Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2017

ACTRICE de Pascal RAMBERT

mère-fille-h.jpg

 

 

 

LES BOUFFES DU NORD

 

37bis, boulevard de la Chapelle

 

75010 PARIS

 

 

 

(M° La Chapelle)

 

 

LOC. 01 46 07 34 50

 

 

Du mardi au samedi à 20h30

Le dimanche à 16h

 

http://www.bouffesdunord.com/

 

Texte, mise en scène et scénographie,

 

Pascal RAMBERT

 

CREATION

 

avec,

Marina HANDS : Eugénia, actrice, 

Audrey BONNET : Ksenia, sa soeur, 

Ruth NUESCH : Galina, mère d'Eugenia et de Ksenia, 

Emmanuel CUCHET : Eugeni, père d'Eugenia & Ksenia, 

Jakob OHRMAN : Pavel mari d'Eugenia, 

Elmer BACH : Igor mari de Ksenia, 

Yuming HEY : Ivan infirmier, 

Luc BATAINI : Alexander acteur, 

Jean GUIZERIX : Sergeuï, acteur, 

Rasmus SLATIS : Stanislav, prêtre, 

Sifan SHAO : Artem, acteur, 

Laétitia SOME : Svetlana, actrice, 

Hayat AMIRI : Roman, acteur, 

Lyna KHOUDRI : Yulia, fille de Eugenia

 

et en alternance : Anas ABIDAR, Nathan AZNAR et Samuel KIRCHER (Dimitri, fils d'Eugénia et Pavel)

 

couple.jpg

 


L'espace scénique semi-circulaire est littéralement couvert de fleurs …

On se croirait dans un cimetière un jour de Toussaint puis on constate la présence de ce lit planté au milieu des bouquets dans lequel se trouve cette femme émergeant à peine de l'envahissante floraison.

Son père et sa mère, deux vieillards sont assis à proximité du lit en question maudissant le sort qui veut que leur fille meure avant eux.

C'est un peu plus tard que la référence de " La Dame aux Camélias " traversera notre esprit mais Eugénia ne tousse pas, elle se meurt tout simplement et pour nous son agonie va durer 2 heures qui ne seront nullement ennuyeuses, rassurez-vous, mais surréalistes, absolument incroyables !

C'est que nous raisonnons en européens de l'Ouest alors que plus à l'Est tout se ressent, se vit et se déroule de façon différente.

Comment imaginer ici un tel défilé en un tel moment ?

Les proches répondraient : " non, désolés mais elle n'est pas visible car trop fatiguée " ou alors les visiteurs entreraient un à un, sur la pointe des pieds en se faisant le plus discret possible.

Là, c'est l'inverse, ils vont crier, se lancer des invectives, pire en venir aux mains ! ...

 

Manifestation de l'âme slave sans doute ?

 

nombreux.jpg



Avant tout, Pascal Rambert déclare vouloir écrire pour les acteurs, à la limite, l'histoire n'est qu'un support - entendez un prétexte destiné à leur permettre de s'exprimer.

Ses distributions ? … un véritable melting-pot incluant aux côtés de slaves, des latins et des asiatiques. On peine parfois à bien capter le texte parmi les différents accents ce qui aiguise d'autant plus l'attention du public qui ne veut rien perdre de ce qui est dit.

Il semble que le metteur en scène - mais peut-être est-ce une illusion ? - ait voulu laisser la bride sur le cou de chacun d'eux, qu'aucune outrance ne peut dissuader de poursuivre en cette excessive lancée. C'est complètement foutraque car rien ne peut arrêter le flot quand les vannes sont ouvertes.

On entre en cette chambre mortuaire comme en un hall de gare, chacun bousculant l'autre mais de façon paradoxale sans détruire l'admiration sans bornes et en dépit des apparences, le respect que chacun éprouve pour cette grande artiste sur le point de disparaître.

 

la-fin.jpg

( photos : Jean-Louis FERNANDEZ )

 



La pudeur veut que les larmes restent à l'intérieur alors on s'agite pour faire diversion, pour donner le change … 

Eugenia quant à elle, se battra jusqu'au dernier moment, tel un soldat au front et la Mort sera personnifiée par cet infirmier implacable, tout de blanc vêtu à l'instar de la neige qui ne tardera pas à recouvrir le corps quand tout sera fini.

Au préalable une représentation privée sera donnée par tous ces comédiens-visiteurs en un hommage improvisé, à la limite du grotesque afin de dire adieu avant que le couperet tombe.


Sciemment je ne vous en dirai pas plus afin de ne pas compromettre les multiples découvertes qui vous attendent.

Vous avez jusqu'au 30 décembre pour aller les applaudir.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

16:55 Publié dans THEATRE | Lien permanent