Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2018

Histoire du Soldat de Ramuz et Stravinsky

aff.Histoire-soldat.jpg

 

 

THEATRE DE POCHE

MONTPARNASSE

 

75, boulevard du Montparnasse

 

75006 PARIS

 

 

 

(M° Montparnasse-Bienvenue)

 

 

LOC. 01 45 44 50 21

 

 

http://www.theatredepoche-montparnasse.com/

 

Places de 10 à 35€

 

Du mardi au samedi à 19h

le dimanche à 17h30

 

 

Mise en scène : Stéphane DRUET

 

Direction musicale : Jean-Luc TINGAUD

 

Chefs d'Orchestre : Olivier DEJOURS & Loïc OLIVIER

 

avec : Claude AUFAURE, Julien ALLUGUETTE, Licinio da SILVA

 

et les musiciens de l'orchestre-atelier OSTINATO

 

hist.soldat-1.jpg

 

 

L'action se situe dans le canton de Vaud, entre Denges et Denezy. A l'époque les soldats arboraient des culottes rouges et képis de même teinte ce qui faisait d'eux des cibles idéales. Seul leur courage était sensé les protéger ou les perdre, c'est selon.

Un jeune militaire vient d'obtenir une permission de 15 jours et entend bien passer ce temps en compagnie de ses parents et de sa fiancée qui espère son retour ...
Seulement voilà, il va faire une rencontre dont il se serait volontiers passé mais comme chacun sait le Destin décide toujours pour nous.

Le Diable, car il s'agit bien de lui va croiser son chemin et lui proposer un étrange marché : troquer le petit violon que Joseph possède et qui ne vaut presque rien contre un magnifique livre aux pouvoirs magiques. Après quelque réticence due à sa légitime incompréhension, notre soldat finira par accepter - lui qui ne sait pas lire - et de ce fait ne risquait pas d'être prévenu de ce qui l'attendait, s'il avait eu connaissance de ce qui advint au docteur Faust.

Mais comment se méfier d'un homme qui se présente à vous armé d'un simple filet à papillons ? En outre, par magie - le livre se lit tout seul - même pas besoin de connaître l'alphabet pour cela et il prédit l'avenir, surtout en direction de la Bourse et de ses taux de change …

Ce simple détail aurait dû lui mettre la puce à l'oreille mais le jeune homme est naïf et ne verra pas venir le danger d'autant que l'instant de surprise passé, tout va lui réussir. Il épousera même la fille du Roi grâce à ses quasi inexplicables dons de médecin, qui lui ont permis de rendre à la belle sa santé. C'est presque le remake de la Belle au Bois Dormant.

 

au-gd-complet.jpg

( photos : Brigitte ENGUERRAND )

 



Quand longtemps après,  il commencera à réaliser ce qui se passe, tel Antonius Blok dans le Septième Sceau jouant sa vie aux échecs, notre homme pour récupérer l'instrument qui symbolisait sa vie d'avant et accessoirement son âme … proposera une partie de cartes au diable. Or même après avoir réussi à récupérer le violon d'un Belzébuth apparemment vaincu, ce dernier prouvera qu'il a plus d'un tour dans son sac .

Igor Stravinsky habille le texte de Ramuz pour lequel la parole des comédiens est scandée au rythme de la musique et Claude Aufaure fait merveille dans le rôle du lecteur.

Il s'agit ici d'une reprise pour cause de succès et Julien Alluguette est le tout nouveau Soldat malheureux héros de cette histoire, Licinio da Silva jubile visiblement à incarner le Diable. La mise en scène de Stéphan Druet est alerte et l'illustration sonore est brillamment interprétée par les musiciens de l'orchestre - atelier Ostinato.

Nous passons en leur compagnie un excellent moment, par conséquent : longue vie à ce soldat revenu des Enfers rien que pour nous.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

13:38 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.