Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2018

MISERY de William GOLDMAN, d'après Stephen KING

aff.Misery.jpg

 

 

THEATRE HEBERTOT

 

78 bis, boulevard des Batignolles

 

75017 PARIS

 

 

 

(M° Villiers)

 

LOC. 01 43 87 23 23

 

Pl. de 15 à 55€

- 26 ans : 10€

 

http://theatrehebertot.com/

 

Adaptation française : Viktor LAZLO

 

Mise en scène : Daniel BENOIN

 

avec Myriam BOYER et Francis LOMBRAIL

 

 

 

Misery-1.jpg

 

Décidément, ces américains adorent jouer à se faire peur ! ...

 

Les nombreux films-catastrophe en témoignent depuis des décennies. Sans doute est-ce une façon comme une autre de conjurer le sort ? Sinon ce serait de la perversion pure et simple.

Or précisément, un film inspiré du livre de Stephen King fut tourné par Rob Reiner en 1990 sur un scénario de ce même William Goldman. ( catégorie film d'horreur, raison pour laquelle je ne l'ai pas vu sans doute. ) Transposer ce thème à la scène constituait donc une gageure.

Quelques mots du thème : Paul Sheldon, auteur à succès se réveille sur ce qu'il croit être un lit d'hôpital, quatre jours après un accident de la route. Depuis, il neige inlassablement.

Une femme qui déclare être sa " fan numéro un " lui a sauvé la vie en l'extirpant de son véhicule et le soigne depuis en son domicile.

La rencontre pourrait être qualifiée de providentielle si l'homme ne constatait peu à peu qu'il a été kidnappé par une dangereuse psychopathe.

 

Misery-2.jpg



Depuis 20 ans, il écrit des romans qu'Annie Wilkes dévore avec frénésie, s'identifiant à l'héroïne de cette série qui comporte déjà 8 tomes, l'ultime étant sur le point de sortir. Or tout comme Conan Doyle avec son Sherlock Holmes, l'auteur a décidé de mettre fin à la vie de son personnage principal.

L'annonce n'est pas du goût de sa " bienfaitrice " pas plus que le manuscrit du nouveau roman que notre auteur s'apprête à publier en un tout autre style … La tyrannie de la dame va pouvoir s'exercer !

On ne loue plus depuis longtemps le talent de Myriam Boyer tant la constatation est évidente. Son partenaire Francis Lombrail lui donne la réplique avec bonheur.

Bande-son et vidéos interviennent en complément d'ambiance afin que les spectateurs impressionnables puissent l'être un peu plus.

 

Misery-3.jpg

( photos : Nathalie STERNALSKY )



Les fans de Stephen King - et là aussi, il en existe ! - après avoir lu le roman du même nom penseront sans doute que ce mode d'expression convient mieux à l'art cinématographique qu'à la scène où le style gore serait malvenu au risque de sombrer dans le Grand-Guignol. Il n'y a pas si longtemps que l'on dirigeait les scènes mortelles vers les coulisses ...

Ici, l'horreur n'est pas complètement horrifiante ; elle nous incite cependant à penser non sans frémir que ce genre de situation peut émerger du quotidien pour peu que l'on croise la route de certains, or c'est exactement ce qui advint.




Simone ALEXANDRE

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

16:32 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.