Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2016

Les Demi-Frères dans " Duo sur Nougaro "

DUO-affiche.jpg

 

 

L'ARCHIPEL

 

17, boulevard de Strasbourg

 

75010 PARIS

 

 

 

(M° Strasbourg St-Denis)

 

Loc. 01 73 54 79 79

 

http://www.larchipel.net/

 

Pl. 12 à 18€

 

A 19h, jeudi et vendredi

 

A 16h30 le samedi

 

jusqu'au : 14 JANVIER 2017

 

Mise en scène : Renaud MAURIN

 

 

avec : Laurent CONOIR et Mehdi BOURAYOU

 

 

duo-Nougaro.jpg

 

Bien que n’étant fan ni de chansons ni de variété, et peu sensible au lyrisme du célèbre toulousain, je me suis laissé convaincre d’aller entendre « Les Demi-Frères » dans « Duo sur Nougaro », et bien m’en a pris !

Ce spectacle qui tourne désormais depuis quelques mois déjà est une totale réussite.

Laurent Conoir et Mehdi Bourayou, qui ajoute aux talents de chanteur et comédien de son comparse celui de musicien offrent là une production d’une truculence inattendue, provoquant alternativement l’émotion, le sourire, voire le rire, et, pour certains certainement, la nostalgie.

 

LES DEMI-FRERES-DUO SUR NOUGARO photo 1 by Charlotte SPILL.jpg

( photos : Charlotte SPILL )

 

La riche idée du metteur en scène, Renaud Maurin , est de traiter chaque chanson, et le spectacle en compte près de vingt d’un répertoire allant de 1962 à 2004!, à la manière de mini scène jouées chacune dans des registres différents, du burlesque au dramatique, du loufoque au mime et aux ombres chinoises. C’est d’une infinie richesse et d’une réjouissante intelligence, qui ne laisse pas le spectateur un instant en répit, face à tant de fantaisie déployée.

Chacun y trouvera, ou retrouvera, sa chanson fétiche, car ce sont surtout des connaisseurs de Nougaro qui emplissent les salles. Il y a pourtant autre chose que le seul Nougaro dans cette production respectueuse mais pas courtisane.

C’est une chance, et un vrai bonheur, après une journée passée cahin-caha, que de pouvoir rire sur certains textes qui, pour légers qu’ils soient, n’appellent pas spontanément l’éclat, d’autant que c’est un rire sain, de complicité et d’affection partagées.

Le jeu des « Demi-Frères » est pour beaucoup dans le plaisir que nous ressentons d’être là, partageant un instant et durant les quelques minutes de chaque chanson, dont le format était jadis de 2’35, des univers, comme il est de mode de dire, différents.

Leur bel enthousiasme est communicatif et roboratif !

J’avais de Nougaro l’image d’un vieux jeune homme ressurgi de l’oubli avec des textes plus abscons que vraiment poétiques. Je suis ressorti de « Duo sur Nougaro » avec autre chose en tête, comme si l’emphase d’origine avait été totalement gommée au profit d’une lecture moins convenue, moins académique, et pour tout dire, plus attrayante, plus jeune. Et au delà des textes nus, il y a beaucoup à voir !

C’est en ce moment au Théâtre l’Archipel, les jeudi et vendredi à 19h00, les samedi à 16h30.
Allez-y, c’est vraiment tout public, et surtout, c’est énergisant. A l’entrée de l’automne, ce n’est pas superflu.

 

 

Frédéric ARNOUX ©

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

13:02 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.