l'interlocuteur à se découvrir et pour cela, on procède par petites touches, on fignole le propos, on ironise, on feint de se révéler pour mieux découvrir l'autre ...
 
Bref, on se lance dans un petit jeu de l'esprit destiné à maîtriser sans illusion aucune le temps qui passe ... A la raideur des articulations supplée l'agilité de l'esprit et la hantise que ce dernier s'envole.

L'auteur a fignolé les dialogues avec un plaisir que nous ferons immanquablement nôtre, à l'écoute du texte.
Le spectateur (ou le lecteur) devient alors volontiers Y quand X s'exprime et inversement. Plus question de pensée unique !

Trois rencontres serviront de support à ces échanges verbaux au cours desquels deux hommes vont s'offrir un supplément de fantasmes au seuil du néant ou de l'éternité promise.

La pièce fut lue lundi 8 novembre 2010 sur la petite scène du théâtre de La Huchette, par Claude Aufaure et Philippe Laudenbach chacun prêtant sa personnalité et son expérience au texte dont l'auteur présent nous livrait les didascalies.

Nous espérons que très prochainement une série de représentations nous permettra de savourer à nouveau cette subtile joute verbale dont la teneur pourrait aussi bien faire l'objet d'un moyen métrage.

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com




prochaine lecture à La Huchette, lundi 29 novembre 2010 à 14h.30,
" De la sensation d'élasticité lorsqu'on marche sur des cadavres " de Matteï Visniec. réservation recommandée au : 01 42 49 27 97 et amihuche@free.fr

17:15 Publié dans Editions Théâtrales | Lien permanent