Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2020

Les amants de Varsovie voyage musical au coeur de l'âme slave

aff.Varsovie.png

 

 

 

STUDIO MARIE-BELL

 

38, boulevard Bonne Nouvelle

 

75010 PARIS

 

 

 

(M° Bonne Nouvelle )

 

http://theatredugymnase.paris/

 

du 17 février au 28 Avril 2020

 

chaque lundi et mardi à 20h30

 

 

Mise en scène : William MESGUICH

 

 

avec : EWUNIA texte et chants

 

et Yves DUPUIS aux arrangements et piano

 

Les-amants-de-V.jpg

 

 

Deux soirs par semaine, les lundi et mardi, ce jusqu’au 28 avril prochain, Ewunia se produit sur la scène du Studio Marie Bell en compagnie du pianiste Yves Dupuis l’un et l’autre rivalisant de talent, portés par la mise en scène

( «  mise en valeur … «  aurait dit Anna Prucnal, ) de William Mesguich.

 

Ewunia-h206.jpg

 

 

Cette chanteuse-comédienne nous entraîne à sa suite en une Varsovie ( Warszawa ) jadis, ville martyre

- «  je déambulais le long de la voie royale, aux murs criblés de balles « dit-elle en début de spectacle, en un hommage à ce qu’elle désigne comme ce qui restera à jamais sa ville.

 

 

Parfaitement bilingue sans que le moindre accent transparaisse quand elle s’exprime dans sa seconde langue qu’est devenu le français, Ewunia nous communique les émotions de l’amour véhiculé par la passion et le romanesque de l’âme slave.

 

Sa voix pleine et chaude est tantôt caressante, parfois presque murmurée pour se transformer en un élan que rien n’arrête grâce à une technique irréprochable et à ses grandes possibilités vocales.

 

Ewunia-206h.jpg

 

 

Nous la suivons guidés par les images qu’elle évoque tout au long de cette ville au lourd passé, hantée par le souvenir des amours éternelles, vibrante de toute la passion exprimée.

 

 

Mais ce spectacle bilingue puisant dans les deux répertoires polonais et français est également ludique parfois lorsque par le biais d’un accessoire vestimentaire, l’interprète devient un autre personnage, homme ou femme dont elle nous livre ainsi une tranche de vie.

On reconnaît alors au passage «  la patte «  du metteur en scène …

 

Yves-Dupuis.jpg

( photos : Paul EVRARD )

 

 

Le public séduit adhère complètement et je ne saurais trop vous inciter à aller en grossir le flot car nous passons là un agréable et fort intéressant moment.

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

11:45 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.