Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2017

Les amoureux de Goldoni

aff.Goldoni.jpg

 

 

 

THEATRE DEJAZET

 

41, boulevard du Temple

 

75003 PARIS

 

 

 

(M° République)

 

 

Loc. 01 48 87 52 55

 

 

http://www.dejazet.com/

 

Pl. 21 à 32€

 

du jeudi au samedi à 20h45

 

matinée le samedi à 17h

 

 

Adaptation et mise en scène : MARCO PISANO

 

 

avec BENOIT SOLES, APHRODITE DE LORRAINE,

DAVID HALEVIM, ROTEM JACKMAN, SOPHIE NICOLLAS, JEAN-MARC GABRIEL, ELISA ALESSANDRO et YOANN SOVER

 

entente.jpg

 

 

De plus en plus souvent les metteurs en scène effectuent des re lectures de pièces appartenant au répertoire classique afin de rendre le langage plus contemporain, donc plus accessible à ce que l'on nomme communément " le grand public."

 

( Si tu ne viens pas à la culture, la culture viendra à toi ! ) 

La démarche n'en reste pas moins spécieuse aux yeux des puristes ...

L'action est donc ici transposée au début des années 60.

Les robes imprimées faisaient alors fureur, les talons aiguilles également et les larges ceintures avaient pour mission de souligner la taille de guêpe de ces demoiselles dont les cheveux étaient souvent crêpés pour avoir plus de volume.

Un poste TSF figure dans le décor et semble remonter à la décennie précédente tant ce genre d'objet avait la vie dure en ces temps là. Aux accents dudit poste, les deux soeurs, Eugénie et Flaminia se lanceront dans la démonstration d'un twist quelque peu approximatif mais plein d'allant.

Tonin, serviteur de Fulgence en l'absence de son maître apporte une corbeille de fruits à la capricieuse Eugénie laquelle en profite pour le faire parler et apprend ainsi qu'il est allé se promener en compagnie de sa belle soeur, ce qui ne manque pas de déclencher sa jalousie.

Faut-il préciser que nos deux amoureux ont coutume de se chamailler à tout bout de champ ? Et quand il n'y a pas de raisons, ils les inventent.

 

evanouissement.jpg

( photos : Sandra Sanji )



L'oncle des demoiselles, Fabrice est un bon bourgeois dont l'aisance fut quelque peu compromise par sa malchance au jeu et là, précisément, il vient de perdre aussi va t'il miser sur le hasard ( décidément ) pour amener le comte Robert d'Otricoli à épouser Eugénie plutôt que Fulgence qu'il déteste car non fortuné.


Ce sera au tour de ce dernier qui se croit éconduit, d'être fou de jalousie ...

Dans l'ensemble, le jeu est volontiers pléthorique mais il faut saluer la prestation très intéressante car intelligemment nuancée de Benoit Soles ( Fulgence )

Tout ce petit monde s'agite souvent au rythme d'une musique complètement anachronique or c'est un parti-pris qui doit donc être réceptionné comme tel.

Goldoni écrivit cette pièce en 15 jours ce qui ne signifie nullement qu'elle fut bâclée.


D'autant que l'auteur en fin observateur avait connu un couple d'amoureux souffrant du même travers qui jouait à se compliquer la vie pour le seul plaisir de souffrir …

Il en existe toujours qui agissent ainsi et peut-être même en connaissez vous ?

La pièce a démarré le 12 janvier et se joue en ce mythique Déjazet du jeudi au samedi à 20h45, matinée le samedi à 17heures.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

10:36 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.