Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2014

La Tempête d'après William Shakespeare

aff.tempête.jpg

VINGTIÈME THÉÂTRE

7, rue des Plâtrières

75020 PARIS

 

(M° Ménilmontant)

 

Réserv. 01 48 65 97 90

 

 

Pl. 25€ - Séniors : 20€ - Etud. 13€

 

A 19h, jeudi, vendredi, samedi

A 15h le dimanche

 

jusqu'au : 26 Octobre 2014

 

Adaptation : Ariane Bégoin et Ned Grujic

 

Mise en scène : Ned Grujic et Rafael Bianciotto

 

avec : Charlotte Andrès, Rafael Bianciotto, Anne-Dominique Défontaines, Christophe Hardy, Jean-Luc Priano, Francis Ressort

 

Durée : 1h.40 sans entracte

 

 

Prospero.gif

 

 

En plein coeur de la tourmente, qui n'a eu un jour ce désir complètement fou de se rendre maître des esprits et des éléments, puisque " nous sommes faits de la même étoffe que les rêves " ? …

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgAinsi, Prospéro duc de Milan, déchu puis exilé raconte t-il à sa fille Miranda, les épreuves qu'ils ont dû l'un et l'autre traverser et dont enfant elle ne pouvait être consciente.

La jalousie d'un frère peut mener au désastre et c'est ce qui advint. Or de quoi l'ancien duc de Milan était il coupable sinon d'avoir considéré que sa bibliothèque était pour lui un duché assez vaste donc prioritaire ? Tandis qu'il s'affairait à l'étude, d'autres préparaient sa perte.

Prospéro avait il réellement bénéficié grâce aux livres et autres manuscrits, de pouvoirs exceptionnels ou bien en référence à l'affiche assistons nous à la tempête qui sévit sous sa boîte crânienne ? A chacun sa lecture de la pièce adaptée par Ariane Bégoin et Ned Grujic lesquels - faut-il le préciser - sont restés rigoureusement fidèles à l'oeuvre du grand Will.

Cette dernière est juste examinée sous un angle particulier.

Au cinéma, Peter Greenaway s'intéressa au thème par le biais de Prospero's Books - Ultima Tempesta - tandis que plus près de nous, Julie Taymor séduite elle aussi par le caractère fantastique du propos, fit de même avec la participation d'Helen Mirren. (2012)

Il reste toutefois difficile de qualifier cette oeuvre ultime qui fut cependant classée par certains dans la catégorie des tragi-comédies, qui a tout du conte fantastique et qui ici, utilise le ton de la farce et les moyens de la commedia dell'arte.

Très verbeuse, La Tempête semble avoir été montée assez rarement sur scène mais la façon joyeuse avec laquelle elle est ici traitée devrait en séduire plus d'un.

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

Tempête.jpg

2892703096.jpg

07:32 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.