Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2018

LE VEILLEUR de Maurici Macian-Colet

LE VEILLEUR - TEASER from Compagnie Les Sbires Sibériens on Vimeo.

 

http://www.gareautheatre.com/

 

GARE AU THEATRE : 13, rue Pierre Semard

 

94400 VITRY-sur-Seine

 

Tél. 01 55 53 22 22 - du 7 au 10 Mars 2018 - à 20h30

 

Places : 13€ -T.R. 10€

 

gare-au-theatre.jpg

LE VEILLEUR

 

 

Ecriture et mise en scène : MAURICI MACIAN-COLET

 

avec MAX MILLET (Le Premier) - CHLOE CHYCKI (La femme) - VINCENT PREVOST (Le Bleu) - FLORIAN MIQUEL (Le Second) - et MAURICI MACIAN COLET (L'homme)

 

 

 

Voilà une bien étrange pièce, sorte de thriller psychologique dont précisément la psychologie des personnages est quasi absente car remplacée par l'instinct de survie qui face à ces événements leur tient lieu d'intelligence.

Le jour où j'ai voulu voir la pièce, un détail d'importance m'avait échappé à savoir l'impossibilité de prendre le RER C en passant par la ligne habituelle mais fort heureusement, l'auteur avait eu l'amabilité de me communiquer le texte au préalable.

Je plongeai donc dans sa lecture comme ces veilleurs scrutent les ténèbres, pour constater que nous ignorerons jusqu'au bout quel mystérieux serial-killer décime ainsi les vigiles de cette société censée protéger un non moins mystérieux trésor ? ...

Le Premier va donc donner ses consignes au petit nouveau, baptisé derechef Le Bleu tandis que le Second devrait logiquement rentrer chez lui, ce qui n'aura pas lieu.
En ce métier où il convient d'agir le plus vite possible, le temps de réflexion pouvant être fatal, la pratique des corrections physiques n'est pas exclue. Le Second en fera les frais.

L'instant critique pour un vigile est " le tour de minuit " l'imagination s'échauffe alors et tout peut advenir mais il est vrai que " tant qu'on reste du bon côté de la chance, on peut encore espérer que rien ne changera." C'est du moins l'illusion, la chimère trop souvent démentie …

Or quelque soient les moyens déployés, quand la peur est au rendez-vous, on est toujours seul, surtout si de surcroît on pisse le sang ayant été victime d'un hiérarchique passage à tabac ! Un bruit insolite suffit alors à vous mettre les nerfs à vif, le vigile honnête et sain d'esprit ne rêvant que du vide.

En clair : la non rencontre.

Et puis quand on est seul à parcourir le noir une torche à la main, l'esprit gamberge. Que peut bien faire l'épouse durant ce temps là ? Celui qui sait - et pour cause - que le mari est retenu loin de son domicile ne va t'il pas indûment en profiter ?

Le Bleu quant à lui, peu sûr de lui, intrigué et curieux va suivre celui qui symbolisera son Destin pour disparaître ensuite tel l'ange de la Mort car en certaines circonstances la vie tient à fort peu de choses …

Le texte de la pièce est édité chez ALNA et il faut espérer que les comédiens nous reviendront prochainement pour faire vivre sous nos yeux ces personnages issus de l'imagination de Maurici Macian-Colet qui, comme chacun sait n'en est pas dépourvu mais ... pas seulement !


Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

08:39 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.