Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2019

INTERVIEW de Theodor Holman

aff.interview.jpg

 

 

MANUFACTURE

des ABBESSES

 

7, rue Véron

 

75018 PARIS

 

 

 

( M° Abbesses ou Blanche )

 

LOC. 01 42 33 42 03

 

Pl. 24€ - T.R. 13€

 

https://www.manufacturedesabbesses.com/

 

 

lundi, mardi, mercredi à 21h

dimanche à 20h

 

jusqu'au : 24 AVRIL 2019

 

 

D'après le film de THEO VAN GOGH

 

Adaptation : TOM MORTON

 

 

Mise en scène : THIERRY HARCOURT

 

 

avec, TIFFANY HOFSTETTER et TOM MORTON

 

Interview-4.jpg

 

 

Rencontre explosive entre un journaliste politique, Pierre ( Tom Morton ) tombé en disgrâce -  nous en apprendrons plus tard les raisons - lequel s'est vu chargé de cette interview du genre : people.

Furieux et humilié de se retrouver là, tandis que les Nations Unies délibèrent du fait de la situation internationale particulièrement tendue, alors qu'il ne peut y assister.

Face à lui - après l'avoir fait attendre durant une bonne heure - la belle, fantasque et sulfureuse Katya, ( Tiffany Hofstetter ) vedette d'une série télé, prend la chose avec désinvolture pour ensuite se vexer du fait que son interviewer s'est contenté d'axer l'entretien sur le plan de l'improvisation.

 

Interview-3.jpg



Echange d'amabilités toutes mieux senties les unes que les autres à l'issue desquelles elle décidera de le planter là et prendra brusquement la porte.
Par souci de professionnalisme, il va essayer de la rattraper et alors qu'ils ont l'un et l'autre disparu, le bruit d'un choc nous parviendra.

Nous les retrouvons peu de temps après dans la chambre d'hôtel de la dame, le journaliste - une poche à glace sur la tempe - quelque peu sonné bien sûr, essayant de récupérer ses esprits en multipliant les rasades de whisky.

Bien évidemment, le ton continuera à monter d'autant que cette moderne Circé fait tout pour le déstabiliser. Le duel entre ces deux là n'est pas à fleurets mouchetés, ce serait plutôt un combat de samouraïs, érotisme en plus !

Un petit jeu pervers du genre " je t'accorde ça si tu me dis ça " ne va pas tarder à mettre l'un et l'autre en danger, d'autant qu'ici tous les coups sont permis.

Impossible de vous en dire plus ...

 

Interview-2.jpg

( photos : Philippe HANULA )



Sachez toutefois que ce face-à-face physique au possible est remarquable, sidérant même et que les spectateurs sont scotchés à ce qui se passe de bout en bout, a fortiori ceux qui sont parfaitement bilingues car chaque fois qu'elle répond au téléphone - ce qui arrive assez souvent - Katya s'exprime dans sa langue maternelle.

Sur le plan jeu et depuis Shakespeare, les anglo-saxons nous ont toujours damé le pion car, force est de reconnaître que peu d'acteurs français possèdent cette puissance d'expression qui ne décroche jamais, tout en évitant l'écueil qui consisterait à en faire trop.  Il faut bien entendu rendre hommage à Thierry Harcourt pour la précision de sa mise en scène et la façon dont il a dirigé ses acteurs.
 


Simone ALEXANDRE
www.theatrauteurs.com

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

15:50 Publié dans THEATRE | Lien permanent