Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2014

Partisans de Régis Vlachos

aff.partisans.jpg

LUCERNAIRE

53, rue Notre Dame des Champs

75006 PARIS

 

(M° N.Dame des Champs)

 

Loc. 01 45 44 57 34

 

Ts les jours sauf dimanche à lundi à 21h.30

Matinée le dimanche à 17h.

 

 

jusqu'au : 15 JUIN 2014

 

Mise en scène : François BOURCIER

avec Lucie JOUSSE, Matthieu HORNUSS, Jean-Hugues COURTASSOL

 

" Ami, entends-tu, le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

" Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ? "

 

 

Partisans-1.jpg

 

 

Une femme puis deux hommes de même génération se rejoignent et attendent sous leur parapluie respectif au niveau de l'Assemblée Nationale.

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgNous sommes le 27 mai 1943 et une scène de la vie ordinaire vient de se dérouler sous leurs yeux … " Indignez-vous " aurait dit Stéphane Hessel.  A l'époque, il était suicidaire de s'indigner en public car le danger était partout et la police collaborait, on ne pouvait donc se fier à qui que ce soit.

Après quelques tentatives de dialogues et autres escarmouches verbales, l'un des trois va se décider à lancer le mot de code, les autres suivront. Ces trois là sans le savoir avaient bien rendez-vous.

Car à cette date précise, le Conseil National de la Résistance s'apprêtait à mettre en place les mesures dont nous avons bénéficié durant des décennies, ces fameux " droits acquis " qui depuis quelques temps jouent les peaux de chagrin ... 

Deux hommes, une femme, représentants anonymes de mouvements politiques divers oubliant ou essayant d'oublier leurs différences joignent leurs efforts afin que l'avenir devienne plus serein, que la liberté et le droit triomphent.

Ces trois là n'ont pas pouvoir de décision mais ce sont des témoins actifs qui sont venus en un lieu aussi secret que précis attendre le résultat de la réunion du CNR, quelques noms représentatifs seront alors évoqués,

- Jean Moulin lequel (ironie) avait choisi un nom de guerre habituellement réservé aux bergers allemands : Rex ! 

- Le Troquer, héros de la première guerre, représentant la SFIO, 

- Lanniel qui avait pourtant voté les pleins pouvoirs à Pétain en 1940 et quelques autres, communistes jusqu'aux représentants de la droite traditionnelle et catholique.

Nous ne les verrons jamais mais nous entendrons des bribes de leur réunion par le biais d'une porte ouverte tandis que nos trois impatients sur le gril, passent le temps comme ils peuvent, en se chamaillant parfois.

Chacun a son représentant officiel de l'autre côté de la porte sauf la femme qui n'a pas encore acquis le droit de vote et qui de surcroit est juive donc doublement stigmatisée. Au bout du compte,  ils finiront par s'entendre et même se rejoindre.

L'utilisation du poste de radio est omniprésente car c'était alors en dehors de la presse écrite favorable au régime en place, le seul moyen d'information.

Les trois comédiens sont d'un naturel confondant. Ici, aucun effet théâtral superflu, ils sont vrais tels que devaient l'être leur personnage dans la réalité de l'époque.

Voici une pièce à ne pas manquer car elle nous remet en mémoire l'utilité du vrai courage quand tout nous échappe ou presque et que le sort de tous est entre les mains de quelques uns. Belle piqure de rappel, non ? ...

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

Partisans-2.jpg

850551350.jpg

Bannière HF compteur mensuel S 04.14 Théatrauteurs.jpg

13:17 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.