Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2014

Où étais-tu ? ... de Natalie Rafal

de-dos.jpg

LUCERNAIRE

 

Centre National d'art et d'essai

 

53, Rue Notre Dame-des-Champs

 

75006 PARIS

 

 

(M° Vavin ou N.D. des Champs)

 

Tél. 01 45 44 57 34

 

 

Pl. 25€ - T.R. 10 à 20€

-26 ans : 10€

 

À 21h. du mardi au samedi

 

 

jusqu'au : 17 JANVIER 2015

 

 

Mise en scène : Isabelle Labrousse et Jérôme Pisani

 

avec : Natalie Rafal et Guillaume Edé

 

 

emportée.jpg

 

 

Un spectacle absolument charmant vous attend au Lucernaire. 

Qualifié de " road-movie amoureux, poétique et déjanté " …

( après vérification, tout est vrai ) et on se laisse porter par cette histoire loufoque et surtout pas casanière ! 

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgUn couple imaginaire ou réel (on ne saura jamais si l'homme est un amoureux qui attendait patiemment que sa douce daigne enfin se poser ou s'il est là pour figurer tous les mâles à la fois ) est sous nos yeux, car vu le nombre de pays que la dame prétend avoir traversé, vu le nombre d'amants qu'elle a cueilli au passage, sans doute faudrait-il plusieurs existences pour accomplir tout cela, mais … qui sait ? !

 

N'importe, cette collectionneuse de rimes et pas seulement ... égrène joyeusement ce qui fut - ou qu'elle aurait souhaité qui soit - face à son questionneur qui lui répète avec obstination,

 

- " Où étais-tu ? " …

 

C'est joyeux, les musiques judicieusement choisies rappellent des souvenirs (aux spectateurs également) les lumières sont habilement jolies tandis que les deux interprètes nous gratifient d'un ballet aérien en jonglant avec les cubes-valises et les vêtements multicolores glanés çà et là, aux quatre coins de la planète. L'écriture de Nathalie Rafal est enlevée (on n'en attendait pas moins avec un nom pareil ! ) et pour parfaire la coïncidence, nous constatons qu'elle adore les voyages en avion …

 

Vous avouerai-je que j'ai été " scotchée " de bout en bout par la prestation de Guillaume Edé lequel s'il avait eu moins de talent aurait pu n'être qu'un simple faire valoir alors que son engagement physique et mental, (il ne décroche pas une seconde) ses gestes élégants font que nous bénéficions ici d'un bel équilibre entre les deux personnages qui, de ce fait, se mettent l'un l'autre en valeur grâce à la mise en scène précise du duo (invisible celui-là mais ô combien actif) Labrousse-Pisani.

 

C'est agréable à entendre, tout autant à voir en une époque où la notion d'esthétisme a quelque peu tendance à jouer les filles de l'air … 

Pourtant c'est fait avec peu de choses mais la scénographe Liina Keevalik fait preuve d'une évidente maîtrise et d'un goût très sûr.

Musique et lumières s'entrecroisent avec bonheur ...

Puisque nous sommes au Paradis, c'est de rigueur !

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

les-deux_modifié-1.jpg

 ( photos : Liina Keevalik )

850551350.jpg

Bannière HF compteur mensuel S 11.14 Theatrauteurs.jpg

13:55 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.