Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2018

Le Roi Arthur de Jean-Philippe Bêche

aff.Roi-Arthur.jpg

 

 

 

Théâtre de l'Epée de Bois

 

Cartoucherie de Vincennes

 

Route du Champ de Manoeuvre

 

75012 PARIS

 

 

(M° Château de Vincennes)

 

LOC. 01 48 08 39 74

 

https://www.epeedebois.com/

 

PROLONGATION jusqu'au : 14 OCTOBRE 2018

 

Jeudi et vendredi à 20h30

Samedi à 16h & 20h30

Dimanche à 16h

 

Ecriture et mise en scène : Jean-Philippe BECHE

 

avec : Antoine BOBBERA, Lucas GONZALEZ,

Jean-Philippe BECHE, Jérôme KEEN, Erwan ZAMOR,

Marianne GIRAUD-MARTINEZ, Marie-Hélène VIAU,

Morgane CABOT, Franck MONSIGNY, Fabian WOLFROM

 

et Aidje TAFIAL aux percussions.

 

 

ARTHUR.jpg

 

Le projet était ambitieux - faire revivre un Moyen Age mû par ce flamboyant code de l'honneur guerrier, essence même de la mythologie celtique - avoir l'idée de ressusciter cette atmosphère à l'époque du Brexit relevait de la gageure pure et simple ! ...

Tel Alexandre, Arthur cherche à réunir les peuples sous une même couronne.


La légende dorée des Dieux et des Héros antiques trouve en quelque sorte son prolongement autour de cette Table Ronde à laquelle les plus braves d'entre les braves siègent pour bâtir un nouveau monde à grand renfort d'exploits.

En parallèle à l'idéal guerrier, s'adjoint l'amour courtois que tout homme de noble extraction doit à sa dame.

Chrétien de Troyes au service de la fille d'Eléonore d'Aquitaine, la comtesse Marie de Champagne sera précisément le créateur du roman courtois sur la demande expresse de celle-ci.

" Dès que Madame de Champagne
" Veut que je fasse ce roman
" L'entreprendrai incontinent."

Au préalable, la Chanson de Geste célébrait Dieu et l'Empereur ( Chanson de Roland ) tandis que cette fois, l'Amour sans égal est inclus à l'action.

Ainsi Lancelot dit le Chevalier à la Charrette a volé au secours de la reine, n'hésitant pas ( ou fort peu ) à se hisser sur cet infamant véhicule tandis que Gauvin a suivi, certes mais à cheval ; Lancelot symbolisant l'entière soumission à l'élue de son coeur, ce qu'il prouvera à moult reprises.

Certes quelques difficultés naîtront ensuite, Guenièvre étant l'épouse d'Arthur …

Le Moyen-Age est l'époque des Croisades, ne l'oublions pas, Perceval quant à lui se lancera dans la quête du St-Graal.

Nous allons donc assister aux péripéties vécues par tous ces preux avec au centre de l'action le fabuleux Enchanteur,

( Merlin bien sûr ) qui ici prend la place que tenait le coryphée dans les tragédies antiques mais pas seulement car il peut aussi être ou avoir été le Deus ex machina à l'origine des drames, voire des tragédies.

L'action ultra rapide est menée de main de maître, les combats ( superbes ) parfaitement réglés. Sur le plan de la précision du jeu, j'aimerais décerner une double " mention spéciale " à Marie-Hélène Viau qui est la fée Morgane ainsi qu'à Fabian Wolfrom lequel s'acquitte avec brio d'un rôle pour le moins ingrat puisqu'il s'agit du personnage de Mordred, fils et assassin d'Arthur.

Les percussions d'Aidje Tafial illustrent le climat guerrier.

Jean Philippe Bêche auteur, comédien et metteur en scène s'est inspiré de Chrétien de Troyes mais a étendu son étude approfondie de l'époque en se référant aux écrits de Jean Markale sans oublier le magnifique livre de Barjavel intitulé l'Enchanteur qui sortit à peu près dans le même temps que le film de John Boorman : Excalibur.

Retrouver cette atmosphère à la scène en exaltera plus d'un !
Aussi, ne manquez pas ce rendez-vous.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

15:31 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.