Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2016

KROONER on the ROCKS

Krooner-rocks.jpg

 

 

 

THEATRE du GYMNASE

 

38, boulevard Bonne Nouvelle

 

75010 PARIS

 

(M° Bonne Nouvelle)

 

loc. 01 42 46 79 79

 

http://www.theatredugymnase.com/

 

Chaque mercredi à 20h

 

& chaque samedi à 18h

 

Spectacle conçu et mis en scène

 

par : Lucy Harrison

 

avec Lucy Harrison , Fabrice Banderra

 

et Isa Fleur ou Raphaël Bancou au piano

 

Krooner.jpg

 

 

Le monde du rock se définit souvent par des tenues vestimentaires incroyables, a fortiori, côté scène. Ici, la plantureuse créature qui se présente à nous ( ce n'est pas lui faire injure puisqu'elle même insiste sur son physique avantageux, d'autant qu'elle a un charme fou ) arbore un look d'enfer très gothique revisité.

Croyez-moi, Lucy Harrison ( puisqu'il s'agit d'elle ) a bien plus qu'une présence scénique. Avec elle, ça déménage ! Pour utiliser une expression à la mode : " elle est trop " en tout mais ce qui la caractérise en priorité, c'est cette voix extraordinaire qui est la sienne.

On peut vouloir faire carrière dans la chanson, ce qui semble bien être la préoccupation de son personnage et consulter les petites annonces afin d'avoir une chance de rencontrer l'homme de sa vie.

Il semble que notre héroïne ait un voisin dont les préoccupations sont à peu près identiques aux siennes, seulement voilà, leur répertoire musical n'est pas absolument le même et leur personnalité respective se situerait plutôt à l'opposé.

Tony 75 ( c'est son nom de guerre pour draguer ) fait plutôt dans le style séducteur à la Sinatra. Alors que Ruth ( oui, c'est son pseudo à elle ! ) … exècre ce mode d'expression.  Du reste, régulièrement, ces deux voisins manifestent leur mécontentement auditif de façon réciproque.

Côté jardin : c'est l'appartement de Ruth et côté cour, celui de Tony ; or sans le savoir, l'un et l'autre s'apprêtent à concrétiser un rendez-vous commun. ( en chantant, bien sûr et en s'humectant largement les cordes vocales dans l'intervalle. )

J'allais oublier - ce qui eut été impardonnable - au centre de la pièce, la tête dépassant juste au dessus d'un petit muret mi-brique, mi-pierre, une pianiste fournit l'indispensable support musical.

Si je vous dis qu'il s'agit d'Isa Fleur, vous saurez que le professionnalisme est bien au rendez-vous. Elle assurera même une parenthèse chantée en complet décrochage avec les deux précédents styles mais en utilisant ce timbre merveilleux de pureté que nous lui connaissons.

Ce spectacle chanté dans la langue de Shakespeare ( en un peu plus actuel bien sûr ) cohabite avec le langage parlé de façon moliéresque ( là aussi, revu et corrigé par … histoire de ne pas perdre en route les non-bilingues : il en reste ! )

Fabrice Banderra ( alias Tony 75 ) séduit - oeil et voix de velours - tandis que sa partenaire et metteur en scène

" déchire grave " mais avec maestria !
Alors courez-y -  actuellement, c'est chaque mercredi à 20h et chaque samedi à 18h. Pour rester dans le même ton, sachez que vous en ressortirez " gonflés à bloc ! "


Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

10:06 Publié dans SPECTACLE MUSICAL | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.