Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2016

Le Monde d'hier de Stefan Zweig

aff.Monde-hier.jpg

 

 

THEATRE DES MATHURINS

 

36, Rue des Mathurins

 

75009 PARIS

 

 

(M° Havre-Caumartin)

 

loc. 01 42 65 90 00

 

http://www.theatredesmathurins.com/

 

Pl. 18 à 32€

 

du mardi au samedi à 19h

 

le dimanche à 15h

 

Relâche les 24 & 25 MAI

 

Jusqu'au : 19 JUIN 2016

 

Mise en scène : Jérôme Kircher et Patrick Pineau

 

avec : Jérôme Kircher

 

J.Kircher.jpg

 

 

Tout d'abord, il convient de rendre hommage à Laurent Seksik lequel à partir des 506 pages de ces Souvenirs d'un Européen a construit cet intéressant monologue. C'était certes une gageure mais l'essentiel y est dit. Nous entrevoyons grâce à lui " Le Monde d'hier " et nous en imprégnions peu à peu.

 

Deux guerres successives ont détruit l'Europe préexistante, mettant à bas un niveau culturel qui avait certes ses défauts mais n'en restait pas moins d'une richesse inégalée. Je veux parler ici de la richesse intellectuelle bien sûr, dont bénéficiait un petit nombre mais qui ne faisait pas encore passer avant tout le pouvoir de l'argent.

 

Quelques grandes figures méritèrent l'admiration de Zweig tels Schnitzler, Rilke ou Freud pour ne citer que ces trois là.

 

Jusqu'à l'arrivée d'Hitler, la pensée unique n'avait pas encore démontré les catastrophiques nuisances dont elle était capable. Or nous savons tous que toute situation excessive engendre fatalement son absolu contraire … Il ne suffit que d'examiner l'époque actuelle pour en être convaincus. 

 

Jérome Kircher nous dit ce texte porté par une sensibilité nerveuse tout en cultivant m'a t-il semblé, une distance que d'aucuns pourraient qualifier de brechtienne. L'espace scénique est nu, juste traversé en fond de scène par un rideau en biais, ce qui crée un effet de perspective dont la symbolique ne saurait nous échapper.

 

Pour accessoires une chaise et un recueil qu'il prendra en mains de temps à autre pour faire diversion, lunettes à l'appui.

Nous bénéficions alors de cette élocution que je qualifierai de particulière … Il ne m'est pas permis de m'étendre sur le sujet puisque c'est la première fois que je vois et entends ce comédien sur scène.

 


Sachez toutefois que des casques audio sont mis à la disposition des spectateurs qui eux, n'entendraient pas bien. Intention très louable du lieu mais démarche assez incompréhensible pour les amoureux de l'art théâtral convaincus que c'est à l'interprète qu'il revient de régler personnellement ce problème. Autres temps, autres moeurs et puisque nous avons quitté le monde d'hier cela nous permet d'avoir recours à la technique quand le besoin s'en fait sentir ...


Ce monologue est programmé chaque soir du mardi au samedi à 19h et le dimanche à 15h, ce jusqu'au : 19 juin prochain.

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

 

11:04 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.