Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2016

Jean Paul II Antoine Vitez, rencontre à Castelgandolfo de Jean-Philippe Mestre

ombres-h.jpg

 

THEATRE LA BRUYERE

 

5, Rue La Bruyère

 

75009 PARIS

 

 

(M° St Georges)

 

loc. 01 48 74 76 99

 

index.php

 

Pl. 24 & 28€

- de 26 ans : 10€

 

du mardi au vendredi à 19h

le samedi à 18h.

 

Mise en scène : Pascal Vitiello

 

avec : Bernard Lanneau et Michel Bonpoil

 

defensive.jpg

( photos Lot )

 

Une partie des chrétiens dits de gauche, a cru se retrouver dans le communisme à une certaine époque. Après s'être détournés de l'église, ils ont pensé renouer ainsi avec le principe de partage qui semblait avoir été oublié par ceux qui prétendaient se référer aux Ecritures …

Tout en se déclarant profondément athée, Antoine Vitez faisait preuve d'une indéniable culture judéo-chrétienne, sans doute plus approfondie qu'elle ne l'est chez la plupart des croyants. Mais il avait beaucoup de reproches à adresser au représentant de l'église apostolique et romaine en fonction de tout ce passé d'intolérance : " hors l'église point de salut "  ( croisades, Inquisition, persécutions, sans parler de ce luxe ostentatoire qui par rejet fut à l'origine de la religion réformée.)

Jean-Paul II, lui répondra avec une habileté non dénuée d'humour mais tout au long de l'échange, chacun suivra sa route sans jamais en dévier. Chaque reproche déclenchera une objection et le spectateur assistera de façon jouissive à cette joute verbale où personne ne doit être vainqueur puisque la sincérité et le niveau d'intelligence sont ici équivalents.

Cet entretien quelque peu remanié - ( pour les besoins de la cause ) eut réellement lieu à Castelgandolfo en 1988, à l'issue d'une représentation du Mystère de la Charité de Jeanne d'Arc de Charles Péguy. ( Antoine Vitez venait d'être nommé Administrateur du Théâtre Français.)

Nous savons tous que Jean-Paul II était bien plus qu'un amateur de théâtre puisqu'il avait failli devenir lui-même acteur et Antoine Vitez ne manquera pas de lui faire observer qu'il en restait encore quelque chose …

En fait le religieux et le laïque ont ici même but, accéder à cette transcendance dont la vie de chaque jour semble être dépourvue.
- " On ne peut aller vers le théâtre que si l'on a faim "
et la démarche vers Dieu est identique.

Ce débat nous intéresse tous ( même ceux qui prétendent le contraire ) et il se situe avec eux au plus haut niveau. Aussi, pardonnez cette plaisanterie mais si vous ne voulez pas mourir idiots, hâtez vous de l'aller entendre. Vous choisirez certes le camp qui vous convient le mieux mais vous n'aurez pas perdu votre temps puisque texte et comédiens sont bien plus qu'intéressants.



Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

11:27 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.