Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2016

Les émigrés de Slawomir Mrozek

aff.EMIGRES.jpg

 

 

THEATRE DE LA REINE BLANCHE

 

2 bis, passage Ruelle

 

75018 PARIS

 

 

 

(M° La Chapelle)

 

loc. 01 40 05 06 96

 

Pl. 15€ - T.R. 10€ - groupes : 8€

 

http://www.reineblanche.com/

 

du mardi au samedi à 20h.45

 

Durée : 1h40

 

Mise en scène : Imer KUTLLOVCI

 

avec : Mirza HALILOVIC ( l'ouvrier )

& Grigori MANOUKOV ( l'intello )

 

 

face-a-face.jpg

 

L'action est censée se dérouler en une cave, seul refuge que les deux hommes ont trouvé, location émanant d'un infâme propriétaire comme il en existe, parfois.

Côté jardin, un paravent pour le moins vétuste, un peu plus loin, une chaise avec une bouilloire posée dessus, du linge étendu à une corde et en guise de table, une vulgaire table à repasser … Contre le mur du fond, deux lits de fortune surmontés d'une étagère destinée à accueillir les maigres provisions.
 
Depuis combien de temps vivent-ils là ? … Comment se sont-ils rencontrés ? Une seule chose est certaine, dans leur pays d'origine, chacun serait resté dans sa sphère et leurs routes ne se seraient jamais croisées.

L'un est réfugié politique et passe son temps à méditer le livre qu'il veut écrire, l'autre un ouvrier, économise sou-à-sou dans le but de retourner en sa Pologne natale où l'attendent femme et enfants.  Visiblement celui qui travaille vit aux crochets de celui qui ne fait rien : source évidente de conflits ... Seul l'exil les rapproche.

Or c'est la nuit de la St-Sylvestre et les échos de la fête en provenance des étages supérieurs, arrivent jusqu'à eux.

 

minuit.jpg

( photos : Pascal GELY )

 


 
L'eau vient brusquement à manquer puis la lumière ( il est minuit sans doute) et comme pour marquer le coup ils ont ouvert une bouteille de vodka, le ton monte peu à peu. L'atmosphère va carrément virer au drame, chacun faisant le bilan de son existence.

Les deux comédiens l'un et l'autre, originaires de l'Est se révèlent tour à tour drôles, émouvants car terriblement humains. Leur jeu est criant de vérité et les spectateurs sont littéralement happés par cette histoire qui leur fait réaliser que peut-être - sans doute même - à proximité de chez eux, des êtres semblables existent, vivent la même galère dans l'anonymat le plus complet. Ce n'est pas par hasard si les personnages n'ont pas de nom.  Slawomir Mrozek a écrit cette pièce dans les années 70 mais depuis, peu de choses ont changé … C'est même pire qu'avant !
 
La mise en scène de Imer Kutllovci est précise et met parfaitement en valeur les deux comédiens, excellents l'un et l'autre. Cette pièce est à voir, toutes affaires cessantes et croyez-moi, vous ne le regretterez pas. Du reste tous les avis sont unanimes la concernant.




Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

15:11 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.