Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2016

LA REINE DE BEAUTE DE LEENANE de Martin MCDONAGH

aff.reine-de-beaute.jpg

 

 

 

LUCERNAIRE

 

53, rue Notre Dame des Champs

 

75006 PARIS

 

 

 

(M° N.D. des Champs ou Vavin)

 

 

Loc. 01 45 44 57 34

 

 

 

http://www.lucernaire.fr/

 

A 19h du mardi au samedi

 

dimanche à 15h

 

jusqu'au : 16 OCTOBRE 2016

 

Traduction : GILDAS BOURDET

 

Mise en scène : SOPHIE PAREL

 

avec CATHERINE SALVIAT

(Sociétaire honoraire de la Comédie Française) : MAG

 

GREGORI BAQUET

(Molière de la révélation masculine en 2014) : PAT DOOLEY

 

SOPHIE PAREL : MAUREEN

 

ARNAUD DUPONT : RAY DOOLEY

 

C.Salviat.jpg

 

 

Un vent de folie souffle sur Leenane, petit village paumé d'Irlande ...

Entre ces deux-là ( mère et fille ) c'est la guerre mais pas une suite de simples escarmouches : une lutte à mort, où chacune veut - à sa façon - avoir la peau de l'autre.

Mag ( extraordinaire Catherine Salviat ! ) est cette mère tyrannique, répulsive tant elle est négligée, calée à longueur de journée dans son fauteuil roulant, scotchée à ses feuilletons télévisuels et qui - le reste du temps - commande inlassablement ceci ou cela à sa fille, bref, se fait servir.

Infirme comme elle est, impossible de préparer elle-même son porridge, surtout avec cette main ébouillantée qui lui interdit depuis l'incident, toute initiative !

La malheureuse Maureen ( Sophie Parel ) doit s'exécuter bien que n'ayant pas la langue dans sa poche ! Mère et fille se lancent alors les pires horreurs à la figure …
L'atmosphère est tellement tendue que même le coucou s'affole quand un noir vient séparer deux scènes.

Aucun doute, ce comique irrésistible est plus que grinçant. Nous  avions déjà eu un aperçu de cette forme toute particulière d'humour noir grâce au film : " Bons baisers de Bruges " où Martin Mcdonagh était ( si mes souvenirs sont exacts ) réalisateur et scénariste.

Visite d'un voisin ( Ray, interprété par Arnaud Dupont ) lequel demande à voir Maureen ...

- " Elle est aux poules ! " répond aimablement la mère.

Le garçon ne semble pas particulièrement futé, un peu rustique mais brave et las d'attendre laissera le message à la vieille qui bien entendu, ne le transmettra pas.

C'était une invitation émanant de son frère : Pat Dooley lequel de passage à Leenane s'est souvenu de Maureen, la belle célibataire de bientôt 40 ans condamnée à vivre de façon sordide.


Heureusement le visiteur la croisera en repartant et prévenue malgré tout, elle pourra sortir au grand dam de sa génitrice.

 

Reine-beaute.jpg

( photos : David Krüger )

 



Pat raccompagnera Maureen et passera la nuit auprès d'elle …

Scandale au petit matin ! Confronté à la mère, le garçon est mal à l'aise tandis que ravie de pouvoir provoquer Mag, Maureen en rajoute tant et plus pour détailler cette folle nuit d'amour. Une perfidie maternelle va se charger de refroidir l'atmosphère.

Je me garderai bien de vous raconter la suite bien sûr mais le constat est terrible.
Grégori Baquet ( Pat ) réussit l'exploit d'être aussi délicat que viril. Il a prouvé sa délicatesse durant cette nuit qui malheureusement n'aura pas de suite.

Le drame est farcesque or l'auteur se contente parfois de suggérer lui qui excelle à déranger tant les attaques sont frontales. C'est tout à la fois habile et très efficace.
Certains se demanderont si tout cela a bien eu lieu ou n'est que le fruit d'un esprit malade qui a fabulé pour se sentir vivre ?

On peut comprendre que Gildas Bourdet ait été séduit par ce texte dont il a mis au point la traduction et la mise en scène de Sophie Parel ne laisse place à aucun temps mort.

Voilà une pièce qui mérite ô combien, d'être vue !

Excellent spectacle de rentrée.

Simone Alexandre
www.theatrauteurs.com

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

23:13 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.