Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2020

Un Tramway nommé Désir de Tennessee Williams

aff.Tramway.jpg

 

 

LA SCENE PARISIENNE

 

34, rue Richer

 

75009 PARIS

 

 

 

(M° Cadet )

LOC. 01 40 41 00 00

 

https://tlsp.paris/

 

du mardi au dimanche à 21h

durée : 2h05

 

Adaptation: Pierre LAVILLE

 

Mise en scène : Manuel OLINGER

 

avec : Julie DELAURENTI ( Blanche Du Bois )

Murielle HUET DES AUNAY ( Stella sa soeur épouse de Stanley )

Manuel OLINGER ( Stanley Kowalsky )

Gilles-Vincent KAPS ( Harold Mitchell )

Jean-Pierre OLINGER ( Steve Hubbel, saxophoniste & artiste plasticien )

 

 

les2soeurs.jpg

 

Chaque personnage de la pièce semble être aussi tourmenté que son auteur ...
Les raisons en sont multiples, la vie n’étant décidément pas un conte de fées.

 

Au départ, il y avait deux soeurs, Blanche et Stella appartenant à un milieu social aisé et vivant dans leur plantation du sud. Un jour, Stella est partie pour suivre Stanley, un ouvrier polonais et ils ont échoué en ce quartier miteux de la Nouvelle Orléans.

 

Blanche quant à elle, mariée dès l’âge de 16 ans à un jeune poète qu’elle avait idéalisé et dont elle a inopinément découvert le penchant homosexuel - juste avant d’être veuve - est restée sur place, essayant de sauver la propriété familiale grevée d’hypothèques mais par ailleurs, faisant un peu n’importe quoi !

 

Déçue par l’existence, elle s’est réfugiée en un monde imaginaire fait d’exaltation, de pseudo raffinement et de folie des grandeurs ; par voie de conséquence, elle flirte en quasi permanence avec le déséquilibre.

 

Kowalsky-Stella-h.jpgLa propriété étant perdue, ne sachant plus où aller, la voilà qui débarque chez ce couple dont les difficultés matérielles sont flagrantes ( cela saute immédiatement aux yeux ) or les deux supportaient jusqu'alors la situation en s’accrochant l’un à l’autre de façon fusionnelle.

 

Stanley a coutume de ramener des copains à domicile afin de boire en jouant au poker avec eux. En outre, Stella est enceinte. Kowalsky désapprouve l’intrusion de cette femme un peu trop snob à son goût et qui par sa présence vient perturber l’équilibre précaire qu’il pensait avoir construit.

 

Blanche-Stanley-h.jpgIl se renseignera alors sur le passé de sa belle soeur et ce faisant mettra fin à l’idylle qui commençait à poindre entre elle et son copain Mitch.

Le piège va finalement se refermer sur l’intruse.

 

Manuel Olinger qui incarne superbement le personnage de Stanley avec une virilité dévastatrice a mis au point une mise en scène au cordeau incluant celle-ci dans une scénographie qui souligne le périmètre restreint de ce huis-clos.

 

Ses partenaires féminines sont bien plus que convaincantes,

 

- Julie Delaurenti est une Blanche Du Bois à la fois altière et désemparée,

 

- Murielle Huet des Aunay est touchante dans le rôle de Stella, femme aimante et victime de ce macho alcoolique auquel elle reste étroitement liée.

 

Enfin, Gilles-Vincent Kapps ( Harold Mitchell ) victime sans doute d’une mère abusive mais malade croira un temps pouvoir vivre enfin avant que son meilleur ami ne vienne casser son rêve en lui dévoilant la vérité sur cette femme qu’il commençait à aimer.

 

 

Blanche-Stanley.jpg

( photos : Aurore Vinot )

 

- Jean-Pierre Linger, excellent saxophoniste est également Steve Hubbel partenaire au jeu ( poker ) et témoin du drame.

 

Un sans faute pour cette réalisation d’une rare qualité.

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

15:43 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.