Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2014

Les vaisseaux du coeur, d'après Benoîte Groult

visuel-Pt-Montp.jpg

PETIT MONTPARNASSE

31, rue de la Gaité

75014 PARIS

 

(M° Gaité ou Edgar Quinet)

 

 

loc. 01 42 22 77 74

 

 

Pl. 18/32€ - de 26 ans : 10€

 

Ts les jours sauf dimanche et lundi à 19h.

dimanche à 17h.

 

 

Adaptation de Josiane PINSON

 

Mise en scène : Jean-Luc TARDIEU

 

avec Josiane PINSON et Serge RIABOUKINE

 

 

Explication.png

 

 

Bandeau vertical Théâtrauteurs2.jpgCette histoire autobiographique, derrière la crudité des mots, traitée avec grande pudeur tant par le metteur en scène (Jean Luc Tardieu) que par les interprètes : Josiane Pinson et Serge Riaboukine nous épargne toute sensation de voyeurisme. Histoire d'une passion qui joue incroyablement les prolongations en s'offrant le luxe d'être pérenne !

Un homme, une femme - tout normalement - se rencontrent, se reconnaissent, se complètent, jusqu'à ne faire plus qu'un. Pourtant, tout au départ les séparait : culture (ou absence de) niveau social, sans compter les aléas de la vie ...

En dépit de tous ces obstacles et peut-être grâce à eux, le lien ne se brisera pas et perdurera jusqu'à la disparition de l'un des deux.

Josiane Pinson module ce texte avec bonheur, nous offrant ce personnage solaire de femme aimante en dépit de tout.

Serge Riaboukine prête à ce rôle d'homme rustique toute l'intelligence des êtres simples en phase avec la réalité.

Ce texte et cette pièce tombent à point nommé pour nous rappeler que les vraies valeurs, celles du coeur, du corps et de l'esprit ont encore quelque avenir en une époque où certains ne savent plus très bien ce qu'ils sont ...

La scénographie est d'une sobriété extrême, les artifices n'ayant rien à faire ici. Il ne suffit aux spectateurs que d'écouter avec leur coeur, au risque peut-être d'essuyer furtivement une petite larme en toute fin de pièce mais peut-on avoir honte de ses sentiments ? Certes non ! Puisque ces deux là ne trichent pas, nous aurions mauvaise grâce de le faire … Croyez-moi, allez-y car on a le coeur dilaté quand on en sort !  

 

Simone Alexandre

www.theatrauteurs.com

 

Tendresse.png

( photos : Ingrid Mareski )

Logo Petit Montparnasse.jpg

08:51 Publié dans THEATRE | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.