Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2015

Célimène et le Cardinal de Jacques Rampal

Aff.J.Rampal.jpg

 

COMEDIE BASTILLE

 

5, rue Nicolas Appert

 

75011 PARIS

 

(M° Richard Lenoir)

 

Loc. 01 48 07 52 07

 

http://www.comedie-bastille.com/

 

Pl. 27 & 32€

 

- de 26 ans : 10€

 

 

A 19h30 du mardi au samedi

 

( Relâche le 29 Mai )

 

Durée : 1h30

 

30 REPRESENTATIONS EXCEPTIONNELLES

 

 

Mise en scène : Pascal FABER

 

avec : Gaëlle BILLAUT-DANNO : Célimène

et Pierre AZEMA : Alceste, Le Cardinal

 

confrontation.jpg

 

Courteline * avait déjà eu cette idée : écrire une suite à ce Misanthrope qui chez Molière, souvenez-vous, nous laissait sur notre faim car Alceste drapé dans sa dignité offensée, déclarait à la fin du dernier acte,

 

" Trahi de toutes parts, accablé d'injustices

Je vais sortir d'un gouffre où triomphent les vices

Et chercher sur la terre un endroit écarté

Où d'être homme d'honneur on ait la liberté."  

 

Six mois plus tard revu et corrigé par * ... l'homme semblait avoir changé mais comme il est dit " chassez le naturel, il revient au galop ! "  de ce fait, Jacques Rampal s'est penché à son tour sur le cas Alceste, adoptant cette fois, un décalage d'une vingtaine d'années.

 

Ayant abandonné la coquetterie de sa jeunesse, Célimène s'est " rangée " et au premier regard on pourrait presque conclure que devenue une sorte d'Henriette, elle n'entrevoit point " de plaisirs plus touchants qu'une idole d'époux et des marmots d'enfants " …

 

De son côté, après avoir un temps joué les ermites, Alceste a peu à peu troqué ses rubans verts pour accéder à la pourpre cardinalice.

Une nouvelle rencontre pas tout à fait fortuite va avoir lieu entre ces deux-là et en raison du caractère de chacun, se révéler quelque peu explosive ! …

 

Le cardinal avait annoncé sa venue bien sûr et troublée bien que feignant de ne pas l'être, Célimène a comme par hasard, congédié ses gens. Elle assurera donc elle même le service or n'est-il pas de plaisir plus doux que de servir celui qu'on aime ?

 

Les années aidant, l'homme n'a plus la nervosité de jadis, en revanche il n'a rien perdu de son caractère belliqueux et en fera preuve à maintes reprises.

Quant à la dame, si ayant épousé un bourgeois, sa condition sociale est descendue d'un cran, il semble qu'elle se soit nourrie de lectures émancipatrices lesquelles ont aiguisé son sens de l'ironie. 

 

De belles escarmouches auront donc lieu déclenchant quelques gloussements parmi les spectatrices lesquelles apprécient à plus d'un titre ! ...

Et comme l'intolérance religieuse que nous supposions disparue refait çà et là son apparition cela donne au texte un impact d'autant plus grand.

 

 

confession.jpg

 

 

Texte écrit en alexandrins bien sûr mais qui - grâce à l'expérience de ces deux interprètes - coule comme eau de source. 

Décor et costumes se laissent agréablement voir et la mise en scène est au diapason.

 

Il ne vous reste plus qu'à y aller pour vous en convaincre. 

 

 

Simone Alexandre 

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

 

17:54 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.