Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2015

Les MOLIERE 2015

 

Molière.jpg

 

On dira ce que l’on voudra des prix et récompenses, mais c’est surtout quand on en obtient qu’on leur trouve du charme, voire de l’intérêt. Et puis le petit jeu de la compétition n’est pas sans entrainer cette petite poussée d’adrénaline qui est un peu de la même nature que celle qui pousse à monter sur scène.

 

Les Molière n’échappent pas à cette règle et la lecture du palmarès est tout à fait propre à me réjouir de collaborer à Théatrauteurs, car il établit combien nous sélectionnons pour vous les meilleurs spectacles de Paris, et banlieue.

 

A preuve, ici ont été chroniqués le Molière du théâtre privé : « La Vénus à la Fourrure », de même que le Molière de la révélation masculine : François Deblock dans « Chère Elena », et celui de la comédienne dans un spectacle de théâtre privé, Marie Gillain, dans « La Vénus à la Fourrure », tout comme celui du meilleur comédien dans un spectacle de théâtre privé, Maxime d’Aboville dans « The servant », ou le Molière du seul en scène, Denis Lavant dans « Faire danser les alligators sur la flûte de Pan » , ainsi que celui du metteur en scène d’un spectacle de théâtre privé, Nicolas Briançon, pour « Voyages avec ma tante ».

 

Et au-delà des spectacles récompensés, Théatrauteurs avait également chroniqué pour vous nombre de candidats nommés, mais moins chanceux ce qui ne retire en rien les qualités des pièces présentées, et de notre enthousiasme.

 

Je tiens ici à exprimer nos remerciements à tous les attachés de presse avec lesquels nous travaillons toute l’année et grâce auxquels il nous est possible de vous parler de tous ces travaux remarquables et du talent des uns, de l’engagement des autres et des moments de bonheurs à partager du spectacle vivant, avec eux tous ensemble.

 

Que les nombreux lecteurs mensuels de Théatrauteurs soient convaincus que nous continuerons sur cette voie, parce que le théâtre, c’est la vie, c’est l’échappée belle, c’est le bonheur partagé et longuement ressenti.

 

Bravo à eux, merci à vous !

© Frédéric Arnoux

 

Bandeau horizontal Theatrauteurs.jpg

 

VISITES pour AVRIL

6633

 

06:33 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.