Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2017

QUELQUE CHOSE, tragi-comédie moderne de Capucine MAILLARD

Michele-Victoria-h.jpg

 

 

 

CINE XIII THEATRE

 

1, avenue Junot

 

75018 PARIS

 

 

 

( M° Abbesses ou Lamarck-Caulaincourt )

 

LOC. 01 42 54 15 12

 

http://www.cine13-theatre.com/

 

Pl. 26€ - T.R. 18 ou 13€

 

Mercredi & vendredi à 19h

 

Jeudi & samedi à 21h

 

Dimanche à 20h

 

 

Jusqu'au : 26 MARS 2017

 

 

Mise en scène : Andréa BESCOND

 

 

avec : Jade PHAN-GIA, Carole SAURET, Claire GUILLAMAUD, Luc ALENVERS et Capucine MAILLARD

 

Lucy-Cléo-Michele.jpg

 

 

Quatre jeunes femmes qui se sont rencontrées lors d'un groupe de paroles, ont choisi la Fête de la Musique pour passer la soirée ensemble. Elles sont toutes différentes et c'est la conscience d'un traumatisme vécu par chacune d'elles qui les a réunies là.


Nous allons donc les découvrir par le biais de confidences libératrices, musique et danse à l'appui.


Nulle sinistrose en dépit des épreuves auxquelles la vie les a confrontées. Il ne suffit que de vouloir s'en sortir et les concernant c'est le cas. Dire ce qui ne peut être dit, c'est cela peut-être la solution ? ...

Nietzsche nous a appris que ce qui ne tue pas rend plus fort et elles vont peu à peu au contact l'une de l'autre s'en persuader.

 

Il y a une énergie incroyable dans ce spectacle là !

Une fois évoquées, les expériences personnelles, les différences de comportement seront source d'enrichissement même si, comme le déclare l'une d'elle : "  on ne pourra jamais vider le hangar aux chagrins. "

Il devient alors possible de faire avec, de surmonter pour mieux affronter l'avenir. Chacune à sa façon, revient de loin mais leur énergie est telle que nous savons qu'elles triompheront de tout.

 

La pièce est portée de bout en bout par ce sain humour
qui leur a permis de supporter l'insupportable.

 

 

Qlq-chose-les4.jpg

( photos : Philippe DENIS )

 



Capucine MAILLARD est Michele, celle qui semble être le plus à l'aise dans son corps ( sinon dans sa tête ) mais qui bien sûr, n'est pas l'abri d'une crise de jalousie quand elle constatera que ce n'est pas avec elle qu' Olivier ( rôle du musicien interprété par Luc ALENVERS ) s'éclipsera.

Lucy ( Claire GUILLAMAUD )  est mariée et avoue ne pas connaître l'orgasme en dépit des solutions de rechange qu'elle a programmées sans pour autant être convaincue de leur efficacité.

Caroline SAURET est Victoria, l'exubérante qui arrive en trottinette et va entraîner tout ce petit monde dans le lieu où elle travaille habituellement.

Enfin, Jade PHAN-GIA est Cléo … " pâtre " ( ! ) qui pour s'affirmer se réfugie dans les citations, ce qui agace un peu les autres moins cultivées qu'elle mais plus en prise avec les réalités de la vie. Ce sera la transformation la plus spectaculaire de la pièce et la charmante comédienne joue son personnage avec beaucoup de nuances et de subtilité.

Andréa BESCOND a conçu la mise en scène comme une chorégraphie et les quatre comédiennes parcourent l'espace scénique avec bonheur et un sens de l'esthétisme qui en séduira plus d'un.

Cette pièce originale est à découvrir mais faites vite car vous n'avez plus que jusqu'au 26 mars pour cela.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

10:31 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

14/03/2017

Annonce : Quelque chose de Capucine MAILLARD à Ciné XIII Théâtre

 

 

http://www.cine13-theatre.com/

09:49 Publié dans Annonces | Lien permanent

13/03/2017

Shaman & Shadoc ou l'imposture des rats de Pierre MARGOT

aff.Sham-Shad.jpg

 

 

ESSAION

 

6, Rue Pierre-au-Lard

 

75004 PARIS

 

 

 

(M° Hôtel de Ville ou Rambuteau)

 

LOC. 01 42 78 46 42

 

 

http://www.essaion-theatre.com/

 

 

du 9 MARS au 13 MAI 2017

 

 

du jeudi au samedi à 21h30

 

Pièce écrite et mise en scène par Pierre MARGOT

 

ph.P.Francois.jpg

( photo : Pierre François )

 

 

avec Guillaume ORSAT ( Shaman ) - Pierre MARGOT ( Shadoc )

alternance à partir du 16 Mars avec Xavier BEJA

 

Céline LEGENDRE-HERDA ou Julie ALLAINMAT étant l'Ombre

 

 

P.Margot-G.Orsat.jpg

 

 

Farce existentielle, tragique et baroque mettant en scène deux personnages masculins  plus un fantôme de l'autre sexe et quelques rongeurs …

 

La résilience peut-elle se construire sans le secours de la mémoire ? 20 ans après, deux hommes se rencontrent comme par accident - sur un banc - dans un jardin public et semblent ne pas se connaître.

 


Les chaussures en gueule d'alligator, la démarche de guingois, Guillaume Orsat prête sa truculence à celui qui se présente sous le nom de Shaman.


Face à lui, Pierre Margot, auteur-metteur en scène et interprète est Shadoc. Il fait figure de pondéré et avance à pas feutrés en direction de cet olibrius qui brasse l'air pour mieux occuper l'espace.

Un étrange fil d'Ariane va inexorablement les unir, sorte d'élastique qui les ramène ponctuellement l'un vers l'autre par le biais d'une apparition féminine qui caracole sur les mémoires, chante, chuinte ( pour ne pas grincer ) et danse.

Shaman déclare haïr ces gosses que l'on entend car il les envie, eux qui n'ont pas encore eu le temps de se construire, faute de souvenirs et de regrets.
Car on est à l'étroit dans une conscience, encore plus que dans de vieux souliers ! ...

Parfois pour oublier ce qui s'est passé, certains changent de nom. C'est ainsi qu'a surgi Manhattan Shaman, ce pseudo clochard dont les pieds puent mais dont la chemise reste blanche, symbole paradoxal car chacun sait que l'on soigne plus facilement les pieds que les âmes.

Une proie peut se tenir au bout d'une corde ou d'une lettre d'invitation, cela se nomme un cobaye.


Au fil d'expériences pour le moins traumatisantes, culpabilisantes même, celui qui avait acquis l'immobilisme d'un arbre renaîtra tandis que l'autre trouvera peut-être sa rédemption ? ...

Voici une pièce d'une originalité frisant le surréalisme, parfaitement atypique et donc, à découvrir sans plus tarder.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

14:14 Publié dans THEATRE | Lien permanent