Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2019

Galilée, le mécano

Du 6 au 26 Juillet 2019 à 19h -

 

AVIGNON - REINE BLANCHE

 

aff.Galilée.jpg

 

Galilée, le Mécano

 

Galilee-h.png

13:29 Publié dans Annonces | Lien permanent

Les Emigrés de Slawomir Mrozek en Avignon

Du 6 au 26 Juillet à 21h15 

Avignon-Reine Blanche *

 

aff.Avignon-Emigrés.jpg

 

Les Emigrés-1.png

Mirza Halilovic

et Grigori Manoukov

 

Les Emigrés de Slawomir Mrozek

 

 

 

Emigres-2.jpg

* 16, rue de la Grande Fusterie

 

T. 04 90 85 38 17

10:57 Publié dans Annonces | Lien permanent

14/06/2019

HUCKLEBERRY FINN, le musical d'après le roman de Mark Twain

aff.Huck.jpg

 

 

THEATRE DE LA HUCHETTE

 

23, Rue de la Huchette

 

75005 PARIS

 

 

 

(M° St-Michel ou Cluny)

 

LOC. 01 43 26 38 99

 

Pl. 28€ - T.R. 21€

 

http://www.theatre-huchette.com/

 

du mardi au samedi à 21h

matinée le samedi à 16h

 

 

Adaptation : Didier BAILLY et Hélène COHEN

 

d'après le roman de Mark TWAIN

 

Musique : Didier BAILLY

 

Paroles : Eric CHANTELAUZE

 

 

Mise en scène : Hélène COHEN

 

 

avec Morgane L'HOSTIS, Joël O'CANGHA

et Alain PAYEN

 

Huck-02.jpg

 

Présenter une comédie musicale sur le petit plateau du Théâtre de la Huchette relevait de la gageure même en limitant l'action à trois interprètes.

 

Or, si vous saviez ce qu'ils sont capables de faire ! …

Du reste, vous allez le découvrir puisque vous irez les applaudir car ils le méritent bien et je ne saurais trop vous y encourager.

 

Quelques mots de l'action pour ceux qui n'ont pas lu Mark Twain car même en lisant beaucoup, il y aura toujours quelques textes qui passeront au travers, jusqu'au jour où, ... bien sûr.


Force est alors de constater qu'il n'y a pas de meilleure approche que la scène pour découvrir une oeuvre car il n'est pas donné à tous d'entendre ce qui est écrit et là, les comédiens-chanteurs font merveille pour nous illustrer ce que l'auteur nous a raconté.

 

Huck ( Morgane L'Hostis ) est un jeune garçon qui - maltraité par son père - va avoir envie de prendre le large. Coïncidence, dans le même temps Jim ( Joël O'Cangha ) un esclave aura envie d'en faire autant en cette Amérique raciste du 19ème siècle.


Les chemins de l'un et de l'autre iront dans le même sens et ils embarqueront sur le même radeau ce, dans toute l'acception du terme.

 

en-avant.jpg

( photos : LOT )

 

Chemin faisant, ils croiseront bien sûr d'autres personnages qui seront incarnés avec truculence et brio par Alain Payen lequel jouera les " deus ex machina " de façon bien visible en cette quête de liberté recherchée par ce gosse indomptable et cet adulte malmené par la société.

 

Battant en brèche tous les préjugés, une filiation improbable verra peu à peu le jour entre l'homme et l'enfant jusqu'à ce qu'ils découvrent qu'ils sont devenus indispensables l'un à l'autre et prêts à supporter toutes les épreuves pour ne pas être séparés.

 

Nous assistons en musique à cette formidable leçon d'humanisme, ce qui à l'époque actuelle n'est pas superflu.

 

Hélène Cohen a mis au point une mise en scène active, efficace et rapide ne laissant place à aucun temps mort, investissant scène et salle face à des spectateurs ravis. Aussi, ne manquez pour rien au monde ce rendez-vous !

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

11:06 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

10/06/2019

L'incroyable rencontre Antoine Vitez - Jean-Paul II de Jean-Philippe Mestre

aff.Incroyable-R.jpg

 

 

LUCERNAIRE

 

53, rue Notre Dame

des Champs

 

75006 PARIS

 

 

 

(M° N.D. des Champs)

 

LOC. 01 45 44 57 34

 

Pl. de 11 à 26€

 

http://www.lucernaire.fr/

 

du mardi au samedi à 18h30

dimanche à 15h

 

THEATRE NOIR, durée : 1h05

 

 

Mise en scène : Pascal VITIELLO

 

 

avec : Michel BOMPOIL & Bernard LANNEAU

 

J.P.II-Vitez.jpg

 

Rencontre extraordinaire et unique entre le pape Jean-Paul II et le nouvel administrateur du Théâtre Français : Antoine Vitez, en ce 28 Juillet 1988 juste après la représentation du " Mystère de la Charité de Jeanne d'Arc " de Charles Péguy, laquelle eut lieu dans les jardins de Castelgandolfo.

 

Pourtant, tout opposait les deux hommes.



L'un était le pape qui finira son pontificat en martyr, ne tenant plus debout que cramponné à sa croix ce, à un tel point qu'on ne savait plus qui portait l'autre, lequel sera canonisé en 2014 devenant ainsi, St-Jean-Paul II.

 

Son vis-à-vis, marxiste notoire, fils d'un anarchiste dont la pensée exigeante, en constante évolution avait choisi de monter cette pièce écrite par un croyant fervent, de même qu'il avait au préalable et à diverses reprises fait de même concernant Paul Claudel avec " Le Partage de Midi " et " Le Soulier de Satin "



Or, c'était un athée convaincu.

 

Nous allons donc assister à cette rencontre-discussion dont Jean Philippe Mestre fut témoin, dialogue brillant entre deux êtres dont les convictions s'opposaient mais qui nourrissaient cependant le plus profond respect, l'un pour l'autre.

 

Il serait réducteur de dire que c'est à un duel à fleurets mouchetés auquel nous allons assister car si les accusations - ô combien justifiées - du directeur de théâtre concernant la politique parfois contestable de l'Eglise ( se souvenir de l'Inquisition, de l'élimination des Cathares, des conversions imposées aux juifs ) en revanche, l'habileté dialectique du pape et parfois les évidences émises au sujet de la Science qui croit détenir la vérité pour adopter une thèse inverse quelques années plus tard sont d'une confondante réalité.

 

Incroyable-rencontre.jpg

( photos : LOT )

 

 

Or quelque soit le camp que nous avons choisi, force est de reconnaître que ces deux personnages hors normes se trouvent chacun " in the right place " et que quelque puisse être la durée de la discussion, s'il est évident que l'on ne convainc jamais personne en dépit du niveau auquel se situe la discussion, participants et assistants en tirent un subtil plaisir, le même qu'avaient sans doute nos chevaliers d'autrefois à briser pacifiquement quelques lances face à ceux qui assistaient au tournoi.

 

Michel Bompoil et Bernard Lanneau excellent à ce subtil exercice pour lequel s'affrontent chaque jour et presque par mégarde nos actuelles civilisations composées de croyants et incroyants mâtinés d'une proportion d'agnostiques mais seul, le nivellement ou le triomphe d'une pensée unique est à craindre.

 

Et puis ne dit-on pas qu'en fin de compte, " Dieu reconnaîtra les siens " ? ... Amen !

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

J.P.II.jpg

Jean-Paul II " cramponné à sa croix " ...

15:03 Publié dans THEATRE | Lien permanent