Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2016

HUIS CLOS de Jean-Paul Sartre

aff.Huis-Clos.jpg

 

 

L'ATALANTE

 

10, Place Charles Dullin

 

75018 PARIS

 

 

(M° Anvers)

 

loc. 01 46 06 11 90

 

http://www.theatre-latalante.com/

 

Pl. 20€ - T.R. 8 à 15€

 

Lundi, mercredi & vendredi à 20h30

 

jeudi et samedi à 19h

 

dimanche à 17h

 

Supplémentaire le dimanche 20 mars à 20h30

 

(Relâche le mardi)

 

jusqu'au : 27 MARS 2016

 

 

Mise en scène : Agathe Alexis et Alain Alexis Barsacq

 

avec : Agathe Alexis, Bruno Boulzaguet, Anne Le Guernec

Grégory Fernandes jusqu'au 22 mars

Jaime Azulay du 24 au 27 mars

 

Huis-Clos-a-2.jpg

 

 

Surprise créée par la configuration inhabituelle de l'espace dans lequel nous pénétrons. Je n'en dirai pas plus afin de vous laisser le plaisir de la découverte. 

Sachez seulement que le spectateur entrera d'autant plus dans l'intimité de ce trio maudit.

 

Ouverture d'un couloir brumeux, un personnage fait son apparition, c'est le garçon d'étage. ( entendez le Cerbère de service ) rôle interprété par Grégory Fernandes.

 

( à partir du 24 mars ce sera Jaime Azulay )

 

Le même introduira Garcin, ce dernier très surpris non pas d'être là mais par ce qu'il découvre, nullement conforme à ce qu'on lui a enseigné jadis au catéchisme.

Vous savez, cette " industrie de la peur " hautement dissuasive, que désormais nos politiques maîtrisent si bien ? …

 

Mais il était dit qu'il ne resterait pas seul puisqu'un second personnage ne tarde pas à faire son apparition en empruntant le même chemin ( à sens unique ) -

 

C'est une femme ( Inès ) à l'allure décidée, volontiers sarcastique et franchement désagréable vis-à-vis de celui qui l'a précédée en ces lieux.

 

Troisième pièce du puzzle infernal :  arrivée d'Estelle, jeune femme blonde qui est la plus étonnée de se trouver là.

 

Car enfin, pourquoi les a t-on réunis ?

Dans quel but ?

 

Ils ne tarderont pas à le découvrir …

 

Atalante-Huis-Clos.jpg

( photos : Pascal Gely )

 

 

J'avoue que j'imaginais difficilement Agathe Alexis dans le rôle d'Inès ; son physique est tout à l'opposé d'une Suzy Solidor pour ceux qui connaissent cette référence ( les autres se documenteront ) mais à cette artiste, rien n'est impossible !

 

Elle entrera dans la peau du personnage en le cérébralisant à l'extrême. Tour à tour, perfide, insidieuse, agressive, elle se voudra persuasive, enjôleuse puis rageuse, en vain.

Ce rire incroyable, dévastateur, satanique qu'elle a su trouver, laisse chaque fois le spectateur pantois et ravi d'avoir été de la sorte dérangé.

 

Bruno Boulzaguet est un Garcin complexe au possible, tourmenté et trop intelligent pour être résumé à un lâche. En outre, le comédien a un charme fou et Anne Le Guernec alias Estelle, ne pouvait qu'y être sensible. Peu lui importe ce que Garcin a fait ou non puisqu'elle cherche en priorité un contact physique qui l'apaise et qu'Inès aimerait bien lui prodiguer.

 

Perceptions, sensations d'ici-bas projetées dans l'au-delà : piège éternel ? … Question sans réponse puisque personne ne reviendra jamais pour en témoigner.

 

La mise en scène concoctée par Agathe Alexis et Alain Alexis Barsacq nous envoûte littéralement. Grâce à leurs soins conjugués, le texte sartrien n'a pas pris une ride et la scénographie réalisée par Robin Chemin parfait le tout.

 

Il nous est si souvent donné d'assister à des spectacles inaboutis que celui-ci est un régal à notre perception.

Vous avez jusqu'au 27 mars pour y assister. Ne manquez surtout pas le rendez-vous !

 

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

16:45 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.