Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2016

Le roman de Monsieur Molière d'après Boulgakov, Molière et Lully

AFFICHE Le roman de Molière_HD.jpg

 

 

 

LUCERNAIRE

 

53, rue Notre Dame des Champs

 

75006 PARIS

 

 

 

( M° N.Dame des Champs )

 

 

loc. 01 45 44 57 34

 

 

http://www.lucernaire.fr/

 

Pl. de 11 à 26€

 

 

Mise en scène et adaptation : RONAN RIVIERE

 

 

avec Ronan RIVIERE ou François KERGOURLAY

( Boulgakov/Molière )

 

& Michaël COHEN ( Gros-René, Joseph Béjart, Conti, Monsieur, Louis XIV, les Marquis et les Dévots )

 

au piano : Olivier MAZAL

 

 

Roman-Molière.jpg

( photo : V d P )

 

 

Les deux personnages portant pantalons et bretelles donc,

" sans culottes " avant l'heure … vont nous narrer l'itinéraire et les embûches rencontrées par Jean-Baptiste Poquelin. Logiquement ce dernier eut dû prendre la succession de son père qui était tapissier-valet-de-chambre-du-Roi mais il choisit les études et apprit le droit.

 

Bien qu'ayant été reçu avocat en 1645, il fréquenta assidûment une société de jeunes gens qui jouaient la comédie.

C'est ainsi que prenant goût à la chose, il devint comédien sous le nom de Molière.

 

Les débuts furent certes difficiles et quelques tournées s'avérèrent assez calamiteuses mais une embellie eut enfin lieu quand il décida d' écrire les textes à jouer, lui-même.

Faut-il préciser que le prince de Conti avec lequel il avait fait ses études au collège de Clermont avait aimablement pris sous sa coupe la joyeuse compagnie ?

 

Un peu plus tard, Philippe d'Orléans autrement dit " Monsieur " frère de Louis XIV, les protégea à son tour …

Le Roi lui-même qui ne répugnait pas à se produire sur scène quand il était question de danse, n'hésita pas à être le 1er Egyptien dans la comédie-ballet intitulée " Le Mariage forcé " sur une musique de Lully.

 

Bien que protégé par le premier personnage de France, Molière par le choix de ses pièces volontiers dénonciatrices des vices de l'époque ne tarda pas à se mettre la noblesse à dos, sans oublier l'Eglise à cause de son Tartuffe …

 

Avec pour seul décor, une carriole transformable à vue, le bondissant Ronan Rivière et le puissant Mickaël Cohen illustrent tout ce qui nous est dit, extraits de pièces à l'appui, bien entendu avec pour trame le roman écrit par Mikhaïl Boulgakov.

 

Le rythme du spectacle est enlevé, ponctué par les interventions pianistiques d'Olivier Mazal et le public de tous âges prend plaisir à survoler ainsi l'existence du grand Molière.

 

 

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

10:02 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.