Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2018

DALI de Christophe Gauzeran

Dali-h1.jpg

 

 

THEATRE DES MATHURINS

 

36, rue des Mathurins

 

 

78008 PARIS

 

(M° Havre-Caumartin)

 

LOC. 01 42 65 90 00

 

http://www.theatredesmathurins.com/

 

du mardi au samedi à 19h

 

le dimanche à 15h

 

 

Texte et mise en scène : Christophe Gauzeran

 

avec : Philippe Kieffer et Christophe Gauzeran

 

 

90 REPRESENTATIONS EXCEPTIONNELLES

 

Dali-tableau.jpg

 

Salvador Dali : personnage théâtral par excellence !

Sa vie fut une constante représentation de l'image qu'i voulait fournir de lui-même bien que la démarche soit complètement superfétatoire puisque tout son génie résidait de façon évidente dans son oeuvre. Le pire eut été qu'i doutât de lui ! …

Cet artiste dont la formation fut à la base hyper-classique s'intéressa très tôt aux impressionnistes tout en estimant que leur démarche ne pouvait qu'être imparfaite, le summum de l'Art étant à ses yeux illustré par Raphaël qu'il situait au dessus de tout.

L'époque moderne n'ayant plus aucune commune mesure avec l'épanouissement des arts de la Renaissance, il s'orienta tout naturellement vers le surréalisme que Breton exprima par les mots tandis que Dali allait concrétiser ce mouvement par les actes, grâce à son mode d'expression et les constantes excentricités de son existence.

Par son comportement, il en irrita plus d'un à commencer par les surréalistes eux-mêmes avec lesquels il rompit pour prétendre être le seul et unique dépositaire de ce titre.

Il convient certes de situer l'action dans le contexte de l'époque qui engendra également un Luis Bunuel lequel lui aussi jouait de la provocation libératrice. Les deux hommes furent amis, bien évidemment.

 

surrealisme.jpg

( photos : Dominique Chauvin )



Ce spectacle qui prend ici la forme d'une interview se déroule entre Philippe Kieffer et Christophe Gauzeran et correspond à cette conférence qui eut lieu dans l'enceinte de la Sorbonne en 1955.

Folie calculée allez-vous dire ? … Certes, car derrière les excentricités et autres propos provocateurs voire carrément scatologiques, l'esprit de " ce fou de Dali " apparaît d'une extraordinaire lucidité.

Les admirateurs de cet artiste hors normes devraient trouver avec ce spectacle, de quoi se réjouir d'autant qu'à l'entendre raisonner il est évident que Dali n'était pas aussi fou qu'il s'ingéniait à le paraître …

Voilà un bien intéressant spectacle !




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

17:00 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.