Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2014

À voir à la rigueur ...

aff.Victoire.jpgLe Grand Parquet est un lieu atypique, sorte de grande baraque située à proximité du Jardin d’Éole.  Un charme certain s’en dégage au profit de celui qui passe la porte d’entrée : lumière chaude et tamisée, petites tables hospitalières et bar accueillant. La salle est derrière dont les gradins vous attendent … Vous découvrez alors un plateau assez vaste. Ce n’est peut-être pas l'espace idéal pour un monologue surtout quand l'interprète s’exprime comme si elle se confiait à nous..

 

Sylvie Gravagna, qui est cette interprète, a écrit Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgelle-même le texte pour témoigner d'une époque révolue.

La mise en scène se résumera à des changements de costumes (à vue) ou au recours à de simples accessoires ce, afin d'illustrer les personnages qu'elle incarne timidement. Quelques vidéos, un zeste d'humour et le tour est joué ! J'émettrai quelque réserve concernant la partie chantée pour laquelle l'expérience semblait faire cruellement défaut mais il est vrai que le répertoire, vieillot et très démodé, de Mireille n'est pas particulièrement porteur … 

Ceci explique cela, peut-être ? 

 

" Appelez-moi Madame " disait d'un timbre acide cette vieille dame maniérée dont le succès a toujours été un mystère ! ...

 

S.A.

 

" Victoire, la fille du soldat inconnu " de et par Sylvie Gravagna

jeudi, vendredi, samedi à 19h et dimanche à 15h

jusqu'au 2 Novembre 2014 au GRAND PARQUET 35 rue d'Aubervilliers 75018 PARIS (M° Stalingrad ou Riquet)

loc. 01 40 05 01 50

1174076730.jpg

* * * * * * * * * * *

 

Gd Hôtel-Europe.jpgQui se souvient encore du Tambour Royal où Chevalier (Maurice) fit (nous dit-on) ses premiers pas scéniques ? …

Le lieu mille fois plus confortable mais moins pittoresque qu'autrefois, bien sûr est rebaptisé Théâtre de Belle Ville en un quartier qui ne brille pourtant pas par sa particulière beauté.

Tandis qu'à l'Atelier le pseudo-philosophe mais vrai belliciste auquel les fausses indignations servent de prêt à penser fait un bide avec Hôtel Europe, laissant supposer qu'une sorte de justice immanente existe peut-être ? (après tout) - Grand Hôtel de l'Europe ne saurait donc bénéficier ni pâtir d'une éventuelle confusion.

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgAyant boudé le premier " Hôtel " la représentation du second m'est apparue comme un véritable foutoir où, sans complexe aucun, les interprètes font tout et n'importe quoi. Déplacements aussi désordonnés que névrotiques, jeu excessif et complètement décalé tandis que le texte ressemblait étrangement à de la bouillie pour les chats. (j'ai bien failli partir 15 fois en une heure…) 

Cela dit, le résultat est tellement particulier qu'il ne peut être que la conséquence d'une erreur de choix et peut-être que l'enregistrement puis la vue d'une vidéo serait réparatrice aux yeux de la troupe en question ? (simple suggestion) car puisqu’il s'agit de théâtre dans le théâtre, tout le monde a vraisemblablement et inconsciemment dérapé ? Depuis, je me suis laissé dire que certains soirs, "ils sont bien"-

 

Je m'étais longuement interrogée avant de décider si j'allais ou non parler de ces deux spectacles. Or il me semble que le silence est pire que tout.  Donc, voilà qui est fait !

 

S.A.

 

" Grand Hôtel de l'Europe " création de la Cie Tabola Rassa

Le mardi à 21h15 - du mercredi au samedi à 19h15 - dimanche à 17h.

loc. 01 48 06 72 34

2589952664.jpg

14:47 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.