Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2019

Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie de Brigitte Kernel et Sylvia Roux

aff.Leonard.jpg

 

 

STUDIO HEBERTOT

 

78bis, boulevard des Batignolles

 

75017 PARIS

 

 

( M° Villiers )

 

 

LOC. 01 42 93 13 04

 

 

Pl. 28€ - T.R. 18€

- 26 ans : 10€

 

https://www.studiohebertot.com/

 

Chaque samedi à 17h.

 

 

Mise en scène : Stéphane COTTIN

 

 

avec : Grégory GERREBOO

 

Leonard-de-Vinci.jpg

 

 

Léonard de Vinci, un nom connu de tous.

 

Et pourtant que sait-on de l'homme intime ?

 

Léonard-1h.jpgPeu de choses en fait car il fut très discret concernant sa vie privée qui donna lieu pourtant à de nombreux commentaires …

 


Si l'être humain se définit par rapport à son enfance, découvrons le jeune Léonard alors qu'il avait à peine 10 ans.

 

Il vit en Toscane sous la férule d'un père pour le moins tyrannique. Celui-ci, notaire opulent n'a pas épousé la mère de cet enfant considéré comme un bâtard, Caterina étant fille de paysans pauvres.

 

Léonard-2h.jpgLa seule affection dont Léonard bénéficie est celle de son grand-père Antonio da Vinci lequel constatant les dispositions exceptionnelles dont fait preuve le jeune garçon l'encourage en lui répétant : " Po l'occhio "

( ouvre l'oeil ! )

 

Or précisément, le jeune garçon est curieux de tout et rien ne le laisse indifférent.

Il s'est imposé une règle : " apprendre au moins 2 choses par jour " Gageons qu'il en découvrit bien plus ...

 

 

Constamment, il note ses observations sur le monde qui l'entoure et a coutume de rédiger son journal en utilisant ( par jeu ou par prudence ? … ) l'écriture spéculaire.

 

On retrouvera ses carnets de notes lesquels ne constituèrent pas moins de 13 000 pages composées d'écrits et de dessins mais peut-être y en avait-il plus ? …
D'autant que pour lui, la vie était une remise en question perpétuelle.

 

Leonard-3h.jpgAgé de seulement 10 ans, il rencontrera Andrea del Verrocchio et grâce à lui approfondira l'art pictural jusqu'au résultat que nous connaissons.

 

A la fin de sa vie, invité en France par François 1er, celui-ci en témoignage de son admiration le nommera : Premier peintre, Premier ingénieur et Premier architecte du Roi.

 

Véritable symbole de la Renaissance, l'homme était également philosophe et expérimentateur sans oublier le visionnaire en matière de technologies futures tant dans le domaine aérien que maritime.

 

Leonard-fin.jpg

( photos : Cyrille Valroff )

 

 

Grégory Gerreboo juché sur un énorme livre incarne ce génie encore en construction et donne vie à ceux qu'il rencontre au moyen de ces mannequins en bois que l'on trouve parfois dans les ateliers de peinture en les manipulant habilement sous nos yeux.

 

L'écriture de Brigitte Kernel par sa beauté et sa sensibilité devrait communiquer aux spectateurs la passion qu'elle nourrit pour le grand artiste.

Cela se passe au Studio Hébertot, chaque samedi à 17h.

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

15:38 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.