Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2019

Melle Camille Claudel à partir de la correspondance de Camille Claudel

aff.MelleCClaudel.jpg

 

 

MANUFACTURE DES ABBESSES

 

7, rue Véron

 

75018 PARIS

 

 

 

(M° Abbesses)

 

LOC. 01 42 33 42 03

 

Pl. 24€ - T.R. 13€

 

https://www.manufacturedesabbesses.com/

 

Lundi, mardi, mercredi à 21h

 

Dimanche à 20h

 

 

Mise en scène et interprétation,

 

Sylvie Adjedj-Reiffers

 

Melle-C.Claudel-1.jpg

( photos : L.Girard - C.Lavigne )

 

 

Nous collectionnons les Camille Claudel depuis quelque temps aussi faut-il se garder de la moindre comparaison, les approches du thème étant légèrement différentes.

 

Ici, la scénographie s'est voulue minimale : une collection de feuilles blanches suspendue à deux fils ( oui, il y a des termes que l'on ne prononce pas au théâtre ) par des épingles à linge, permettant à la comédienne d'y faire figurer les dates auxquelles les événements relatés se sont produits. Pour seuls accessoires, un siège rudimentaire et une bassine contenant le plâtre destiné aux oeuvres à venir ...

 

C.Claudel-h1.jpgL'action est donc centrée sur le personnage qui nous intéresse. Parfois une voix off ( exclusivement féminine ) interviendra ce, même quand il s'agit d'Auguste Rodin. Mais n'est-ce pas cette même femme qui a lu toutes ces lettres à elle destinées ?

 

Camille est un personnage en avance sur son temps donc, objet de scandale en une société d'un catholicisme étriqué.

 

A l'époque le pseudo rêve (sic) de toute femme était de se marier et de faire des enfants. Certes, l'élève de Rodin a souhaité épouser le Maître et peut-être fut-elle quelquefois enceinte ? Jehan Rictus l'a prétendu et son frère Paul fera état d'un avortement survenu peu avant la rupture avec Rodin mais la réelle descendance de Camille Claudel est son oeuvre artistique c'est pour elle et par elle que sa vie se justifie.

 

Dans ce but, elle est prête à remuer ciel et terre et bien sûr, les obstacles sont nombreux car sa famille ne l'aide guère, bien au contraire.

 

Rodin, reconnaissait son talent certes, mais à condition de le situer par rapport à lui, au second plan.


C.Claudel-h2.jpgQuant à son frère … le grand croyant ( ! ) il y aurait beaucoup à dire …

C'est donc une femme, une artiste qui se dresse, seule face à une société hostile, cherchant désespérément à être reconnue et à vivre de son Art, ce qui n'a jamais été facile surtout à cette époque.

 

Elle devra par conséquent faire face à la solitude, au manque d'argent et à la maladie conséquence des privations mais folle ? … Camille Claudel ne l'était vraisemblablement pas.

 

C'était tout simplement une passionnée qui en liberté travaillait douze heures par jour avec acharnement, ce qu'elle fit jusqu'à l'épuisement de ses forces.

Une décision arbitraire la tiendra enfermée durant trois décennies ...

 

Sylvie Adjedj-Reiffers seule en scène nous restitue tout cela grâce à cet hommage, ô combien mérité par cette artiste exceptionnelle qui fut dévorée par son talent.

 


Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

 

10:49 Publié dans THEATRE | Lien permanent