Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2016

Médiation de Chloé Lambert

aff.Mediation.jpg

 

POCHE MONTPARNASSE

 

75, boulevard du Montparnasse

 

75006 PARIS

 

 

 

(M° Montparnasse-Bienvenue)

 

 

loc. 01 45 44 50 21

 

 

 

http://www.theatredepoche-montparnasse.com/

 

Pl. 35€ - T.R. 28€

 

A 21h. du mardi au samedi

 

A 15h. le dimanche

 

Mise en scène : Julien Boisselier

 

avec : Raphaëline Goupilleau, Chloé Lambert, Ophélia Kolb et Julien Boisselier

 

Mediation-Poche.jpg

 

Dans tous les domaines, l'incompréhension mène au divorce. Nul besoin d'être mariés pour cela. Chacun repart alors de son côté et le tour est joué.

 

La situation se complique quand il y a des témoins et a fortiori, un enfant qui ne peut que se transformer en victime. Archimède n'est pas encore en âge de dire : " eurêka " puisque le petit bonhomme, objet du conflit n'a que 3 ans, ce qui ne l'empêche nullement de ressentir les choses …

 

Ce choix du prénom est déjà symptomatique puisque révélant une certaine irresponsabilité parentale. Essayez de traîner un prénom comme celui-là pendant tout une vie ! Il pourra plus tard en changer mais en attendant …

 

Pierre et Anna les géniteurs sont désormais à couteaux tirés. Situation banale allez-vous dire en la société actuelle ! Le fait s'est même tellement généralisé que l'on a créé des cellules de médiation …

 

Voilà donc le couple encadré si l'on peut dire par deux femmes dont on découvrira rapidement qu'il s'agit de la mère et de la fille (non dénuées de problèmes également).

 

face-a-face.jpg

( photos : Brigitte Enguerand )

 

 

Pierre ( Julien Boisselier) est souriant. Un peu trop même car cela en devient agaçant - son personnage, pas lui, bien sûr !

 

Anna (Chloé Lambert) est quant à elle, très énervée et presque toujours au bord des larmes. Pourtant ce n'est visiblement pas une victime et certains n'en doutons pas iront sans doute jusqu'à la classer dans le camp des enquiquineuses. (une femme qui a du caractère n'en est elle pas toujours une ? ...)

 

Comme cette pièce écrite par Chloé Lambert est avant tout une étude de caractères, les deux médiatrices ne manquent pas de piquant !

 

Raphaeline Goupilleau est Isabelle et dès l'introduction, les spectateurs ont reconnu sa voix et sa diction caractéristiques. C'est la femme d'expérience chargée de mener à bien ladite médiation. Son assistante répondant au doux nom de Jeanne (ce qui plait beaucoup à Pierre ) fait ici ses premières armes en ce métier difficile, rôle incarné par Ophélia Kolb.

 

Alors certes, ceux qui vont au théâtre pour y puiser - peut-être - des solutions aux problèmes rencontrés dans la vie seront ravis de la tournure des événements.

 

Les autres, plus attirés par le dépaysement voir l'onirisme apprécieront peut-être moins  ? Tout est affaire de sensibilité et d'expérience personnelle.

Aussi me garderai-je de prendre position, me contentant de vous conseiller d'aller voir la pièce en vous laissant porter par elle et sans nul doute captiver par ces quatre irréprochables comédiens.

 

Simone Alexandre

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

10:30 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.