Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2019

Fleur de peau : conte urbain de Sandie Masson et Catherine Feiss

aff.fleurdepeau.jpg

 

 

Théâtre ESSAION

 

6, rue Pierre au Lard

 

75004 PARIS

 

 

 

(M° Hôtel de Ville

ou Rambuteau )

 

LOC. 01 42 78 46 42

 

Pl. de 10 à 25€

 

https://www.essaion-theatre.com/

 

Les vendredi et samedi à 21h30

 

Mise en scène et scénographie,

 

Patrick AZAM

 

avec Sandie MASSON et Eric SAVIN

 

fleurs.jpg

 

 

Ils sont deux et le hasard a voulu qu'ils fussent voisins. Deux êtres dans la ville …

Lilas vient d'ouvrir sa boutique de tatouage ce qui prédispose à l'arrivée d'une faune pour le moins hétéroclite. Inquiétude de l'entourage …

 

Juste au dessus de chez elle, habite un policier, Adam lequel va logiquement mener son enquête. Rencontre explosive entre ce représentant de l'ordre diligenté par les voisins et cette fille qui se veut libre et résolument pas comme les autres.

 

Lui est persuadé d'être bien dans sa peau.

Elle va lui prouver le contraire.
Bref, ce sera très rock'n'roll entre eux. Deux univers incompatibles viennent de se percuter.

 

et-hop.jpg



Pour oublier un ratage dans sa vie sentimentale, Adam s'est complètement investi dans son métier ce, au point d'en négliger les plantes qui meurent sur son balcon.
La tatoueuse-escaladeuse va comme on dit, mettre les pieds dans le plat.

 

Peut-on parler de coup de foudre entre ces deux là ? Sans doute mais ils s'en défendent, s'attirent, se repoussent et l'affrontement n'est pas seulement verbal.

 

Nous allons assister à l'empoignade faite tour à tour d'attaques frontales, de dérobades et il faut bien le reconnaître d'évidente séduction du style " cours après moi que je t'attrape ! "

 

la-pieuvre.jpg

( photos : Pierre PANKOTAY )

 

Dans ce combat de coqs où la femelle sait plus que le mâle piquer, les plumes à savoir les préjugés voleront allègrement.Ce conte urbain prend parfois des allures de dessin animé où règne alors le noir et blanc.

La musique d'ambiance très jazzy-électro-rock donne le rythme à l'action.

 

Vous l'avez compris, en compagnie de ces deux là

( Sandie Masson et Eric Savin ) on ne s'ennuie pas un seul instant et ils parviennent à nous convaincre que rien n'est impossible à ceux qui acceptent que les différences existent afin de devenir source d'enrichissement.

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

10:57 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.