Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2019

Anaïs Nin, une de ses vies écrit et mis en scène par Wendy Beckett

Anais-Nin-h.jpg

 

 

Athénée Théâtre Louis Jouvet

 

7, Rue Boudreau

 

Square de l'Opéra Louis Jouvet

 

 

75009 PARIS

 

(M° Opéra)

 

LOC. 01 53 05 19 19

 

Pl. de 14 à 34€

T.R. de 8 à 17€

 

https://www.athenee-theatre.com/

 

salle Christian Bérard

 

Durée : 1h30

 

Samedi 23 Mars : 20h - Dimanche 24 : 15h 

Mardi 26 : 19h - Mercredi 27 : 20h 

Jeudi 28 : 20h - Vendredi 29 : 20h 

Dernière le Samedi 30 à 20h

 

Texte et mise en scène : Wendy Beckett

 

 

avec, Célia Catalifo, Laurent Maurel, Mathilde Libbrecht et Laurent d'Olce

 

 

Anais-et-Henry.jpg

 

Si vous ne deviez voir qu'une seule pièce durant la saison

( je vous en souhaite beaucoup plus, bien sûr ) ne laissez surtout pas passer celle-ci, laquelle se situe au summum de ce qui - sur scène - peut nous être présenté.

Le décor - construction Jipanco - est en même temps, esthétique et fonctionnel ( ce qui ne va pas toujours de pair ) - Cet écran rond, hébergeant les vidéos, lesquelles ici ne sont pas destinées à suppléer au manque d'imagination d'un metteur en scène, comme c'est trop souvent le cas, constituent " un plus " tout à la fois esthétisant et explicatif ; il symbolise par ailleurs, le côté lunaire inhérent à chaque écrivain.

Les costumes aussi nombreux que somptueux allient l'élégance au caractère parfois … assez " hot " ! des situations vécues.

Henry, June et Anaïs formèrent un trio célèbre et presque l'attraction d'une époque, celle des années 30 aux yeux de ceux qui étaient au courant, bien sûr.

Car si ces trois là étaient esclaves de leurs sens du moins illustraient-ils la liberté de moeurs dont certains rêvaient obscurément sans avoir le courage de s'y adonner.

Le grand public bien évidemment, ne sera au courant que beaucoup plus tard quand les journaux intimes d'Anaïs seront publiés. Or celle-ci avait décidé de ne rien cacher, de tout écrire sans dissimuler quoi que ce soit et l'ouvrage en question ne compta pas moins de 15 000 pages !

Beaucoup le considèrent comme son oeuvre essentielle mais qui ne saurait cependant évincer " La séduction du Minotaure " - " Vénus Erotica  " - sans oublier, " Henry and June " pour ne citer que ceux-là.

 

June-et-Anais.jpg

( photos : Christine Coquilleau )

 



Grâce au double talent d'auteur et de metteur en scène de Wendy Beckett nous allons pénétrer dans cet univers aussi passionnel que passionnant.

Célia Catalifo est une superbe Anaïs, tourmentée au possible mais curieuse de tout connaître, tout explorer, à commencer par sa psyché personnelle car elle est en permanence à la recherche d'elle-même et de ce que les émotions pourront lui révéler.

Laurent Maurel incarne avec souplesse et fantaisie le personnage d'Henry Miller vivant en conflit permanent avec son besoin d'écrire et l'instabilité issue de son mariage avec la fantasque et néanmoins possessive June.

Mathilde Libbrecht est celle-ci, grande femme blonde, élégante, au tempérament volcanique mais d'une glaçante détermination. Il est évident qu'elle aussi se cherche sans parvenir à se trouver, multipliant les aventures extra-conjugales, collectionnant amants et amantes.

Les relations s'avéreront rapidement tumultueuses, passionnées et forcément incertaines entre ces trois là.

Laurent d'Olcé quant à lui sera tour à tour le psy' qu'Anaïs consulte régulièrement et le père qui refera son apparition au pire moment.

Les avoir tous sous nos yeux ne manquera pas de nous donner envie de lire ou relire les écrits de chacun de ces deux grands auteurs que furent Henry Miller et Anaïs Nin.




Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

15:41 Publié dans THEATRE | Lien permanent