Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2014

Noël revient tous les ans de Marie Nimier

3BN.jpg

THÉÂTRE du ROND-POINT

 

2 bis, av. Franklin Roosevelt

 

75008 PARIS

 

(M° Franklin Roosevelt)

 

loc. 01 44 95 98 21

 

 

À 18h30 du mardi au dimanche

 

 

jusqu'au : 10 JANVIER 2015

 

(Relâche le 1er Janvier)

 

 

Mise en scène : Karelle Prugnaud

 

avec Félicité Chaton, Pierre Gramont et Marie-Christine Orry

 

 

Noel-1.jpg

 

 

Noël revient tous les ans. On a envie d'ajouter : hélas ! - voire, non, pitié, surtout pas ! Et pourtant… après ce titre en forme de lapalissade, une fois l'entendement au premier degré franchi, subi, on se dit que finalement cette histoire n'est peut-être pas aussi " trash " qu'il y paraît car il y a un océan de tendresse derrière tout cela.

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgD'entrée de jeu, le Père Noël jouera les acrobates - forcément - puisque c'est un fils en manque de père. La scénographie pas innocente du tout, sera parfois, ( pas toujours heureusement ! ) faite pour choquer le bon goût du spectateur, de même que cette vidéo récurrente, dérangeante au possible, avec ce cuisinier salace à tendance zoophile...

Quelques spectateurs qui ont pris la peine de venir n'attendront pas vingt minutes pour décréter que c'est la tangente qu'ils préfèrent… Les autres un peu plus blasés sinon curieux (la grande majorité) resteront jusqu'au bout en se demandant ce qui les attend. Ils seront récompensés car finalement c'est une histoire émouvante qui est racontée là, celle d'un fils attaché viscéralement à sa mère, lequel ne parvient pas à trouver la femme idéale et qui - d'un Noël sur l'autre - ramène ses conquêtes à la maison. Un double drame existe derrière tout cela, un père qui a disparu un jour sans explication, une fille et sœur morte sans doute ?… La vie par conséquent, aussi dérisoire que ces sièges omniprésents (facétie douteuse) égarés sciemment sur scène ...

Vous apprécierez cette pièce - ou pas - mais sachez que Marie Christine Orry est absolument époustouflante dans ce rôle de mère et que ses partenaires lui donnent une double réplique bien plus qu'honorable.

Cela dit, notre époque se complaît très souvent dans le mauvais goût. Nous avons perdu la notion de transcendance qui était jadis l'âme même du théâtre. La constatation s'impose, mais ne saurait remettre en question le talent des comédiens.

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

Noel-2.jpg

( photos : Giovanni Cittadini Cesi ) 

 

132465366.jpg

08:14 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.