Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2016

Fille du Paradis d'après Putain de Nelly Arcan

Texte publié par les Editions du Seuil et les Editions Points

 

Adaptation et mise en scène : Ahmed MADANI

 

 

Interprétation : Véronique SACRI

 

aff.fille-paradis.jpg

 

 

" Fille du Paradis " … ( ô ironie  ! ... )

Adaptation du célèbre (sic) roman de Nelly Arcan intitulé élégamment " Putain. "
Ce n'est pas tout à fait par hasard si Ahmed Madani s'est penché sur cet écrit qui peut en choquer certains. 

Loin de moi l'intention de dénoncer mais quel père ( musulman ou non ) voudrait que sa fille en arrive là ?
 
Sans justifier le port du voile islamique on peut le comprendre face à de tels exemples. Il faut alors prendre la démarche comme une résistance et non une provocation.

Mai 68 fut la meilleure et la pire des choses …
Avant, en Occident, on surveillait étroitement les adolescentes écartant de leur route tout risque de déviance ; ensuite ce ne fut plus possible, l'émancipation étant passée par là, avec ses avantages et ses inconvénients.
 
Après l'explosion émancipatrice, le libéralisme - terme pudique, " politiquement correct " pour désigner le capitalisme - avait une revanche à prendre. Etudier ( surtout au Canada, l'action se situant à Montréal et on se souvient des manifestations dénonçant l'excessif coût des études là-bas ) n'est finalement réservé qu'à une élite. Si les parents n'ont pas les moyens, on laisse tomber et à défaut de diplômes, impossible de trouver un emploi intéressant. C'est sans issue. Alors certaines se donnent les moyens  plus ou moins acceptables de continuer en dépit de tout.

Ce spectacle est par excellence clivant et au final assez sexiste puisque les hommes se mettront immanquablement à fantasmer tandis que la plupart des femmes risquent d'être submergées par le dégoût.
 
Il a fallu beaucoup de courage à Véronique Sacri pour prendre ce texte à bras-le-corps et force est de constater que ses efforts auront été récompensés si j'en juge par les réactions du public. Quelques minutes avant que la représentation commence, une spectatrice enthousiaste déclarait être là pour la troisième fois ! ...

Pour ma part je formulerai un seul regret, puisque Cynthia est une escort-girl canadienne entendre l'accent québécois aurait sans doute apporté une touche ludique à des situations " hard " au possible et ce faisant aurait permis sinon d'éraser la crudité du propos mais de fournir un supplément d'humour " en ce monde de brutes."

Délibérément, auteur, adaptateur et interprète ont fait le choix inverse, celui de la clarté absolue et assument parfaitement la mission qu'ils se sont fixée.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

15:15 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.