Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2018

Jacques ou la soumission d'Eugène IONESCO

Jacques-Ionesco-h.jpg

 

 

LA COMEDIE SAINT MICHEL

 

95, boulevard St-Michel

 

75005 PARIS

 

 

 

(M° Cluny-Sorbonne)

 

LOC. 01 55 42 92 97

 

Pl. 24€ - T.R. 18€

 

http://www.comediesaintmichel.fr/

 

A 19h45 chaque jeudi

 

jusqu'au : 31 MAI 2018

 

Relâches le 19 avril, 3 & 10 mai 2018

 

Mise en scène : Christophe COLLIN

 

avec : Edouard BIOY, Santiago BORDILS, Maria CALAMELA, Manon CHAIGNEAU, Marie-Laure COTTARD, Lucilla DE COLA, Catherine DESTRIMEAUX, Bertrand FESTAS & Serge SCHIRO

 

Jacques-Soumission-L.jpg

 

Bienvenue en Absurdie !

Avec ses vêtements d'adolescent attardé, Jacques cultive avant l'heure le cocoonning familial et la contestation. Se marier ? … certainement pas - rentrer dans le rang : jamais !

Couvé par une mère abusive, en constante demande de reconnaissance, méprisé par un père qui le juge " indigne de sa race ", Jacques affirme sa différence en restant hermétique à tout ce qu'il voit et entend.

Comme dirait Jacqueline ( sa soeur )

 

- " Il se bouche les oreilles et prend un air dégoûtanté."

Oui, Ionesco adore inventer des vocables, multiplie les allitérations voire les non-sens, disloque le langage dans l'intention de parodier jusqu'à la caricature ce théâtre de boulevard auquel il a décidé de substituer une forme nouvelle que d'aucuns nommeront " théâtre de l'absurde ".

Toute la famille se ligue pour convaincre Jacques : le père, la mère, les grands-parents et même la soeur qui en désespoir de cause lancera le terrible verdict,

- " Tu es chronométrable ! "

 

( lui qui croyait échapper au temps )

Après un instant de trouble puis de mûre réflexion, Jacques finira par admettre,

- " Et bien oui, … j'adore les pommes de terre au lard. "

Le sort en est jeté et le garçon est cuit puisque tout rentre dans l'ordre préétabli.

Comme par magie, la future belle famille ( les Robert ) arrive ainsi que la fiancée en robe de mariée, ( au diable la superstition ! ) le voile de dentelles blanches ( il n'aurait plus manqué que la mariée fût en noir ! ) cachant son visage ; mais quand le voile sera soulevé, en un dernier sursaut d'indépendance, Jacques exigera que Roberte - la promise - ait trois nez !

Une fois la surprise passée, les Robert préciseront qu'ils ont une " seconde fille unique." Ouf ! … et Roberte II fera son apparition mais je vous en ai déjà trop dit. Il ne vous reste plus qu'à aller caracoler en leur compagnie.

Comme dans la vie tout va de travers, le décor sera ironiquement de guingois.

 

jacques-soumission.jpg

( photos : Vincent BOURDON )

 



En apprenant que la pièce fut créée au Théâtre de la Huchette, ( en 1955 ) j'ai peiné à imaginer cette brochette de comédiens sur un tel petit plateau sachant combien 2 couples peinent parfois à s'y déplacer … Sur la scène de la Comédie Saint Michel tout le monde s'active avec aisance aidé en cela par une mise en scène active.

Chaque interprète illustre parfaitement son personnage et s'il est habituel que Roberte I et II soit joué par la même comédienne, afin de confirmer la règle du " jamais 2 sans 3 " toujours la même incarnera la grand-mère de Jacques et ceux qui ne le savent pas ne verrons que du feu à cet exploit.

Croyez-moi, prenez le chemin qui mène à ce lieu car même si vous pensiez que Ionesco cet ex-avant-gardiste appartient au théâtre de papa, la fougue de tous ces comédiens parviendra à vous convaincre du contraire …




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

10:08 Publié dans THEATRE | Lien permanent