Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2017

CRIMINEL de Yann Reuzeau

aff.Criminel.jpg

 

 

MANUFACTURE des ABBESSES

 

7, Rue Véron

 

 

75018 PARIS

 

(M° Abbesses ou Pigalle)

 

Loc. 01 42 33 42 03

 

Pl. 24€ - T.R. 13€

 

http://www.manufacturedesabbesses.com/

 

Lundi et mardi à 21h

ainsi que le mercredi à partir du 5 Novembre

 

Dimanche à 20h

 

jusqu'au : 20 DECEMBRE 2017

 

 

Texte et mise en scène : Yann REUZEAU

 

avec : Frédéric ANDRAU ( Xavier )  Morgan PEREZ ( Boris )  Blanche VEISBERG ( Manon ) Sophie VONLANTHEN ( Camille )

 

Scénographie : GOURY - Musique : Christine MOREAU

 

Xavier-Boris.jpg

 

 

D'où vient toute cette violence, apparaissant parfois très tôt chez les enfants ?

D'évidence, Xavier et Camille ont un problème avec Elsa, petite fille en bas âge qui présente des symptômes inquiétants.

Nous ne verrons jamais l'enfant qui sera seulement évoquée car l'histoire qui se déroule sous nos yeux ne concerne que les adultes. Or nous savons tous que les traumatismes vécus durant l'enfance ressurgissent inéluctablement et sont parfois dévastateurs.

Un drame s'est déroulé 15 ans plus tôt : le meilleur ami de Xavier, frère de Camille a commis un crime et bien failli tuer sa soeur dans la foulée. Un principe d'accumulation fut à l'origine de cet acte insensé et en toute logique, le verdict est tombé.

 

retour-a-la-vie.jpg



Revenu à la raison, Boris a confié Camille à son meilleur ami ayant remarqué depuis longtemps qu'elle était amoureuse de lui. Un couple s'est ainsi formé. Or voilà que sa peine accomplie, le frère et ami criminel sort de prison et tout refait surface, les émotions, les problèmes, les contradictions …

Yann Reuzeau aborde cette histoire à la façon dont les souvenirs nous apparaissent le plus souvent, sans chronologie aucune. Ce sont des vagues de fond qui surgissent, violentes et subites interpellant ici le spectateur qui peu à peu reconstruit le puzzle.

 

Boris-Manon-3.jpg



L'espace scénique est circulaire et n'a pas seulement une fonction pratique car il évoque le samsara cette roue du destin qui nous anime tous, que nous en soyons conscients ou non.

Chaque changement sera effectué dans la pénombre, meublé par la musique qui évitera toute rupture et nous tiendra en haleine pour mieux découvrir la suite qui constituera parfois un retour dans le temps.

Les deux femmes Camille et Manon - victimes l'une et l'autre - chacune à sa façon, se rebellent et cherchent le plus souvent à se réfugier dans la rupture tandis que les hommes gèrent la situation de façon plus frontale. L'atmosphère est violente et pour nous, porteuse de réflexion.

 

Boris-Camille.jpg

( photos : Gaël REBEL )

 



Certains faits divers particulièrement dramatiques déclenchent des réactions voire des polémiques qui nécessiteraient un peu plus de circonspection or cette pièce a précisément le mérite d'approfondir la question. A voir, toutes affaires cessantes.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

19:48 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.